Rossi : "Une seconde" à trouver en EL3 pour passer en Q2

Valentino Rossi connaît un début de week-end anglais satisfaisant et a désormais à cœur de tenter de se maintenir dans le top 10 pour éviter le passage par la séance de Q1.

Rossi : "Une seconde" à trouver en EL3 pour passer en Q2

Tout d'abord seizième de la première séance d'Essais Libres du Grand Prix de Grande-Bretagne, Valentino Rossi s'est trouvé en mesure de réaliser de conséquentes améliorations chronométriques lors de la séance de l'après-midi, vendredi, pour finalement se classer à la dixième position avec un 2'00"400 ne le plaçant même qu'à un dixième de la septième place d'Aleix Espargaró.

L'entrée dans le top 10 confère un accès direct à la Q2, que Rossi espère désormais être en mesure de conserver lors des EL3, même s'il sait qu'il lui faudra une nouvelle fois sensiblement améliorer sa marque pour y parvenir et que sa position de la veille ne garantit rien du tout. "Je pense qu'en cas de temps sec, comme le disent les prévisions, la matinée [des EL3] sera cruciale et pour rester dans le top 10, nous devons améliorer peut-être d'une seconde parce que tout le monde sera plus rapide. La piste sera plus rapide. Donc pour rester dans le top 10, nous devons trouver un moyen de progresser", commente-t-il.

Du reste, même si certains pilotes disposent d'une bien plus grande marge de confort comme le pilote Yamaha factory Fabio Quartararo, auteur d'un tour plus rapide de 1"083 que le sien, Rossi se satisfait d'une journée au cours de laquelle il a non seulement eu de bonnes sensations et pris du plaisir au guidon, mais qu'il a aussi conclue avec le sentiment d'être capable de continuer à croiser le fer au niveau espéré.

"Ce fut une journée positive pour moi car j'avais déjà un bon feeling avec la moto depuis la matinée", se réjouissait ainsi Rossi lors de son point presse de fin de journée. "Après la fin de la matinée, je n'ai pas été en mesure de donner le maximum de mon potentiel parce qu'à la fin j'ai eu du trafic, et après, le drapeau rouge. Donc, pour l'après-midi, nous avons continué à travailler et il n'a pas été trop mauvais non plus. Nous avons essayé de travailler avec le [pneu] dur mais il était un peu trop dur pour la température qui était assez basse dans l'après-midi. Mais à la fin, avec le soft, j'ai fait deux bons tours et étais dans le top 10 : le ressenti était assez bon. Je me suis beaucoup amusé parce que Silverstone est un grand circuit, j'aime beaucoup le tracé tout comme le nouvel asphalte, et il est très amusant de piloter une MotoGP ici. Il faisait froid mais sec, donc c'est déjà très bien pour Silverstone !"

Lire aussi :

Selon Rossi, Silverstone est l'un des rares circuits dont la surface a été modifiée et qui est meilleur que l'ancien au niveau de l'adhérence qu'il procure, ce qui n'est pas sans lui plaire. "Un peu comme Spa-Francorchamps", estime-t-il. "C'est une grande étape avec le nouvel asphalte, parce qu'avant, Silverstone était un peu difficile parce que vous aviez différents types d'asphalte et beaucoup de bosses : maintenant c'est une piste très plate et l'adhérence y est très bonne. Donc, sur le papier, c'est un bon circuit pour Yamaha et il est certain que lorsque vous avez un bon grip avec notre moto, vous pouvez aller vite."

Autre particularité de Silverstone : sa longueur. Une autre qualité qui ravit le Docteur, qui apprécie le fait de disposer de 18 virages et de passages techniques dans lesquels bâtir un rythme. "C'est une longue piste, j'aime les longues pistes ! Il y a de tout : du très lent, du moyennement rapide et du freinage dur. Donc c'est un grand plaisir parce que c'est un bon mélange entre un circuit de style ancien et un circuit plus moderne. C'est très large, c'est très rapide, donc vous pouvez utiliser toute votre puissance et quand vous roulez, c'est une grande sensation. Sincèrement, je ne sais pas si sur une piste comme celle-ci, le pilote peut faire plus de différence que sur une autre piste. Peut-être que oui, car c'est très technique et il y a différents types de virages. Mais la plupart du temps, les pistes faciles sur le papier sont très difficiles de toute façon."

Avec Angus Martin

partages
commentaires
Aprilia se décidera sur les débuts de Viñales après son test

Article précédent

Aprilia se décidera sur les débuts de Viñales après son test

Article suivant

Lorenzo Savadori déclare forfait à Silverstone

Lorenzo Savadori déclare forfait à Silverstone
Charger les commentaires
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021