Burn-out : la FIA devrait avoir d'autres priorités selon Alonso

Fernando Alonso a pris la défense de Max Verstappen, dans le viseur des commissaires à la suite de son burn-out au Grand Prix de Styrie, et a encouragé la FIA à se concentrer sur d'autres sujets, tels que le contrôle des limites de piste.

Burn-out : la FIA devrait avoir d'autres priorités selon Alonso

Le burn-out effectué par Max Verstappen en franchissant la ligne d'arrivée du Grand Prix de Styrie n'a pas été apprécié par tout le monde. Michael Masi, le directeur de course, a averti le pilote Red Bull qu'un tel comportement ne serait pas toléré à l'avenir. L'aspect dangereux de cette célébration évoqué par Masi est compréhensible pour certains, mais l'Australien n'est pas pleinement soutenu chez les pilotes. Ainsi, Fernando Alonso a estimé que la FIA devrait concentrer ses efforts et ses réprimandes sur des questions plus importantes.

"J'aime quand on peut être soi-même et je pense que ce burn-out était beau à regarder", a expliqué le double Champion du monde, spécialiste dans l'exercice. "Même les donuts à Abu Dhabi [en fin de saison], je pense que les fans les aiment, et on en voit beaucoup sur des vidéos, sur les réseaux sociaux, etc. Donc les fans adorent ça."

"Je pense que la FIA devrait être plus attentive sur les limites de la piste. [Au GP de Styrie] j'ai été le seul à dépasser dans le premier virage au départ. Les deux voitures que j'ai dépassées sont sorties de la piste dans ce virage et sont revenues devant moi. Il n'y a pas eu d'avertissement, donc il y a des choses que nous pouvons améliorer du point de vue des fans."

Lire aussi :

Le pilote au centre du débat, Max Verstappen, a insisté sur le fait qu'il s'était assuré de ne pas créer un danger inutile, néanmoins le Néerlandais ne devrait plus refaire de burn-out à l'avenir. "Je comprends [le manque de] sécurité mais j'ai regardé dans les rétroviseurs, j'ai serré à droite et j'y suis allé doucement", a-t-il expliqué. "Tout le monde était à gauche et j'ai pu faire mon burn-out. D'accord, si ce n'est pas autorisé, je ne le referais pas. Sur le moment, je pensais que c'était vraiment amusant et sûr mais je comprends que [la FIA] ne souhaite pas que cela se reproduise, ce qui me convient parfaitement."

En réprimandant Verstappen après le Grand Prix, la FIA aurait-elle dû également faire la liste des célébrations tolérées ? Amusé par la question, le pilote Red Bull a d'ores et déjà donné quelques pistes : "Le saut à l'élastique ou les combats en cage, ce serait génial. Des backflips avec la voiture ? Je ne sais pas si la FIA aimera cela. Peut-être que l'on pourrait aussi obtenir quelques points bonus avec la meilleure célébration, ce serait super."

partages
commentaires

Voir aussi :

Comment devenir team principal, par Günther Steiner
Article précédent

Comment devenir team principal, par Günther Steiner

Article suivant

EL1 - Verstappen en tête, Stroll fait des pirouettes

EL1 - Verstappen en tête, Stroll fait des pirouettes
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021