MotoGP
C
GP du Qatar
05 mars
-
08 mars
Prochain événement dans
40 jours
C
GP de Thaïlande
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
54 jours
C
GP des Amériques
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
68 jours
C
GP d'Argentine
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
82 jours
C
GP d'Espagne
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
96 jours
C
GP de France
14 mai
-
17 mai
Prochain événement dans
110 jours
C
GP d'Italie
28 mai
-
31 mai
Prochain événement dans
124 jours
C
GP de Catalogne
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
131 jours
C
GP d'Allemagne
18 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
145 jours
C
GP des Pays-Bas
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
152 jours
C
GP de Finlande
09 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
166 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
194 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
201 jours
C
GP de Grande-Bretagne
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
215 jours
C
GP de Saint-Marin
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
229 jours
C
GP d'Aragón
01 oct.
-
04 oct.
Prochain événement dans
250 jours
C
GP du Japon
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
264 jours
C
GP d'Australie
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
272 jours
C
GP de Malaisie
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
278 jours
C
GP de Valence
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
292 jours

García : Viñales est la référence chez Yamaha, pas Quartararo

partages
commentaires
García : Viñales est la référence chez Yamaha, pas Quartararo
Par :
Co-auteur: Léna Buffa
22 déc. 2019 à 14:40

Esteban García, ingénieur de piste de Maverick Viñales, reconnaît que Fabio Quartararo a fait une excellente saison, mais ne le voit pas comme la référence chez Yamaha.

Après avoir passé une première saison aux côtés de Maverick Viñales dans le stand Yamaha, Esteban García voit dans son pilote un prétendant au titre pour 2020, fort de l'ascension qui a été la sienne au cours de la seconde moitié du championnat. Si, pour ses débuts en MotoGP, Fabio Quartararo a signé sept podiums et six pole positions, réalisant la meilleure première saison d'un pilote en MotoGP depuis Marc Márquez, au point d'ébranler l'ordre établi au sein du groupe d'Iwata, le responsable technique de Viñales ne voit pas le Français comme une référence.

"J'ai souvent entendu dire que depuis que Fabio est arrivé les autres serrent les fesses et vont vite. Franchement, je ne crois pas que dans notre cas, cela ait été une révolution", explique Esteban García à Motorsport.com. "Lors de la première course, nous avons décroché la pole et Quartararo n'était pas encore là. En Argentine, nous étions en mesure de nous battre pour la victoire, [Maverick] avait le même rythme que Márquez et était le seul à pouvoir se battre avec lui, mais il a eu des problèmes en course et il a été envoyé au tapis dans le dernier tour."

Lire aussi :

"À Austin aussi nous étions en mesure de nous battre pour la victoire, mais nous avons été pénalisés par un ride-through. Sans cela, nous aurions été en bagarre pour la victoire, [Maverick] avait un meilleur rythme que le pilote qui a gagné et était le plus rapide en piste. Puis il y a eu Jerez, un circuit que Maverick n'aime pas du tout et sur lequel il est monté sur le podium", poursuit-il. "À partir de là, nous avons commencé à régler la question des départs. Au Mans, Maverick a été très fort, nous avons manqué la Q2 et sommes partis 11e puis on l'a fait tomber alors qu'il était en train de remonter. Le véritable potentiel que nous avions depuis la première course n'a pas été visible, car nous avons connu pas mal de malchance et nous ne partions pas bien."

S'il n'enlève rien aux qualités de Fabio Quartararo, Esteban García ne le voit en aucun cas comme une référence pour Maverick Viñales. "À Barcelone, on l'a encore fait tomber, puis il a gagné aux Pays-Bas… Quartararo, la référence ? La référence c'était nous, nous sommes ceux qui avons gagné des courses. Nous avons étudié nos problèmes et avons vu comment progresser."

Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing

"Il est vrai que quand on a d'autres pilotes autour de soi comme Rossi, Morbidelli ou Quartararo, on se compare toujours et on essaye de voir ce qu'ils font mieux", concède toutefois García, révélant que dans la préparation des courses chaque pilote et son équipe technique ont la possibilité d'étudier le travail des autres. "Nous regardons quel pilote est le meilleur dans chaque virage de chaque circuit pour essayer d'appendre pourquoi ils font mieux, comprendre leur pilotage. Mais pas seulement avec les pilotes de la même marque, avec d'autres aussi. Aujourd'hui, n'importe quel constructeur a des vidéos en piste pour voir les trajectoires des uns et des autres."

"Nous sommes très attentifs à ce que font Marc [Márquez], Dovizioso ou Fabio, et on apprend de tout le monde. Fabio a-t-il été notre référence ? Je dois dire que non, nous avons nos réglages, notre style de pilotage et nous essayons de nous prendre nous-mêmes comme référence, en essayant d'apprendre des autres."

Lire aussi :

Un échange de fourches ?

Au cours de la saison, il s'est murmuré, sans que cela soit officiel, qu'il y avait pu y avoir un échange de pièces entre les motos de Viñales et de Quartararo. García précise : "Les motos sont exactement les mêmes, elles sont identiques. Il est vrai qu'au début Fabio avait des fourches en aluminium et non en carbone, et nous avons demandé à les essayer, pas parce qu'il les utilisait mais parce qu'en 2018 Maverick les a utilisées presque toute l'année. Il les a remplacées par les fourches en carbone à la fin de la saison et cela ne lui plaisait pas."

Viñales a donc essayé les fourches utilisées par Quartararo, et vice-versa. "Il avait de meilleures sensations avec les fourches en aluminium. Nous avons demandé à les essayer et cela a confirmé qu'il y avait certaines choses positives et d'autres moins bonnes. Toutes ces informations ont été transmises à Öhlins et ils travaillent à la conception d'une nouvelle fourche en se basant sur nos données", conclut Esteban García.

Article suivant
Vidéo - Le tour embarqué de Rossi dans la Mercedes de Hamilton

Article précédent

Vidéo - Le tour embarqué de Rossi dans la Mercedes de Hamilton

Article suivant

Le motocross, l'arme secrète de Márquez pour dompter la Honda

Le motocross, l'arme secrète de Márquez pour dompter la Honda
Charger les commentaires