Drapeaux bleus : la FIA sanctionne désormais davantage

Deux pilotes ont été pénalisés pour non-respect des drapeaux bleus lors du Grand Prix d'Espagne : c'est le fruit d'une nouvelle tendance décidée par la FIA, à la demande de nombreuses équipes.

Drapeaux bleus : la FIA sanctionne désormais davantage

Le Grand Prix d'Espagne a été marqué par deux pénalités infligées à Sergio Pérez et Daniil Kvyat, coupables selon les commissaires de n'avoir pas respecté suffisamment rapidement des drapeaux bleus. La sanction a paru sévère par rapport aux standards habituels, le pilote Racing Point ne cachant d'ailleurs pas son amertume à l'issue de l'épreuve en évoquant une sanction "très injuste" à ses yeux. Pour lui comme pour le pilote AlphaTauri, la sanction a été de cinq secondes de pénalité.

Lire aussi:

Pérez a été épinglé pour avoir mis trop de temps à laisser le leader Lewis Hamilton lui prendre un tour dans le dernier secteur du circuit. Le Mexicain a glissé du quatrième au cinquième rang final à la suite de cette pénalité, tandis que Kvyat a terminé à la 12e place qu'il avait accrochée en piste. Il faudra vraisemblablement s'habituer à un durcissement des sanctions, puisqu'il s'agit en fait d'une nouvelle orientation prise par la FIA en la matière, à la suite de discussions récentes avec les écuries et les pilotes.

"Mon avis dans les deux cas, c'est qu'ils ont en effet mis trop de temps", justifie le directeur de course Michael Masi. "C'est quelque chose dont nous avons discuté lors du briefing des pilotes après le premier Grand Prix en Autriche, donc lors du briefing du Grand Prix de Styrie. Il a été dit qu'il y aurait beaucoup plus de répression concernant les drapeaux bleus cette année. C'est la première fois que ça arrive, avec deux voitures qui ont été pénalisées."

"Le règlement dit que vous devez permettre à l'autre voiture de passer à la première occasion possible. Il y a un niveau de discrétion là-dedans par rapport aux autres éléments, mais dans ces deux cas c'était excessif et les commissaires ont donc été prévenus. Selon moi, ils ont infligé la bonne pénalité avec ces cinq secondes."

En dépit de la frustration de Pérez, la mesure est visiblement très bien accueillie puisque plusieurs patrons d'équipe se sont félicités de voir le non-respect des drapeaux bleus être plus strictement observé, et sanctionné le cas échéant.

"Après le rapport que j'ai reçu sur les drapeaux bleus, cela semble avoir été salué par l'ensemble du plateau", révèle Michael Masi. "J'ai reçu un coup de téléphone de la part de plusieurs team managers, et ils se sont dits ravis de voir des pénalités tomber pour non-respect des drapeaux bleus."

partages
commentaires
Hamilton "honoré" d'avoir battu le record de podiums de Schumacher
Article précédent

Hamilton "honoré" d'avoir battu le record de podiums de Schumacher

Article suivant

Renault subit son premier score vierge de la saison

Renault subit son premier score vierge de la saison
Charger les commentaires
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021