MotoGP
17 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
6 jours
C
GP d'Andalousie
24 juil.
-
26 juil.
Prochain événement dans
12 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
25 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
32 jours
C
GP de Styrie
21 août
-
23 août
Prochain événement dans
40 jours
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
60 jours
C
GP d'Émilie-Romagne
18 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
68 jours
25 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
75 jours
09 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
89 jours
16 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
96 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
103 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
-
08 nov.
Prochain événement dans
117 jours
13 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
124 jours

Sixième, Quartararo se fixe l'accès en Q2 comme objectif logique

partages
commentaires
Sixième, Quartararo se fixe l'accès en Q2 comme objectif logique
Par :
3 mai 2019 à 14:31

Le Français a été pour le moins efficace au cours de la première journée du GP d'Espagne, et peut viser sereinement une place dans le top 10 au minimum s'il continue sur ce rythme.

Y aura-t-il un nouveau top 10 en qualifications pour Fabio Quartararo, à l'occasion du GP d'Espagne qui se tient ce week-end ? Cela en prend en tout cas bien le chemin, le Français n'ayant eu de cesse d'évoluer dans le groupe de tête tout au long de ce vendredi.

Constant dans ses performances, celui-ci a signé le sixième chrono lors des deux séances du jour, et n'est qu'à trois dixièmes tout rond de la meilleure référence signée Danilo Petrucci. Ce dernier, dont le meilleur chrono est de 1'37"909, aurait d'ailleurs pu être menacé par le jeune pilote qui a fêté ses 20 ans le mois dernier, mais l'intervention du drapeau rouge à quelques minutes de la fin de la séance a entraîné la non-comptabilisation d'un tour qui se situait pourtant lui aussi dans les 1'37"9.

Lire aussi :

Un dernier chrono non-comptabilisé

"Je n'ai pas coupé", a rétorqué le Niçois quand on lui a demandé pourquoi son dernier tour lancé n'avait pas été pris en compte. "C'est juste que j'ai passé la ligne en 1'37"9, mais vu que j'ai franchi la ligne trois secondes après [la sortie du drapeau rouge], mon temps n'a pas été comptabilisé."

"Nous avons fait de très bons temps au tour. Malheureusement, en raison du drapeau rouge je n'ai eu qu'un tour dédié au time attack, mais j'ai tout de même progressé. C'était difficile parce que le vent tournait beaucoup. Cela a été une bonne journée : nous avons essayé beaucoup de mélanges au niveau du pneu, c'est d'ailleurs la première fois que j'essaie le pneu dur ici à l'arrière, et j'ai eu un très bon feeling, donc je suis content."

On se souvient que le pilote du SRT Yamaha avait brillé dans la nuit qatarie en ouverture du championnat, pour ce qui constituait pourtant sa toute première course en MotoGP. Des essais peu avant la tenue de l'épreuve l'avaient sans doute aidé dans sa tâche à bien appréhender sa monture ainsi que le circuit.

Lire aussi :

Des tests de pré-saison sans réelle influence

Un facteur favorable qui a sans doute joué à Jerez également ce vendredi, même si les derniers tests entrepris en Andalousie remontent désormais à loin, et plus précisément à novembre dernier. "Bien sûr, cela aide toujours d'avoir des essais sur une piste", admet Quartararo. "Comme nous l'avons vu, au Qatar cela a été une véritable aide, mais ici cela faisait très longtemps [que je n'avais pas roulé], c'était lors des premiers tests [en novembre 2018]. Bien sûr c'est toujours plus facile quand vous avez déjà vos références et que vous avez déjà roulé sur la piste."

Des références, le numéro 20 en cherchait justement lors de sa dernière venue ici, et force est de constater que le bond en avant a été très important ces six derniers mois, et que cela se ressent sur le plan chronométrique. "On a fait énormément de progrès, surtout dans les phases de freinage", reprend-il. "Dès les EL1 on a déjà progressé de six dixièmes par rapport aux chronos de novembre, donc c'est déjà énorme. Cet après-midi nous avons également fait de très bons essais, avec un très bon rythme. C'est sûr qu'il y a eu énormément de progrès entre novembre et maintenant."

Avec une position flatteuse à l'issue de la première journée et la perspective d'un encore meilleur chrono s'il n'y avait eu de drapeaux rouges, qu'espérer pour demain, en vue des qualifications ? Une nouvelle place en Q2 a minima, assurément. "Objectif Q2, ça c'est sûr", tranche sans ciller le Français. "Après, on sait qu'en Q2 c'est un peu la loterie. On aura deux pneus, et on donnera le maximum, mais c'est dur de définir un objectif, mais une place entre la première et la neuvième, ce serait l'objectif. Je pense qu'avec ce temps en 1'37"9, on est près de la limite, et on sait très bien qu'en qualifs on ira beaucoup plus vite car on sera encore beaucoup plus à la limite."

Spain GP d'Espagne – Top 10 des EL2

P. Pilotes Moto Tours Temps Écart
1 Italy Danilo Petrucci Ducati 18 1'37.909  
2 Italy Andrea Dovizioso Ducati 17 1'38.006 0.097
3 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 20 1'38.104 0.195
4 Spain Marc Márquez Honda 21 1'38.147 0.238
5 Spain Maverick Viñales Yamaha 18 1'38.241 0.332
6 France Fabio Quartararo Yamaha 21 1'38.370 0.461
7 Germany Stefan Bradl Honda 20 1'38.373 0.464
8 Japan Takaaki Nakagami Honda 19 1'38.414 0.505
9 Spain Jorge Lorenzo Honda 19 1'38.445 0.536
10 Italy Francesco Bagnaia Ducati 17 1'38.593 0.684

Article suivant
EL2 - Après Honda, Ducati signe le doublé, Petrucci en tête

Article précédent

EL2 - Après Honda, Ducati signe le doublé, Petrucci en tête

Article suivant

Yamaha et Aprilia découvrent leur déflecteur arrière

Yamaha et Aprilia découvrent leur déflecteur arrière
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Espagne
Catégorie Essais Libres 2
Pilotes Fabio Quartararo
Équipes SIC Racing Team
Auteur Willy Zinck