Alonso : Le week-end de McLaren "sauvé sur le gong"

partages
commentaires
Alonso : Le week-end de McLaren
Par : Basile Davoine
8 avr. 2018 à 18:25

Septième à l'arrivée du Grand Prix de Bahreïn, Fernando Alonso estime que le week-end de McLaren a été sauvé in extremis, alors que le rythme de la MCL33 était loin du compte en qualifications samedi.

Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18 Ferrari, devant Sergio Perez, Force India VJM11 Mercedes, Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18, Fernando Alonso, McLaren MCL33 Renault, et Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09
Fernando Alonso, McLaren MCL33 Renault, devant Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09, et Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer
Fernando Alonso, McLaren, signe des autographes pour les fans
Fernando Alonso, McLaren MCL33 Renault
Fernando Alonso, McLaren MCL33
Fernando Alonso, McLaren MCL33 Renault
Fernando Alonso, McLaren MCL33 Renault
Fernando Alonso, McLaren MCL33 Renault
Fernando Alonso, McLaren MCL33
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33 Renault, dans son cockpit
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33 Renault, devant Sergey Sirotkin, Williams FW41 Mercedes

Le double Champion du monde a essentiellement profité d'un excellent départ, qui l'a rapidement propulsé au huitième rang, et même devant Lewis Hamilton dans le premier tour. Mais Fernando Alonso ne se voile pas la face quant aux performances pures de sa monture, qui nécessitent encore bien du travail. Néanmoins, les points pris ne sont plus à prendre !

"Les deux voitures sont dans les points, bon travail de l'équipe avec les arrêts au stand, la fiabilité...", se félicite Alonso. "Nous marquons de bons points aujourd'hui. Vu le début du week-end, nous devons progresser et élever notre niveau de jeu, car ce n'est pas suffisant. Nous obtenons les résultats le dimanche, mais nous avons besoin d'un pas en avant."

"La course n'est pas qu'une question de performance de la voiture. Il faut économiser de l'essence, préserver les pneus, il y a le départ, le premier virage, le premier tour, beaucoup de facteurs et nous sommes généralement meilleurs le dimanche que le samedi. Nous savons que c'était un week-end particulièrement étrange pour nous, très dur, notamment en qualifications, et nous devons progresser lors des Grands Prix à venir car c'est compliqué de partir de derrière. Mais bon, cinquième en Australie, septième ici, dix points là-bas, six ici : nous aurions pris ces 16 points avant de commencer le championnat après Barcelone, donc j'en suis très content."

"Nous manquions encore de rythme en course pour être face à Hülkenberg et attaquer les Haas. C'est un week-end difficile lors duquel nous sommes sauvés sur le gong, au dernier moment, avec deux voitures dans les points. Mais nous savons que nous devons progresser car le résultat d'aujourd'hui était un peu une coïncidence." 

Profitant de l'abandon des deux Red Bull, McLaren se paie le luxe de devancer l'écurie autrichienne au championnat constructeurs, d'autant que les deux monoplaces orange ont terminé dans les points, avec la huitième place accrochée par Stoffel Vandoorne.

"C'était bien de batailler aujourd'hui", se réjouit le pilote belge. "J'étais dernier au premier virage, je me disais que ça allait être dur, mais j'ai pris du plaisir. Nous savions que notre rythme de course allait être meilleur qu'en qualifications. Les deux voitures sont dans les points, mais nous avons un peu de travail à faire." 

Prochain article Formule 1
Hamilton : "J'ai perdu deux courses, mais j'ai sauvé les meubles"

Article précédent

Hamilton : "J'ai perdu deux courses, mais j'ai sauvé les meubles"

Article suivant

Jambe cassée pour le mécanicien Ferrari après l'incident avec Räikkönen

Jambe cassée pour le mécanicien Ferrari après l'incident avec Räikkönen

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Catégorie Course
Lieu Bahrain International Circuit
Pilotes Fernando Alonso Boutique , Stoffel Vandoorne
Équipes McLaren
Auteur Basile Davoine
Type d'article Réactions