Dossier - Les anciens pilotes Caterham - André Lotterer

Dossier - Les anciens pilotes Caterham - André Lotterer
Andre Lotterer, Caterham CT05
Andre Lotterer, Caterham F1 Team
Andre Lotterer, Caterham CT05
Marcus Ericsson en tête à queue à La Source et doublé par André Lotterer

Triple vainqueur des 24 Heures du Mans, André Lotterer a fait une courte pige en Formule 1 chez Caterham, au Grand Prix de Belgique 2014.

Le rachat de l’écurie au mois de juillet a notamment eu pour conséquence l’arrivée de Colin Kolles en tant que conseiller. Or, Lotterer a disputé ses premières 24 Heures du Mans dans l’écurie du Roumain. Cela a facilité l’opportunité dont a disposé le pilote allemand pour faire ses débuts en Grand Prix, dans un contexte où l’écurie ne tenait pas particulièrement à conserver Kamui Kobayashi dans ses rangs.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Lotterer a fait forte impression à Spa-Francorchamps, sur un circuit qu’il connaît bien. Dès les essais libres, le débutant trentenaire a pris la mesure de la Caterham CT05, signant des chronos similaires à ceux de son coéquipier d’un weekend, Marcus Ericsson.

Une seconde plus rapide qu'Ericsson en qualifications

En qualifications, sous la pluie, Lotterer s’est même payé le luxe de devancer le Suédois d’une seconde ! Malheureusement, la course a tourné court pour le pilote d’endurance, qui a été contraint à l’abandon dès le deuxième tour à cause d’un problème technique.

Par la suite, Lotterer a eu l’opportunité de participer au Grand Prix d’Italie, mais a refusé à cause de la nécessité de céder son volant lors de la première séance d’essais libres. Il a refusé de nouveau à Abu Dhabi, ne voyant pas l’intérêt de revenir dans une monoplace de plus en plus en difficulté.

Cette année, Lotterer reste l’un des fers de lance d’Audi Sport pour briguer une quatrième victoire aux 24 Heures du Mans et un deuxième titre de champion du monde d’endurance. Avec ses coéquipiers Marcel Fässler et Benoît Tréluyer, il a remporté les deux premières épreuves de l'année à Silverstone et Spa-Francorchamps. Il dispute également sa treizième saison de SuperFormula, discipline monoplace japonaise dont il fut champion en 2011.

partages
Alonso, un talent reconnu et fier de l'être

Article précédent

Alonso, un talent reconnu et fier de l'être

Article suivant

Räikkönen - Il faut que la F1 soit plus dangereuse

Räikkönen - Il faut que la F1 soit plus dangereuse
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021