Sa chute de vélo n'a eu aucune incidence sur la préparation d'Alonso

Il est à 100% et prêt à retrouver les joies d'être pilote de Formule 1 : malgré un accident de vélo le mois dernier, Fernando Alonso aborde les essais hivernaux en pleine forme.

Sa chute de vélo n'a eu aucune incidence sur la préparation d'Alonso

Samedi, Fernando Alonso prendra le volant de l'Alpine A521 lors de la deuxième journée d'essais hivernaux à Bahreïn. Le double Champion du monde se rapproche un peu plus de son grand retour en Grand Prix, pour lequel il travaille depuis de longs mois maintenant. Le mois dernier, il a vu sa préparation perturbée par un accident de vélo, mais s'il a fallu procéder à quelques ajustements et manquer quelques rendez-vous, il assure que tout est rentré dans l'ordre. Son grand retour ne devrait pas en pâtir, même s'il devra par exemple subir d'autres opérations de la mâchoire en fin d'année.

"Franchement, je ne m'attends à aucun problème", a-t-il rassuré ce vendredi dans le paddock de Sakhir. "Je m'entraîne depuis deux ou trois semaines, de manière absolument normale, et je suis aussi allé dans le simulateur lundi et mardi. Les préparatifs n'ont donc pas trop été affectés. Je n'ai manqué que quelques journées promotionnelles et la journée de tournage, et dans un sens j'en suis content. Hier j'ai fait tous les enregistrements, donc c'était une journée intense d'activités marketing. Mais je me sens bien, évidemment."

"Ce qui compte, c'est la partie professionnelle et le pilotage, et je suis à 100%. D'un point de vue personnel, je devrai naturellement me faire retirer les deux plaques en titane qui ont été posées au niveau de la mâchoire supérieure, ce qui se fera à la fin de la saison. Il y aura donc encore des choses à faire une fois le championnat terminé, mais comme je l'ai dit, ça n'affectera pas ma vie professionnelle."

Lire aussi :

Depuis l'annonce de son retour, l'été dernier, Alonso a tout fait pour se préparer au mieux, lui qui fêtera ses 40 ans au mois de juillet. Il a notamment participé à des séances d'essais au volant d'une Renault de 2018, avant d'avoir l'opportunité de rouler lors des essais d'Abu Dhabi en décembre. À la veille de se glisser dans le baquet de sa nouvelle monoplace, il ne ressent pas d'appréhension particulière. "Je ne redoute pas de défi particulier", insiste-t-il. "Mais compte tenu du milieu de grille actuellement, qui est très compétitif et nous en sommes conscients, nous devons tout maximiser et tout faire à la perfection chaque week-end si nous voulons inscrire de bons points."

"Il y a un autre défi", ajoute-t-il, "pas seulement pour moi mais pour tout le monde dans l'équipe et dans le paddock : faire 23 Grands Prix. Il faut être conscient de ce chiffre et essayer d'économiser de l'énergie. Pour tenir un an, même si l'on se sent bien en juin, août ou septembre, il faut se préserver pour être au mieux en novembre et décembre. Il y a des petites choses, après avoir été hors [de la F1] pendant deux ans. Il faudra que je m'y réhabitue un peu mais concernant le pilotage ou l'approche du travail avec une équipe, ça devrait bien se passer. Je ne suis pas resté deux ans chez moi, je courais presque tous les week-ends."

partages
commentaires
Du génie de Senna à la tragédie : un récit des essais F1

Article précédent

Du génie de Senna à la tragédie : un récit des essais F1

Article suivant

Mazepin adoptera un style moins agressif en F1

Mazepin adoptera un style moins agressif en F1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Essais hivernaux
Lieu Bahrain International Circuit
Pilotes Fernando Alonso
Équipes Alpine
Auteur Basile Davoine
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021