Course - Hamilton gagne sur trois roues dans une fin de GP irrespirable !

Lewis Hamilton a remporté le Grand Prix de Grande-Bretagne 2020 de F1 en réalisant une moitié de son dernier tour avec un pneu avant crevé !

La course du Grand Prix de Grande-Bretagne, quatrième manche de la saison 2020 de F1, démarre mal et ne démarrera même pas du tout pour Nico Hülkenberg, qui a remplacé Sergio Pérez au pied levé après son infection au COVID-19. La Racing Point de l'Allemand souffre d'un problème moteur et n'a pu être démarrée. C'est donc un retour très amer pour le pilote au numéro 27, qui aura la possibilité de vraiment retrouver la course le week-end prochain pour le Grand Prix du 70e Anniversaire.

En dehors des cinq pilotes contraints de partir en pneus tendres (rouges) car ils sont passés de Q2 à Q3 avec, tous les autres partent en mediums (jaunes). Les conditions météo sont plus fraîches que vendredi, avec 21°C dans l'air et 42°C sur la piste au moment de débuter la course.

Lire aussi :

Hamilton ne réalise pas un excellent départ et les deux Mercedes abordent le premier virage quasiment côte à côte, mais Bottas à l'intérieur préfère lâcher un peu pour éviter l'accrochage. Derrière les deux hommes, la bataille s'engage entre Verstappen et Leclerc : le Néerlandais se retrouve légèrement en difficulté dans le virage 3 mais parvient à garder le contrôle et l'avantage sur la Ferrari. Stroll, en pneus mediums, se fait déborder par plusieurs monoplaces en gommes tendres et tombe au huitième rang après être parti sixième.

La fin du premier tour voit un accrochage entre Magnussen et Albon dans le dernier virage. Le Danois est envoyé dans les graviers puis les barrières. Le choc n'est pas trop violent mais c'est évidemment l'abandon et le Safety Car est déployé. Le pilote sort lui-même de sa monoplace.

En vidéo :

Gros accident pour Kvyat

La course reprend à l'entame du sixième tour. Hamilton conserve l'avantage sur Bottas, les deux Flèches d'Ébène se détachant progressivement de la Red Bull de Verstappen. Stroll est sous la pression d'Ocon et défend de manière très dure sur le Français au freinage de Stowe. Albon passe au stand à la fin de ce tour, pour échanger ses mediums contre des durs. Le Thaïlandais est sous enquête des commissaires pour l'accrochage avec Magnussen.

Après huit tours, Hamilton dispose de 1,4 seconde d'avance sur Bottas, 4,3 sur Verstappen, 8,6 sur Leclerc et 10,3 sur Sainz. Si l'écart entre les trois leaders se stabilise, Leclerc et les pilotes en tendres ne sont pas dans le rythme ; le Monégasque se retrouve rapidement dans un no man's land entre Verstappen et Sainz.

En vidéo :

Dans le 13e tour, Kvyat subit une violente sortie de piste dans l'enchaînement Maggots-Becketts-Chapel et va taper le mur sur l'extérieur gauche de la piste avec une grande violence. Le Russe, qui sort lui-même de sa monoplace mais subit un contre-coup par la suite, a été victime de ce qui ressemble à une crevaison au moment d'engager son AT01 dans le premier gauche. Le Safety Car est déployé à nouveau.

Sur les deux tours qui suivent, l'ensemble des pilotes qui ne s'étaient pas arrêtés montent des pneus durs, Mercedes effectuant un de ses fameux doubles arrêts, hormis Grosjean qui conserve ses mediums et se retrouve ainsi au cinquième rang.

L'étonnant pari et la rude défense de Grosjean

La course reprend au début du 19e tour. Hamilton conserve la tête devant Bottas et Verstappen. C'est derrière que les choses se passent : Norris est à l'attaque sur Ricciardo et parvient à passer l'Australien par l'extérieur à Luffield. En tentant ensuite de passer Sainz à l'extérieur dans Copse, le Britannique manque de perdre sa McLaren et doit lâcher prise en passant par l'extérieur de la piste. Sainz a désormais les coudées franches pour s'attaquer à Grosjean qui tient le rythme de Leclerc. Encore plus loin dans le peloton, Stroll est toujours sous la menace d'Ocon mais se rapproche également de Ricciardo.

Au 21e tour, Hamilton compte 1,4 seconde d'avance sur Bottas et 4,5 sur Verstappen. Grosjean défend très âprement sa place face à Sainz dans Stowe. L'Espagnol passe finalement à ce virage dans la boucle suivante, non sans s'être plaint entre-temps de la défense de son vis-à-vis, qui a été "notée" par les commissaires. Désormais, c'est Norris qui se présente et passe la Haas dans le 24e tour, à Stowe également. 

