Formule 1 GP de Grande-Bretagne

La "11e écurie" F1 de Brad Pitt fait son apparition à Silverstone

L'écurie fictive qui sera au centre du nouveau film sur la F1 avec Brad Pitt a été vue pour la première fois dans le cadre du Grand Prix de Grande-Bretagne.

Le garage de l'écurie fictive AXP GP pour le tournage du film avec Brad Pitt

Alors que les préparatifs touchent à leur fin à la veille du début du Grand Prix de Grande-Bretagne 2023 de F1, un garage et un muret des stands complets ont été dévolus à l'écurie "APX GP", la structure fictive pour laquelle courra Brad Pitt dans le prochain film produit par Apple sur la Formule 1.

Ce week-end à Silverstone marquera le premier tournage au cours d'une épreuve de F1 dans le cadre de ce long métrage. Selon nos informations, ce tournage se focalisera en partie dans les stands et le paddock afin de donner l'impression que l'équipe est dans la compétition, mais également sur des séances (entre sept et huit) de roulage en piste où la voiture d'APX GP aura le circuit pour elle toute seule.

Elle a déjà été aperçue sur la piste, arborant une livrée noire et or, comme le montre cette image postée par la discipline sur son compte officiel :

 

Cette monoplace se base sur un châssis F2 modifié avec l'aide de Mercedes pour ressembler à une Formule 1 contemporaine. Son empattement est plus important et elle sera équipée de nombreux dispositifs pour supporter l'ajout de caméras. Quinze emplacements de caméras supplémentaires ont ainsi été ajoutés pour capturer toutes les séquences nécessaires.

Pour rappel, l'histoire du film, qui n'a pas encore de titre, tourne autour du personnage joué par Brad Pitt (nommée Sonny Hayes) qui, après avoir connu un début de carrière impressionnant en F1, revient dans la discipline en tant que vétéran avec une structure du fond de grille. Son équipier sera joué par Damson Idris. L'ambition du réalisateur Joe Kosinski (Oblivion, Top Gun: Maverick) est de créer une expérience authentique, dans les pas des classiques des films de sport automobile que sont Grand Prix (1966) et Le Mans (1971).

 

Aujourd'hui, tourner de la même façon est impossible, notamment en même temps que des voitures réelles, mais la technologie informatique devrait être capable de créer l'illusion de la participation à une véritable course. En plus des caméras sur la voiture, l'équipe de tournage a reçu l'autorisation de monter sur les caméras TV classiques des petites caméras cinéma afin de bénéficier de séquences exploitables mais réalistes.

Coproducteur du long-métrage, Lewis Hamilton sera consulté par les équipes du film pour rendre aussi proches de la réalité que possible tous les aspects liés à la F1.

Lire aussi :

Avec Jonathan Noble

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Comment la Ferrari SF-23 a retrouvé des couleurs
Article suivant La FIA ne voit pas pourquoi recaler Andretti et General Motors

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France