Réactions
Dakar Dakar

Loeb a vite réagi : "Il ne fallait pas être largués complètement"

Cinquième vainqueur d'étape différent en cinq jours, Sébastien Loeb est satisfait d'avoir rapidement mis de côté sa mauvaise journée de lundi sur le Dakar.

#203 Bahrain Raid Xtreme Prodrive Hunter: Sebastien Loeb

Après l'avoir tutoyée dimanche, Sébastien Loeb a signé mardi sa première victoire d'étape sur le Dakar 2024. L'Alsacien et son copilote Fabian Lurquin ont été les plus rapides sur le parcours de la quatrième étape, après s'être élancés derrière de nombreux concurrents en raison de leur journée délicate de lundi. 

Le tracé s'annonçait bien plus roulant, avec un terrain moins rude pour les mécaniques, et le Français a su l'exploiter au mieux au volant du Prodrive Hunter. De quoi être satisfait en se remettant ainsi très vite dans le bon sens. 

"Aujourd'hui il y avait moins de cailloux", décrit-il. "Un peu de pierres quand même, mais ça s'est bien passé. Globalement on a fait une belle spéciale, pas beaucoup d'erreurs. On perd un peu de temps dans la poussière, parce qu'on a dû doubler une paire de voitures quand même. Mais après, en dehors de ça, on a tourné une fois sur un petit waypoint mais sinon on avait vraiment un bon rythme tout le long donc c'était bien."

Le scratch du jour permet à Sébastien Loeb de grappiller quelques positions au classement général, où il pointe désormais sixième, mais l'écart avec le leader Yazeed Al Rajhi reste supérieur à 23 minutes. Néanmoins, face à une concurrence peut-être plus dense que jamais, le pilote tricolore se satisfait d'avoir réussi à se maintenir "dans le match" pour la victoire à ce stade, avant d'affronter le désert du Quart vide.

"Honnêtement, je n'ai pas analysé les temps de cette spéciale et le général non plus pour l'instant", pointe-t-il. "On voit quand même Al Rajhi qui est toujours devant, Sainz qui est toujours là, les Audi ne sont pas encore rentrées [à la maison] ! Les trois Audi sont performantes, Nasser [Al-Attiyah] toujours performant, ça fait du monde."

"Moi j'ai perdu du temps hier, ce qui est bien c'est qu'aujourd'hui je fais une bonne spéciale, et c'est important de se remettre dedans, de ne pas continuer à perdre du temps, surtout que l'on va arriver dans les grosses étapes dans l'Empty Quarter... Il ne fallait pas être largués complètement. Pour l'instant ça va, on reste dans le match."

"On sait que dans les dunes, l'Audi sera très rapide", prévient-il. "Dans l'ensemble, Audi est fort, mais notre voiture est bonne et la Toyota aussi, d'ailleurs ils mènent. Je pense que c'est assez équilibré."

Lire aussi :

En attendant, Yazeed Al Rajhi garde la main aux commandes du général, dont il a dépossédé Carlos Sainz hier. Le Saoudien se sent en mesure de continuer à rivaliser avec les meilleurs, lui qui compte 4'29 d'avance sur le pilote Audi.

"On a pris la tête après 50 ou 60 km. Ça n’était pas facile d’ouvrir, mais on s’en est plutôt bien tiré", souffle-t-il ce mardi. "On a crevé entre le 150e et le 180e km et on a fini la spéciale avec un pneu à 1.4 bar, mais ça ne nous a pas trop pénalisés. On a juste fait les derniers cent kilomètres un peu plus lentement pour assurer. Je suis prêt pour la suite."

Avec Gerald Dirnbeck

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Autos, 4e étape - Loeb décroche sa première victoire
Article suivant Motos, 5e étape - Quintanilla prend sa revanche, Branch repasse en tête

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France