L'idée d'une adoption reportée des règles 2021 ne fait pas l'unanimité

partages
commentaires
L'idée d'une adoption reportée des règles 2021 ne fait pas l'unanimité
Par :
4 avr. 2019 à 08:00

Le possible report de l'officialisation du Règlement Technique 2021 à décembre, pensé pour aider les petites équipes, n'est finalement pas forcément apprécié par les principales intéressées.

Les dirigeants de la Formule 1 envisagent de reporter la finalisation de la prochaine réglementation technique au mois de décembre, au lieu de juin comme prévu actuellement, afin d'empêcher les écuries plus puissantes financièrement de lancer un programme de développement d'emblée quand de plus petits teams n'en seraient pas forcément capables.

Lire aussi :

Préconisée par certaines équipes, cette solution n'a toutefois pas l'aval de toutes les petites structures, dont plusieurs sont sceptiques quant au réel impact d'un tel report. C'est notamment le cas d'Alfa Romeo, qui exprime ses doutes par la voix de son directeur, Frédéric Vasseur.

"C'est toujours difficile de savoir si ce timing de publication du règlement aidera les petites équipes ou les grandes", juge Vasseur. "Elles sont capables de développer bien plus vite que nous et ce n'est pas facile de décider. Franchement, pour moi, ce n'est pas seulement une question de timing, il s'agit d'être sûr de ce que nous faisons. Nous ne sommes pas pressés."

Kimi Raikkonen, Alfa Romeo Racing C38, devant Daniil Kvyat, Toro Rosso STR14

Günther Steiner, qui est à la tête de l'écurie Haas, juge quant à lui qu'une publication plus tardive du règlement pourrait même avantager les top teams : "Les grandes équipes seront toujours en meilleure position, notamment si nous commençons plus tard en théorie, car elles peuvent investir encore plus dans un court laps de temps, et mettre l'accent là-dessus."

"Il y a un moment où il faudra juste arriver à une conclusion et se lancer au lieu de discuter. De notre côté, si nous commençons en juin ça va, si nous commençons en décembre ça va aussi, nous n'avons pas d'avis tranché sur une option ou sur l'autre."

L'un des points soulevés par Franz Tost, directeur de la Scuderia Toro Rosso, est en tout cas le fait qu'un timing plus tardif permettrait de réduire les coûts – la maîtrise des finances est un sujet brûlant du paddock, que Liberty Media prend très à cœur avec l'arrivée envisagée de budgets plafonnés.

"Le principal sujet est de ne pas dépenser davantage d'argent, car la publication de la nouvelle réglementation permet aux écuries de commencer à l'analyser et de dépenser beaucoup d'argent pour le développement", souligne Tost. "Cela signifie que si la nouvelle réglementation sort en juin cette année, les équipes vont immédiatement former des groupes d'ingénierie pour l'analyser et commencer différents tests et simulations, juste pour en tirer avantage."

Article suivant
Red Bull cherche le "mot de passe" qui libérera son potentiel

Article précédent

Red Bull cherche le "mot de passe" qui libérera son potentiel

Article suivant

Schumacher a "pu progresser" entre ses deux jours d'essais

Schumacher a "pu progresser" entre ses deux jours d'essais
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Toro Rosso Boutique , Haas F1 Team , Alfa Romeo
Auteur Benjamin Vinel
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu