Drapeau rouge : la sanction de Norris pouvait être plus lourde

Lando Norris et McLaren ont regretté la sévérité de la pénalité reçue après les qualifications à Bakou. Pourtant, les commissaires ont bel et bien fait preuve d'indulgence...

Drapeau rouge : la sanction de Norris pouvait être plus lourde

Lando Norris a échappé à une sanction qui aurait pu être beaucoup plus sévère à l'issue des qualifications du Grand Prix d'Azerbaïdjan. En désaccord avec la pénalité de trois places dont il a écopé, le pilote McLaren a pourtant bénéficié d'une certaine mansuétude de la part des commissaires à Bakou. La sentence s'est accompagnée de trois points de pénalité sur sa licence, portant à huit le total du Britannique sur les douze derniers mois.

Si Norris a été puni, c'est pour n'être pas rentré directement au stand lorsque le drapeau rouge a été brandi en Q1, notamment après des hésitations dans la communication radio avec son stand. En apprenant la sanction qui l'a fait reculer de la sixième à la neuvième place sur la grille de départ, l'intéressé a estimé qu'il s'agissait d'une injustice, demandant "plus d'indulgence pour certaines situations".

Cette souplesse a également été réclamée par Andreas Seidl, directeur de McLaren. "Ne pas avoir la possibilité de recevoir une réprimande pour ça, par exemple, et le besoin de mettre une pénalité, c'est décevant", a-t-il estimé. "Mais en fin de compte, c'est comme ça, il n'y a aucun intérêt à perdre davantage d'énergie à ce sujet."

Lire aussi :

L'indulgence réclamée, Lando Norris en a pourtant profité, ce que n'a pas manqué de rappeler le directeur de course Michael Masi, qui ne partage en aucun cas le même point de vue que le clan de Woking.

"Du karting à la Formule 1, quand un drapeau rouge est brandi, la signification est très claire : ralentissez et rentrez immédiatement au stand", rappelle fermement l'Australien. "Il n'y a donc aucune ambigüité, d'un enfant de six ans qui participe à sa première course de karting jusqu'à la Formule 1. C'est une constante sur tous les circuits de course."

Le rapport des commissaires de Bakou, parmi lesquels siégeait l'ancien pilote Enrique Bernoldi, fait d'ailleurs remarquer qu'une pénalité de cinq places aurait normalement dû être infligée à Norris, mais que cette sanction a été réduite pour tenir compte du fait qu'il se trouvait proche de l'entrée des stands au moment du drapeau rouge, lui laissant ainsi moins de temps pour réagir. Les circonstances atténuantes se sont donc appliquées, même si en ce qui concerne les points sur la licence, les commissaires n'ont accordé aucune faveur au pilote McLaren.

"Concernant les points et la pénalité en elle-même, les commissaires peuvent appliquer les sanctions qu'ils estiment appropriées pour un incident", souligne Michael Masi. "Oui, ils ont une ligne directrice à suivre, mais dans ces circonstances, ils ont constaté qu'il était bon de ne pas appliquer ce que recommandaient les directives en raison de circonstances atténuantes, sans quoi c'était une pénalité plus sévère. Toutefois, pour ce qui est des points de pénalité, ils ont eu le sentiment que c'était approprié puisqu'il s'agissait d'une infraction sous drapeau rouge."

Les points de pénalité des pilotes

Pilote Points Prochains points perdus
United Kingdom Lando Norris 8 10.07.21 (2 points)
United Kingdom Lewis Hamilton 6 04.07.21 (2 points)
United Kingdom George Russell 6 01.08.21 (3 points)
Germany Sebastian Vettel 5 27.03.22 (3 points)
Finland Kimi Räikkönen 4 19.07.21 (1 point)
Mexico Sergio Pérez 4 16.08.21 (1 point)
Canada Lance Stroll 4 25.10.21 (3 points)
Monaco Charles Leclerc 3 11.07.21 (1 point)
Italy Antonio Giovinazzi 3 02.08.21 (1 point)
Canada Nicholas Latifi 3 06.06.22 (3 points)
Russian Federation Nikita Mazepin 2 02.05.22 (1 point)
France Esteban Ocon 1 08.08.21 (1 point)
Australia Daniel Ricciardo 1 27.09.21 (1 point)
Spain Carlos Sainz 1 14.11.21 (1 point)
Japan Yuki Tsunoda 1 18.04.22 (1 point)
France Pierre Gasly 1 09.05.22 (1 point)

partages
commentaires
Masi : L'entrée des stands de Bakou n'est pas dangereuse

Article précédent

Masi : L'entrée des stands de Bakou n'est pas dangereuse

Article suivant

Le second départ de Bakou plébiscité par les pilotes

Le second départ de Bakou plébiscité par les pilotes
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021