Réactions
Formule 1 GP d'Espagne

Alonso : "Alpine progresse et nous on recule"

Même s'il affichait sa satisfaction de ne pas avoir été classé plus loin sur la grille, Fernando Alonso estime qu'il n'y a rien d'étonnant, dans la dynamique actuelle, à voir les Aston Martin éliminées avant les Alpine lors des qualifications du GP d'Espagne 2024 de F1.

Fernando Alonso, Aston Martin AMR24

À nouveau éliminé avant la Q3 cette saison pour sa course à domicile, Fernando Alonso n'affichait pas de masque au terme de la séance de qualifications du GP d'Espagne 2024 de F1. En effet, il a assuré au micro de Canal+ qu'il n'était pas frustré par sa 11e position.

"Non, non, au contraire, super content de cette position", a lancé le double Champion du monde. "On ne s'attendait pas à être si haut placé, en fait on s'attendait à être entre la 14e et la 18e place. Avec l'une des voitures, nous avons même utilisé trois trains de pneus [tendres neufs] en Q1, car on pensait que la Q1 serait notre limite, donc extrêmement heureux."

Interrogé par la suite par la presse britannique, il a ajouté : "Je suis content du résultat, même si c'est douloureux à dire devant les tribunes à domicile. Mais avant les qualifications, nos prévisions étaient un peu plus pessimistes. Avec une voiture, nous avons même opté pour trois tours lancés en Q1, ce qui est un signe que vous n'êtes pas très confiant. Dans l'ensemble, je pense que partir P11, ou P10 avec la pénalité de Checo [Sergio Pérez], est un bon résultat. Et j'espère que demain... Nous ne sommes qu'à une position des points."

Lire aussi :

Le contraste est saisissant entre les Aston Martin AMR24 toutes les deux éliminées en Q2, puisque Lance Stroll n'a pas réussi à faire mieux que 14e, et les Alpine A524, toutes deux présentes en Q3, Pierre Gasly signant même un temps à moins d'une demi-seconde la pole.

Quand il lui est demandé si le rythme affiché par l'écurie français l'inquiète, Alonso de répondre : "Non, je pense que nous le savions. Alpine était devant nous à Monaco, très proche au Canada. Et ici, ils n'ont qu'un demi-dixième d'avance [en Q2]. Donc vous savez, ils progressent. Et nous sommes probablement en train de reculer. La combinaison des deux n'est donc pas très bonne."

"Mais vous savez, comme je l'ai dit à plusieurs reprises, je pense que nous avons des choses en préparation qui devraient nous remettre dans la bonne direction. Cela va être douloureux ici, cela va être douloureux en Autriche, à Silverstone, nous devons continuer à marquer des points, même si c'est juste [en étant huitième]. Si c'est la septième ou la neuvième place, peu importe. Mais nous ne pouvons pas abandonner et devons rester positifs dans ces moments difficiles."

Avec Filip Cleeren et Oleg Karpov

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Duels en qualifs F1 : le point au GP d'Espagne 2024
Article suivant Alpine ne s'attendait pas à être "aussi compétitif"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France