Barcelone, J1 - Mercedes en tête, Red Bull enchaîne

Barcelone, J1 - La première matinée des essais hivernaux a été studieuse pour toutes les écuries, en particulier pour Red Bull, qui approche déjà des 100 tours au compteur.

Barcelone, J1 - Mercedes en tête, Red Bull enchaîne

C'est du jamais vu pour une première matinée d'essais hivernaux : toutes les monoplaces du plateau ont parcouru plus de 50 tours ! En cette quatrième année de la réglementation aérodynamique et septième saison de l'ère V6 turbo hybride, c'est clairement le perfectionnement qui est à l'ordre du jour, et les écuries se sont mises dans des prédispositions idéales : toutes avaient suffisamment d'avance dans la construction de leur nouveau bolide pour effectuer un shakedown avant ces premiers essais, à l'exception de la Racing Point. Nous avons quand même découvert cette dernière ce matin, tout comme la Renault R.S.20, que nous avions seulement entr'aperçue ; chez Alfa Romeo, c'est la nouvelle livrée qui a été dévoilée.

Lire aussi :

En piste, que dire ? Les dix bolides ont limé le bitume sans problème technique majeur ni sortie de piste, si ce n'est de petites fautes menant à de brèves excursions dans les dégagements en asphalte – la seule notable étant un tête-à-queue sans gravité de Kevin Magnussen au virage 9. Le contraste est particulièrement saisissant pour Williams, qui avait fait l'impasse sur les deux premières journées des tests la saison dernière, sa voiture n'étant alors pas prête : George Russell a parcouru pas moins de 74 tours avec un meilleur temps de 1'18"168, bien plus véloce que son 1'20"997 de la première semaine l'an passé.

Cinq pilotes sont déjà plus rapides que la référence de 1'18"161 établie par la Ferrari de Sebastian Vettel le premier jour des essais 2019 – Vettel qui, souffrant, a cédé le volant de la Ferrari SF1000 pour la journée à Charles Leclerc. Ce dernier se contente du septième chrono en 1'18"289, distancé par la Mercedes de Valtteri Bottas (1'17"313) et la Racing Point de Sergio Pérez (1'17"375) en tête du classement. Troisième, Max Verstappen a surtout parcouru un ahurissant total de 91 tours au volant de la Red Bull-Honda, soit 423,6 kilomètres : pour l'heure, la fiabilité de l'unité de puissance nippone est au rendez-vous. À confirmer !

Spain Barcelone, J1 - Mi-journée

  Pilote Équipe Tours Temps (pneus)
1 Finland Valtteri Bottas Mercedes 79 1:17.313
2 Mexico Sergio Pérez Racing Point 58 1:17.375
3 Netherlands Max Verstappen Red Bull 91 1:17.787
4 Spain Carlos Sainz McLaren 64 1:18.001
5 France Esteban Ocon Renault 62 1:18.004
6 United Kingdom George Russell Williams 73 1:18.168
7 Monaco Charles Leclerc Ferrari 64 1:18.289
8 Poland Robert Kubica Alfa Romeo 59 1:18.386
9 Denmark Kevin Magnussen Haas 55 1:18.466
10 Russian Federation Daniil Kvyat AlphaTauri 54 1:18.484

Les pneus sont classés de C1 à C5, C1 étant la gomme la plus dure et C5 la plus tendre.

partages
commentaires
Technique - L'Alfa Romeo C39 livre ses premiers secrets

Article précédent

Technique - L'Alfa Romeo C39 livre ses premiers secrets

Article suivant

Les F1 2020 sont 100 kg plus lourdes qu'en 2013

Les F1 2020 sont 100 kg plus lourdes qu'en 2013
Charger les commentaires
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021
Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1 Prime

Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1

Le partenariat entre la Formule 1 et Amazon Web Services se traduit par de nombreux graphiques servant à approfondir la compréhension des Grands Prix. Mais la discipline cherche également à améliorer le spectacle proposé en piste aux spectateurs.

Formule 1
2 juin 2021
Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée Prime

Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée

Les avis sont divisés sur la place du Grand Prix de Monaco au sein du calendrier de la Formule 1. Néanmoins, l'épreuve continue d'offrir un défi unique pour les pilotes et les équipes.

Formule 1
1 juin 2021