Lire aussi :

Après 25 tours, Hamilton compte 2 secondes d'avance sur Bottas, 7,1 sur Verstappen et 15,3 sur Leclerc. Toujours septième, Grosjean est averti par un drapeau noir et blanc par la direction de course. Après s'être manqué dans Chapel, Stroll doit à nouveau défendre, durement, sur Ocon et tient sa position. Étonnamment, Grosjean ne perd plus de rythme et parvient à rester non loin de Norris et aisément devant Ricciardo. Au moment où Gasly prend l'avantage sur Giovinazzi (sous enquête pour une possible infraction sous Safety Car) pour la 12e position, Albon, juste derrière, passe à nouveau au stand. Le Thaïlandais subit sa pénalité de 5 secondes pour sa responsabilité dans l'accrochage avec Magnussen et monte les pneus mediums.

Après 32 tours, l'écart entre Hamilton et Bottas est de 1,4 secondes, les deux pilotes Mercedes s'échangeant les meilleurs tours. Verstappen est quasiment repoussé à 10 secondes, Leclerc à 27 et Sainz à 32. Dans sa course assez tranquille et peu agitée, Verstappen plaisante en rappelant à son ingénieur de s'hydrater. Giovinazzi écope de cinq secondes de pénalité pour son infraction sous SC.

Au 35e tour, Grosjean est dépassé par Ricciardo. Le pilote Haas a de nouveau effectué une défense musclée à Brooklands, qui est notée par les commissaires. Stroll le dépasse ensuite avant Stowe. Le Français se jette dans les stands et son arrêt se passe difficilement. Gasly passe Vettel pour la dixième place au freinage de la dernière chicane après que les deux hommes ont passé Stowe côte à côte.

Cloques en stock

Au 41e tour, Bottas, à 2,7 secondes de Hamilton, se plaint de vibrations, au moment où Verstappen signe le meilleur tour avec des pneus aussi usés. Il faut dire que les pneus avant droit des leaders ont des cloques sur la partie intérieure. Pendant ce temps, Ocon continue de se faire pressant sur Stroll mais ce dernier résiste toujours, parfois de façon très rude. Finalement, dans le 47e tour, le Canadien cède à Brooklands et le Français prend la huitième place.

En tête, Hamilton creuse irrémédiablement l'écart sur Bottas et compte 5,5 secondes d'avance au terme du 48e tour. Räikkönen perd quant à lui un morceau de son aileron avant dans Maggots-Becketts-Chapel, sans gravité. Stroll, qui a été averti pour sa défense, est dépassé par Gasly pour le compte de la neuvième place. 

Coup de théâtre au 50e tour : Bottas crève à l'avant gauche dans le tout dernier virage ! Le Finlandais perd très gros sur l'incident et doit faire un tour complet avec son pneu crevé. Verstappen en profite pour s'arrêter. Après cela, la Mercedes #77 arrive à son tour et repart hors des points. 

La fin de course prend une tournure incroyable quand Sainz puis surtout Hamilton crèvent ! Le Britannique possédait plus de 35 secondes d'avance sur Verstappen et parvient finalement péniblement à rallier l'arrivée en tête avec cinq petites secondes d'avance sur le Néerlandais ! Incroyable victoire à domicile pour le sextuple Champion du monde ! 

Leclerc complète le podium, alors que Ricciardo, Norris, Ocon, Gasly, Albon, Stroll et Vettel, qui a résisté à Bottas, complètent le top 10. C'est la 87e victoire d'Hamilton en Formule 1.

United Kingdom Grand Prix de Grande-Bretagne - Course

P. Pilote Constructeur Tours Écart
1 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 52  
2 Netherlands Max Verstappen Red Bull 52 5.856
3 Monaco Charles Leclerc Ferrari 52 18.474
4 Australia Daniel Ricciardo Renault 52 19.650
5 United Kingdom Lando Norris McLaren 52 22.277
6 France Esteban Ocon Renault 52 26.937
7 France Pierre Gasly AlphaTauri 52 31.188
8 Thailand Alexander Albon Red Bull 52 32.670
9 Canada Lance Stroll Racing Point 52 37.311
10 Germany Sebastian Vettel Ferrari 52 41.857
11 Finland Valtteri Bottas Mercedes 52 42.167
12 United Kingdom George Russell Williams 52 52.004
13 Spain Carlos Sainz Jr. McLaren 52 53.370
14 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 52 54.205
15 Canada Nicholas Latifi Williams 52 54.549
16 France Romain Grosjean Haas 52 55.050
17 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 51  
  Russian Federation Daniil Kvyat AlphaTauri 11  
  Denmark Kevin Magnussen Haas 0  
  Germany Nico Hülkenberg Racing Point 0  
partages
commentaires
LIVE F1 - Suivez le GP de Grande-Bretagne en direct

Article précédent

LIVE F1 - Suivez le GP de Grande-Bretagne en direct

Article suivant

Hamilton : "Mon cœur s'est presque arrêté"

Hamilton : "Mon cœur s'est presque arrêté"
Charger les commentaires
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021