Nakagami promet de travailler sur son mental après une saison très rude

Insatisfait de ses performances en 2021, Takaaki Nakagami veut apprendre à mieux gérer la pression mais estime que d'autres éléments posent problème.

Nakagami promet de travailler sur son mental après une saison très rude

Takaaki Nakagami ne cachait pas son ambition avant d'entamer la saison 2021. Propulsé sous le feu des projecteurs l'an dernier, le pilote LCR rêvait de goûter enfin aux joies de la victoire en MotoGP et même de se battre pour le titre mondial en profitant pour la première fois d'une Honda de dernière génération. Un an plus tard, le bilan est plus que décevant : Nakagami court encore après son premier podium dans la catégorie reine et a conclu la saison à une lointaine 15e place du championnat.

Comme en 2020, ses performances ont parfois été prometteuses. Ainsi, sa tristesse était perceptible à l'issue d'un GP d'Espagne conclu à moins d'un dixième du podium mais c'est surtout à Austin qu'il a déçu, en chutant alors qu'il était le seul pilote à pouvoir suivre le rythme du vainqueur Marc Márquez. À la suite de cette désillusion, Lucio Cecchinello a clairement demandé à son pilote de "travailler sur lui-même" pour ne plus craquer sous l'intensité de la pression.

L'intéressé s'est dit déterminé à donner satisfaction à son patron. "J'ai vu ce que Lucio a dit mais moi-même, je veux changer", assurait-il en réponse à ces propos, alors que la saison touchait à sa fin. "Ce n'est pas la seule raison qui m'a fait tomber [à Austin] mais [...] on n'a pas pu obtenir le résultat final. C'est le principal problème. Ce n'est pas juste que j'étais sous pression et que je suis tombé, il y a plusieurs raisons derrière la chute, mais c'en est une. Il faut que l'on soit forts l'an prochain."

"Je ne peux pas changer ça du jour au lendemain ou en une semaine, on doit prendre notre temps. J'ai des idées pour l'an prochain. On travaille déjà en coulisse et peut-être que je changerai quelque chose durant l'intersaison. Je ne peux pas en parler maintenant mais je vais peut-être changer quelque chose pour l'an prochain."

Des problèmes difficiles à cerner

Le constat au terme de cette saison est rude : Takaaki Nakagami n'a vu l'arrivée que sept fois dans le top 10 et deux fois dans le top 5, après avoir pourtant souvent brillé le dimanche matin en menant quatre fois le warm-up. Le Japonais reconnaît ne pas avoir toujours compris les causes de ses dégringolades dans la hiérarchie mais veut retenir son état d'esprit positif en toutes circonstances.

"On a eu beaucoup de mal cette saison par rapport à l'an dernier. En début de saison, nous n'étions vraiment pas dans la meilleure forme, j'avais vraiment du mal sur la moto, mais elle a progressé petit à petit. J'ai eu un peu de malchance avec des chutes et je n'ai pas pu tout assembler. La saison a vraiment été dure pour moi. C'était vraiment dur de continuer à pousser."

Takaaki Nakagami, Team LCR Honda

"Dans la deuxième partie de la saison en particulier, il y a eu des courses et des moments où il était très difficile de comprendre ce qui se passait, parce que j'étais très rapide dans certaines séances et qu'ensuite, pour de nombreuses raisons j'ai eu beaucoup de chutes à des moments très importants, et j'ai perdu énormément de points", a souligné Nakagami.

Le pilote LCR a pourtant cru à un rebond au sortir de la pause estivale mais il a vite déchanté, faute de solution sur le plan technique. Il compte à présent sur une remise à zéro pendant l'hiver et espère pouvoir aborder la saison 2022 dans une meilleure dynamique.

"J'ai fini cinquième en Autriche et je me disais 'OK, on peut relancer la saison'. Puis, malheureusement, on a eu énormément de chutes et j'ai perdu des points. Jusqu'à [la dernière course], on n'a pas pu renverser la situation, une situation très mauvaise. Mais ce qui est bien, c'est que j'essaye toujours de tirer le maximum et de changer cette situation."

"Il est difficile de dire à quel point cette saison a été dure. Mais j'ai toujours tenté de faire de mon mieux, de produire la meilleure performance possible, de ne jamais renoncer. Même quand je suis tombé, j'ai toujours poussé mais c'était comme ça cette saison. Je suis naturellement vraiment déçu et désolé pour mon équipe. Mais on ne peut rien changer au passé, alors tout ce qu'on peut faire c'est se tourner vers la saison prochaine."

"Je veux sortir de ce moment vraiment difficile", promettait-il en bouclant le dernier Grand Prix. "On n'aime pas cette sensation, avec beaucoup de chutes et de points perdus, et la seule chose positive c'est que je n'ai pas baissé les bras et que j'ai toujours essayé de réaliser la meilleure performance, malheureusement je n'ai pas réussi à inverser la situation. Le moment est donc venu de se reposer, de se changer les idées et de penser à la saison 2022. Ça sera dur d'oublier cette saison mais il est préférable de penser à la prochaine étape."

Lire aussi :

partages
commentaires
Raúl Fernández en MotoGP sans titre : "Regardez l'exemple de Fabio"
Article précédent

Raúl Fernández en MotoGP sans titre : "Regardez l'exemple de Fabio"

Article suivant

Danilo Petrucci considère sa carrière comme un pari gagné

Danilo Petrucci considère sa carrière comme un pari gagné
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021