Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
8 jours
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
29 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
43 jours

Ricciardo : Vettel peut rebondir comme en 2015

partages
commentaires
Ricciardo : Vettel peut rebondir comme en 2015
Par :
19 sept. 2019 à 16:39

Sebastian Vettel a beau être dans une mauvaise passe, Daniel Ricciardo est convaincu qu'il rebondira incessamment sous peu. "Il suffit d'une course", indique l'ancien coéquipier du quadruple Champion du monde.

À l'aube du Grand Prix de Singapour, Sebastian Vettel reste en effet sur 22 courses sans victoire – soit la deuxième pire série de sa carrière – et n'a plus battu Charles Leclerc en qualifications depuis sept manches, ce qui ne lui était jamais arrivé face à un coéquipier. Ce n'est pas sans rappeler le scénario de la saison 2014, où un Vettel vainqueur des quatre derniers titres mondiaux en date avait été dominé chez Red Bull par un jeune loup du nom de Daniel Ricciardo.

Lire aussi :

Or, lorsqu'il est demandé à Ricciardo si Vettel peut se remettre de cette passe difficile, l'Australien répond : "Absolument. Je suis sûrement bien placé pour répondre, car c'est peut-être parfois une position similaire à celle dans laquelle il était en 2014, et il a rebondi. Je crois qu'il a remporté la deuxième course de 2015 en Malaisie [sa deuxième avec Ferrari également, ndlr], si ma mémoire est bonne. Il est capable de rebondir, et il suffit d'une course."

Daniel Ricciardo, Renault, et Sebastian Vettel, Ferrari, sur scène

Selon Ricciardo, c'est à Montréal que la saison de Vettel a basculé, lorsque le pilote Ferrari a été pénalisé de cinq secondes et a ainsi perdu la victoire pour avoir tassé Lewis Hamilton hors de la piste. Sur les sept courses qui ont suivi, Vettel n'a marqué que 69 points, à comparer aux 110 unités de Leclerc par exemple.

"Je pense que ça a eu un petit effet ; j'essaie de ne pas parler à sa place, mais cela a probablement commencé au Canada", poursuit Ricciardo. "Bien sûr, cela aurait pu être sa première victoire de l'année. Si cela avait tourné différemment, cela aurait pu tout changer lors des courses suivantes. On ne sait jamais."

Lire aussi :

Le pilote Renault ne manque pas de souligner que Vettel excelle généralement à Singapour, où il a remporté quatre victoires entre 2011 et 2015. Le rebond se fera-t-il sur le Circuit de Marina Bay ? "Par le passé, il a toujours été compétitif à Singapour ; c'est donc peut-être ce week-end qu'il va retourner la situation", estime Ricciardo.

"Il y a évidemment beaucoup de choses à gérer dans ce sport, surtout quand on est au sommet. Ce n'est plus seulement le talent, c'est la pression, c'est l'état d'esprit, où l'on en est dans sa vie personnelle, tout ça. Le talent, ça ne se perd pas ; peut-il encore piloter très vite ? Absolument, et je pense qu'il n'attend que le week-end où il va être parfait et sera de retour. Cela pourrait très bien se faire ce week-end."

Article suivant
Hülkenberg : "Mon avenir ne dépend plus de moi"

Article précédent

Hülkenberg : "Mon avenir ne dépend plus de moi"

Article suivant

Photos - Jeudi à Singapour

Photos - Jeudi à Singapour
Charger les commentaires