Rossi : "Ce qui compte, ce sont les résultats"

partages
commentaires
Rossi :
Par :
4 févr. 2019 à 10:35

Le Docteur veut avoir les moyens de se montrer plus compétitif en 2019 et il compte pour cela sur le travail réalisé au Japon ces derniers mois. Mais c'est avant tout le verdict de la piste qui comptera, et ce dès mercredi.

C'est une présentation se voulant pleine d'énergie qu'a organisée Yamaha ce lundi, et pas uniquement pour témoigner de l'arrivée de la marque Monster Energy en tant que sponsor titre. Après s'être fait déborder par Honda et Ducati, et avoir vu Suzuki le challenger de plus en plus fort, le constructeur d'Iwata sait qu'il doit insuffler un nouvel élan dans son programme MotoGP afin de retrouver les sommets.

Lire aussi :

Après le titre pilotes de 2015 et un dernier titre teams en 2016, les deux saisons passées ont vu Honda remporter la triple couronne, mais surtout Yamaha s'éloigner peu à peu des récompenses suprêmes, jusqu'à devoir se contenter l'an dernier de la troisième place dans chacun des classements. Le record historique du nombre de courses disputées sans signer de victoire n'a fait que traduire plus cruellement encore le manque de réussite des M1, qui ont de toute évidence peiné à tenir le rythme des développements menés par la concurrence.

Aujourd'hui, place au renouveau, avec d'abord quelques changements organisationnels clés que Valentino Rossi accueille à bras ouverts, qu'il s'agisse de l'arrivée d'un nouvel ingénieur Yamaha dans son stand (Hitoshi Hoshino), de la nomination de Hiroshi Itou à la direction générale du groupe, ou encore de celle de Takahiro Sumi en tant que chef du programme MotoGP, en lieu et place de Kouji Tsuja.

"Je connais très bien le nouveau responsable de projet et à mon avis il est compétent", salue le pilote italien, globalement encouragé par les signaux positifs en provenance du Japon. "On a beaucoup parlé avec [Kouichi] Tsuji [président Yamaha Motor Racing, ndlr] et avec tous les ingénieurs japonais à la fin de l'année dernière, et ce qu'on a demandé était assez clair. Je sais qu'au Japon ils ont travaillé dur cet hiver et il y aura de nouvelles choses à tester."

Des nouveautés à tester dont les titulaires pourront prendre la mesure dès mercredi au cours de la première séance de l'année à laquelle ils prendront part. Or Rossi a beau afficher de nouveaux espoirs pour la saison à venir, il n'en reste pas moins prudent à l'approche de ce rendez-vous fixé à Sepang. "Il faut attendre de prendre la piste. Je ne m'attends pas à être tout de suite super compétitif pendant ce test, mais j'espère voir des améliorations pour comprendre si on travaille dans la bonne direction. Ce sera important", note-t-il.

La gestion des pneus au cœur des avancées

Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

Si le clan Yamaha ne dévoilera pas le détail des nouveautés en question, on sait que le domaine électronique a été tout particulièrement au cœur de l'attention ces derniers mois. Et Valentino Rossi ne le cache pas : parvenir à mieux gérer les pneus sur la durée doit être le premier objectif à atteindre.

"Il y a un peu de choses à tester. Maintenant, en MotoGP, le plus important c'est la gestion des pneus. Il faut donc essayer de travailler sur tous les aspects de la moto pour moins les user et réussir à être rapide aussi dans la seconde partie de la course, qui est à mon avis ce qui me manquait l'année dernière", pointe le Docteur.

"Il faut qu'on travaille dur, parce que dernièrement nos adversaires ont bien progressé. Dans le MotoGP moderne, pour moi la clé ce sont les pneus. On essaye toujours de travailler pour économiser les pneus, on commence le vendredi matin avec comme principale idée d'économiser les pneus. C'est un travail difficile, car cela demande beaucoup de précision. On peut faire la différence avec le style de pilotage, mais dans le même temps il faut travailler dur avec les ingénieurs. Je pense donc que c'est l'objectif pour cette saison afin d'essayer de gagner."

Voir aussi :

Bien qu'il ait terminé la saison 2018 devant son coéquipier au championnat – de justesse –, Valentino Rossi n'a remporté aucune victoire, une première pour lui depuis ses années Ducati. Alors qu'il aime à rappeler à quel point une bonne performance et le goût du champagne peuvent peser dans sa motivation, nul doute que le septuple Champion du monde MotoGP veut désormais voir les promesses se muer en actes.

"Ce qui compte ce sont toujours les résultats. On arrive d'une année 2018 difficile, on s'attend à plus, mais on est prêts et on va essayer de progresser et d'être plus forts", promet le numéro 46. "On arrive de deux saisons assez difficiles, durant lesquelles les résultats ont été moins bons que ce à quoi on s'attendait. En 2018 on a parfois dû souffrir et je pense que tout le monde dans l'équipe veut qu'on soit plus forts, d'autant qu'on a le potentiel pour essayer de se battre pour la victoire."

"Les ingénieurs au Japon ont travaillé très dur cet hiver et il faut qu'on essaye d'améliorer la moto dans certains domaines pour être forts et plus compétitifs", poursuit-il. "Il faut qu'on essaye, je pense qu'on est forts et on va voir à partir d'après-demain si on peut être plus compétitifs en 2019."

Article suivant
Nouvelle organisation pour Yamaha, à la recherche de plus d'efficacité

Article précédent

Nouvelle organisation pour Yamaha, à la recherche de plus d'efficacité

Article suivant

Les tests de Sepang, première échéance technique décisive pour Yamaha

Les tests de Sepang, première échéance technique décisive pour Yamaha
Charger les commentaires