Button - Plus de 21 Grands Prix par saison, "ça sera trop"

partages
commentaires
Button - Plus de 21 Grands Prix par saison,
Par : Fabien Gaillard
18 déc. 2015 à 14:10

Jenson Button pense que les équipes de F1 ne seront pas en capacité de faire plus que les 21 Grands Prix prévus la saison prochaine.

Jenson Button, McLaren
Jenson Button, McLaren MP4-30
Jenson Button et Fernando Alonso, McLaren MP4-30
Martin Brundle, Jenson Button, McLaren MP4-30 et Damon Hill
Jenson Button, McLaren MP4-30
Jenson Button, McLaren et Romain Grosjean, Lotus F1 Team lors de la parade des pilotes
Jenson Button, McLaren MP4-30

La saison 2016 de Formule 1 s’annonce comme la plus chargée de l’histoire de la discipline, avec 21 Grand Prix programmés. Jusqu’ici, l’année 2012 avait été la plus longue, avec 20 épreuves.

Des doutes plus ou moins importants existent cependant concernant la tenue du GP des Etats-Unis et même de Grande-Bretagne, tous deux en proie à des difficultés financières de nature et d'intensité différentes.

Selon Jenson Button, qui entamera dans quelques mois la 17ème saison de sa carrière, si cette situation est intéressante pour les pilotes, elle pourrait poser des problèmes pour le personnel des écuries.

"Pour moi, c’est bien parce que j’aime piloter et j’aurais souhaité qu’il y ait une autre course le week-end prochain. Ce n’est pas un problème pour moi. J’arrive le jeudi pour les courses européennes et je pars le dimanche soir alors que les mécaniciens travaillent pendant de longues heures."

"Ils passent tellement de temps loin de chez eux que 21 courses risquent d’être difficiles. C’est difficile pour n’importe quel mécanicien ou ingénieur d’avoir une relation actuellement. Pour ces gars, ça ne va pas être facile. J’espère juste que le nombre de courses ne va pas augmenter en 2017 parce que je pense que ça sera trop."

Pour lui, une saison à 19 courses est déjà très fatigante : "Je pense que cette année a été une saison assez longue pour les équipes."

"La première course l’année prochaine est plus tard, donc ça signifie beaucoup de courses à une semaine d’intervalle. Ce sont deux semaines loin de chez eux pour beaucoup de gens, ce qui est difficile."

Des habitudes bousculées

Il espère aussi que les exigences supplémentaires qui découleront d’un tel calendrier n’impacteront pas le fonctionnement de McLaren : "J’espère que ça ne va pas changer la manière d’être du sport, mais je pense que vous allez avoir des gens qui se plaisent moins dans leur rôle au sein de l’équipe de course."

"Vous allez avoir de nouvelles personnes qui viendront après un an peut-être, ce qui est dommage parce que c’est bien d’avoir cette atmosphère avec les gens que vous connaissez et avec qui vous travaillez depuis des années."

Article suivant
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button Boutique
Équipes McLaren Boutique
Auteur Fabien Gaillard