Battu par Ferrari, Mercedes savait que "ce moment allait arriver"

partages
commentaires
Battu par Ferrari, Mercedes savait que
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
27 mars 2017 à 11:06

L'écurie allemande promet une réponse immédiate de son équipe après la victoire de Sebastian Vettel et Ferrari à Melbourne.

Podium : le vainqueur Sebastian Vettel, Ferrari, le deuxième, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, deuxième, arrive dans le Parc Fermé
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Lewis Hamilton, Mercedes AMG, deuxième, fête sa place dans le Parc Fermé
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08

Lewis Hamilton s'est incliné en course face à Sebastian Vettel à Melbourne, après avoir notamment souffert d'une plus grande usure pneumatique qui l'a poussé à s'arrêter plus tôt que l'Allemand au terme de son premier relais. Le triple Champion du monde a déjà indiqué que Mercedes devait se concentrer sur l'amélioration de l'exploitation des pneumatiques. Pour Toto Wolff, il ne fait aucun doute que l'analyse des données du Grand Prix d'Australie permettra à l'écurie de Brackley de réagir immédiatement en tirant les bonnes leçons.

"Nous avons été très chanceux ces trois dernières années, en remportant la plupart des courses. Maintenant, il s'agit d'accepter que Ferrari nous batte", souligne le directeur de l'équipe allemande. "Nous reviendrons plus forts. Nous n'avons pas connu d'excellents essais hivernaux et nous n'avons pas eu un dimanche génial [à Melbourne], mais nous ne laisserons rien au hasard afin de gagner davantage."

Mercedes a toujours estimé Ferrari et Red Bull

Après être allé féliciter en personne Maurizio Arrivabene, le directeur de Ferrari, suite à la victoire de Vettel, Toto Wolff a reconnu que le résultat n'avait rien de forcément surprenant. Malgré sa domination depuis le début de l'ère hybride en 2014, la firme à l'étoile a senti à quel point la concurrence progressait.

"Même si nous gagnions toutes ces courses et que ça pouvait sembler facile, ça ne l'était clairement pas", explique-t-il. "Nous avons toujours été sceptiques quant à savoir si c'était suffisamment bon et nous avons toujours essayé de voir les aspects négatifs dans tout ce que nous faisions, pour voir quel était le pire scénario. Nous avons toujours considéré Red Bull ou Ferrari comme de véritables concurrents, et ils l'étaient. La perception ou le point de vue sont donc absolument identiques."

"Je préfère largement gagner plutôt que perdre, mais ça fait partie de la Formule 1. Nous avons connu trois années consécutives exceptionnelles. On ne peut pas s'attendre à ce que ça dure toujours. Il était clair que ce moment allait arriver, où nous devrions perdre avec humilité, et accepter que quelqu'un d'autre fasse du meilleur boulot, et c'est ce qui s'est passé. Ils [Ferrari] ont fait un excellent travail et Sebastian [Vettel] méritait de gagner."

Article suivant
Hamilton et Mercedes doivent travailler sur l'exploitation des pneus

Article précédent

Hamilton et Mercedes doivent travailler sur l'exploitation des pneus

Article suivant

Raikkonen n'est certainement pas abattu après Melbourne

Raikkonen n'est certainement pas abattu après Melbourne
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Lieu Melbourne Grand Prix Circuit
Pilotes Lewis Hamilton Boutique
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités