García : Viñales est la référence chez Yamaha, pas Quartararo

Esteban García, ingénieur de piste de Maverick Viñales, reconnaît que Fabio Quartararo a fait une excellente saison, mais ne le voit pas comme la référence chez Yamaha.

García : Viñales est la référence chez Yamaha, pas Quartararo

Après avoir passé une première saison aux côtés de Maverick Viñales dans le stand Yamaha, Esteban García voit dans son pilote un prétendant au titre pour 2020, fort de l'ascension qui a été la sienne au cours de la seconde moitié du championnat. Si, pour ses débuts en MotoGP, Fabio Quartararo a signé sept podiums et six pole positions, réalisant la meilleure première saison d'un pilote en MotoGP depuis Marc Márquez, au point d'ébranler l'ordre établi au sein du groupe d'Iwata, le responsable technique de Viñales ne voit pas le Français comme une référence.

"J'ai souvent entendu dire que depuis que Fabio est arrivé les autres serrent les fesses et vont vite. Franchement, je ne crois pas que dans notre cas, cela ait été une révolution", explique Esteban García à Motorsport.com. "Lors de la première course, nous avons décroché la pole et Quartararo n'était pas encore là. En Argentine, nous étions en mesure de nous battre pour la victoire, [Maverick] avait le même rythme que Márquez et était le seul à pouvoir se battre avec lui, mais il a eu des problèmes en course et il a été envoyé au tapis dans le dernier tour."

Lire aussi :

"À Austin aussi nous étions en mesure de nous battre pour la victoire, mais nous avons été pénalisés par un ride-through. Sans cela, nous aurions été en bagarre pour la victoire, [Maverick] avait un meilleur rythme que le pilote qui a gagné et était le plus rapide en piste. Puis il y a eu Jerez, un circuit que Maverick n'aime pas du tout et sur lequel il est monté sur le podium", poursuit-il. "À partir de là, nous avons commencé à régler la question des départs. Au Mans, Maverick a été très fort, nous avons manqué la Q2 et sommes partis 11e puis on l'a fait tomber alors qu'il était en train de remonter. Le véritable potentiel que nous avions depuis la première course n'a pas été visible, car nous avons connu pas mal de malchance et nous ne partions pas bien."

S'il n'enlève rien aux qualités de Fabio Quartararo, Esteban García ne le voit en aucun cas comme une référence pour Maverick Viñales. "À Barcelone, on l'a encore fait tomber, puis il a gagné aux Pays-Bas… Quartararo, la référence ? La référence c'était nous, nous sommes ceux qui avons gagné des courses. Nous avons étudié nos problèmes et avons vu comment progresser."

Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing

"Il est vrai que quand on a d'autres pilotes autour de soi comme Rossi, Morbidelli ou Quartararo, on se compare toujours et on essaye de voir ce qu'ils font mieux", concède toutefois García, révélant que dans la préparation des courses chaque pilote et son équipe technique ont la possibilité d'étudier le travail des autres. "Nous regardons quel pilote est le meilleur dans chaque virage de chaque circuit pour essayer d'appendre pourquoi ils font mieux, comprendre leur pilotage. Mais pas seulement avec les pilotes de la même marque, avec d'autres aussi. Aujourd'hui, n'importe quel constructeur a des vidéos en piste pour voir les trajectoires des uns et des autres."

"Nous sommes très attentifs à ce que font Marc [Márquez], Dovizioso ou Fabio, et on apprend de tout le monde. Fabio a-t-il été notre référence ? Je dois dire que non, nous avons nos réglages, notre style de pilotage et nous essayons de nous prendre nous-mêmes comme référence, en essayant d'apprendre des autres."

Lire aussi :

Un échange de fourches ?

Au cours de la saison, il s'est murmuré, sans que cela soit officiel, qu'il y avait pu y avoir un échange de pièces entre les motos de Viñales et de Quartararo. García précise : "Les motos sont exactement les mêmes, elles sont identiques. Il est vrai qu'au début Fabio avait des fourches en aluminium et non en carbone, et nous avons demandé à les essayer, pas parce qu'il les utilisait mais parce qu'en 2018 Maverick les a utilisées presque toute l'année. Il les a remplacées par les fourches en carbone à la fin de la saison et cela ne lui plaisait pas."

Viñales a donc essayé les fourches utilisées par Quartararo, et vice-versa. "Il avait de meilleures sensations avec les fourches en aluminium. Nous avons demandé à les essayer et cela a confirmé qu'il y avait certaines choses positives et d'autres moins bonnes. Toutes ces informations ont été transmises à Öhlins et ils travaillent à la conception d'une nouvelle fourche en se basant sur nos données", conclut Esteban García.

partages
commentaires
Vidéo - Le tour embarqué de Rossi dans la Mercedes de Hamilton

Article précédent

Vidéo - Le tour embarqué de Rossi dans la Mercedes de Hamilton

Article suivant

Le motocross, l'arme secrète de Márquez pour dompter la Honda

Le motocross, l'arme secrète de Márquez pour dompter la Honda
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021