Un vendredi "complètement gâché" pour Alonso

partages
commentaires
Un vendredi
Par : Basile Davoine
10 juin 2017 à 10:14

De nouveau touché par une défaillance moteur, Fernando Alonso estime que sa première journée sur le Circuit Gilles Villeneuve a tout simplement été "complètement gâchée".

Fernando Alonso, McLaren, immobilisé en piste
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren
Fernando Alonso, McLaren MCL32
La voiture de Fernando Alonso, McLaren MCL32, prise en charge par les commissaires
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren
Fernando Alonso, McLaren, immobilisé en piste

Fernando Alonso a dû se contenter de 32 tours de piste sur l'ensemble des deux premières séances d'essais libres du Grand Prix du Canada, vendredi. Victime d'un ennui moteur dans la dernière partie des EL1, il a ensuite été contraint de patienter longuement avant de pouvoir reprendre le volant en fin de deuxième séance. Si le septième chrono décroché l'après-midi peut constituer une belle surprise, l'Espagnol retient surtout le temps à nouveau perdu, et considère cette première journée comme étant presque à oublier.

"Je voulais revenir aux stands et essayer de résoudre le problème, mais oui, c'est un problème moteur lié à l'hydraulique", a-t-il expliqué quant à l'incident survenu pour lui en fin de matinée. "Nous avons perdu les EL1 puis l'essentiel des EL2 car nous n'avions pas assez de temps pour réparer la voiture. C'est un vendredi complètement gâché et ce n'est pas un début de week-end facile. Néanmoins, nous connaissons le circuit, nous courons ici depuis de nombreuses années, donc nous devrions savoir comment attaquer en qualifications et en course."

Un chrono rassurant mais à relativiser

Sur le plan chronométrique, le double Champion du monde relativise en partie son septième temps. Il a pu bénéficier d'une piste qui s'était considérablement améliorée, en étant chaussé de pneus ultratendres neufs, tandis que le reste du peloton travaillait déjà sur les longs relais. De quoi penser que cette position n'est pas représentative du niveau de McLaren-Honda ce week-end.

"Nous savons que notre place est un peu plus loin, probablement 10e, 11e, 12e ou 13e", prévient Alonso. "Parfois, nous réussissons à faire de bons tours, comme nous l'avions fait à Barcelone en étant septièmes [en qualifications], et là nous sommes septièmes. Le plus important est d'être dans le top 10 pour marquer des points dimanche. Il n'y a pas de points à marquer samedi, mais réaliser de bonnes qualifications montre la performance de course."

"Avec les problèmes que nous avons eus en EL1 et en manquant la majorité des EL2, la voiture n'est pas parfaitement réglée, et il y a une marge de progression. Malgré ce handicap, nous étions dans le top 10, donc j'en suis sans aucun doute satisfait."

Article suivant
Honda répond aux critiques de McLaren

Article précédent

Honda répond aux critiques de McLaren

Article suivant

Grosjean : trois tête-à-queue à cause du brake-by-wire

Grosjean : trois tête-à-queue à cause du brake-by-wire
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Canada
Lieu Circuit Gilles-Villeneuve
Pilotes Fernando Alonso Boutique
Équipes McLaren Boutique
Auteur Basile Davoine
Type d'article Réactions