Tito Rabat ne fera pas son retour au GP de Valence

L'Espagnol manquera la dernière manche de la saison, mais il compte bien être présent lors du test qui y fera suite, trois mois presque jour pour jour après sa blessure.

Tito Rabat ne fera pas son retour au GP de Valence

Des yeux indiscrets avaient vu Tito Rabat en piste en début de semaine, au guidon d'une Ducati Panigale V4, et l'on pouvait penser que le pilote espagnol préparait son retour à la compétition dans l'optique du Grand Prix de Valence, qu'il avait récemment annoncé comme son objectif.

Il n'en sera rien, car ces tests auxquels il s'est soumis l'ont convaincu de faire encore preuve d'un peu de patience. En accord avec l'équipe Avintia et avec le Dr Angel Charte, il renonce donc bel et bien à disputer cette dernière épreuve de la saison.

Lire aussi :

Lourdement blessé à la jambe à Silverstone, fin août, lorsqu'il a été heurté par une moto en perdition, partie en aquaplaning, alors qu'il se trouvait dans le bac à gravier, Tito Rabat a passé un mois à l'hôpital avant de poursuivre sa convalescence à son domicile. Sa volonté farouche de récupérer rapidement s'est heurtée à la réalité de sa condition, le poussant à manquer tous les Grands Prix de cette dernière partie de la saison.

"Depuis que je me suis blessé, j'ai travaillé dur pendant plus de deux mois", explique Rabat. "Ma jambe va mieux de jour en jour et j'ai pu tester ma Panigale sur quelques pistes. J'ai pu voir que la jambe ne pose pas de problème quand je suis sur la moto, mais j'ai également pu me rendre compte que je ne suis pas à 100%."

"Il serait donc très dangereux pour moi et pour les autres pilotes que je fasse mon retour pour la course de Valence, la semaine prochaine. Nous pensons que c'est la meilleure décision", assure le pilote espagnol.

Une place parmi les pilotes 2019

S'il manque cette dernière course de la saison, Tito Rabat a néanmoins la ferme intention de reprendre la piste avec le reste du plateau lors du test qui aura lieu le mardi et le mercredi suivant la course. Un privilège réservé aux pilotes qui formeront l'échiquier 2019 du MotoGP, mais la confirmation de Rabat à son poste n'est qu'une formalité que le team Avintia annoncera au moment opportun.

"Il est clair que je vais essayer d'être au test, le mardi, avec ma nouvelle Ducati GP18", assure Rabat, qui bénéficiera donc l'an prochain d'une machine d'un an d'âge, comme ce fut déjà le cas cette année chez Avintia. "On verra comment je me sentirai et je continuerai ensuite à travailler sur ma jambe pour revenir au top avant la saison prochaine. C'est le plus important."

Lire aussi :

Après une pige de Christophe Ponsson à Saint-Marin, c'est Jordi Torres qui assure l'intérim chez Avintia, ayant récupéré la moto de Xavier Siméon alors que le Belge remplace son coéquipier au guidon d'une machine plus récente. Torres s'étant lui-même blessé à Sepang, il faut encore attendre qu'il passe des examens de contrôle consécutifs à son opération, mardi, pour savoir s'il pourra conserver ce guidon pour Valence.

partages
commentaires
Honda dévoile la date de sa présentation 2019

Article précédent

Honda dévoile la date de sa présentation 2019

Article suivant

Contrôles électroniques et homologation des casques plus stricts

Contrôles électroniques et homologation des casques plus stricts
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021