Sykes déçu de ne pas avoir pu s'accrocher au bon wagon

Auteur d'une première course convaincante samedi, le pilote Kawasaki a semblé emprunté lors de la Course 2, alors qu'il n'a pas pu remonter dans la hiérarchie après l'application du principe de la grille inversée.

Après sa troisième place décrochée lors de la Course 1, Tom Sykes a éprouvé plus de difficultés à soutenir le rythme des leaders lors du second acte de la manche inaugurale à Phillip Island. 

Septième sur la grille en vertu de la nouvelle réglementation sportive instaurant le principe de la grille inversée, le pilote Kawasaki n'a en effet pas été en mesure de suivre le rythme de Marco Melandri, et n'a pu faire mieux qu'une sixième place dimanche.

Satisfait de son podium obtenu samedi, le champion Superbike 2013 ne repart donc d'Australie qu'avec la troisième place au championnat, alors que son coéquipier et double champion en titre, Jonathan Rea, a réalisé un carton plein qui le positionne d'emblée dans une position favorable.

À l'arrivée, Sykes a notamment déploré un manque de rythme, après s'être senti peu à l'aise au guidon de sa ZX-10RR. "Cela a été une course étrange. J’ai pris un départ correct, j’étais content de ma position de course mais j’ai rencontré un peu de difficultés et je ne pouvais pas vraiment tourner suffisamment."

Lui qui avait été en capacité de prendre à plusieurs reprises la tête samedi, n'a donc pas pu remonter vers le haut de la hiérarchie lors de la seconde course, la faute à un mauvais usage de sa gomme arrière. "Je n’ai pas pu me mettre au niveau des autres, donc je me suis retrouvé neuvième ou dixième après un moment", reprend le pilote Kawasaki. "Les gars devant moi se sont un peu bagarrés et les leaders ont pris le large. Après neuf tours j’ai été capable de combler l’écart qui me séparait d’eux. Je pense que j’ai vraiment fait du bon travail, mais j’ai dû un peu trop utiliser mon pneu arrière."

Avec moitié moins de points que Jonathan Rea et déjà quasiment une victoire d'écart au championnat entre les deux hommes, Tom Sykes aurait pu espérer un meilleur début pour sa campagne 2017. Néanmoins, l'Anglais préfère relativiser, alors qu'il reconnaît s'être montré peut-être un peu trop optimiste à l'issue de la Course 1. "Nous repartons d’ici en troisième position au championnat. Je me suis un peu emballé car je voulais plus qu’une troisième place après le podium d’hier [samedi], mais si quelqu’un m’avait donné cette position avant que je vienne ici, j’aurais signé tout de suite. J’adore Phillip Island, j’adore les gens [ici], j’adore la piste mais nous n’avons jamais eu deux courses solides ici."

Tom Sykes va à présent se concentrer sur la deuxième manche de l'année, qui se déroulera du 10 au 12 mars prochains sur le tracé de Buriram, en Thaïlande. L'an passé, l'Anglais avait été l'auteur d'un début de saison plus poussif encore, mais après n'avoir terminé qu'aux cinquième et sixième positions à Phillip Island, celui-ci avait su redresser la barre en Asie du Sud-Est quelques semaines plus tard, en y décrochant la deuxième place puis la victoire lors de la Course 2. Nul doute que l'Anglais tachera de faire aussi bien cette année pour recoller à son coéquipier au classement.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Phillip Island
Sous-évènement Dimanche - Course 2
Circuit Phillip Island Grand Prix Circuit
Pilotes Tom Sykes
Équipes Kawasaki
Type d'article Réactions