Quand Ecclestone envoyait des mises en demeure à Hamilton

Avant que la Formule 1 ne s'ouvre davantage à Internet, Lewis Hamilton a connu des désaccords évidents avec le grand argentier de la F1, Bernie Ecclestone.

Quand Ecclestone envoyait des mises en demeure à Hamilton

Les droits commerciaux de la Formule 1 étaient particulièrement restrictifs pour les acteurs du paddock avant le rachat du championnat par Liberty Media en janvier 2017 ; l'utilisation de vidéos de course n'étaient pas autorisée, au grand dam des pilotes souhaitant les partager avec leurs fans sur les réseaux sociaux.

Romain Grosjean, par exemple, s'en était plaint en février 2016, s'étant fait réprimander par Formula One Management pour un Facebook Live réalisé au circuit de Barcelone. Très actif sur Instagram, Lewis Hamilton en a également fait les frais.

"Une super histoire que raconte Sean Bratches [ancien directeur commercial de la F1, ndlr], c'est quand Liberty a racheté la F1, et que l'une de ses premières réunions a été un déjeuner avec Lewis Hamilton", relate Frank Arthofer, directeur du département numérique de la F1, relayé par RaceFans. "Lewis a apporté avec lui un tas de mises en demeure envoyées par Bernie Ecclestone, car il postait des vidéos de ses caméras embarquées sur son compte Instagram. Et Lewis Hamilton – je suis sûr que la plupart des gens le savent – peut être considéré comme la plus grande star de l'Histoire de la F1 et a d'énormes liens potentiels avec les cultures urbaines, la musique et la mode."

Lire aussi :

"Nous travaillons avec les pilotes et les équipes d'une manière plus collaborative que nous pensons bénéfique non seulement à la Formule 1 mais aussi à nos partenaires, que ce soient les sponsors, les partenaires de diffusion ou les promoteurs. C'est un aspect vraiment, vraiment important de notre stratégie, où nous commençons probablement tout juste à réussir."

Depuis trois ans, la F1 est toutefois beaucoup plus active sur toutes les plateformes en ligne telles que YouTube et les réseaux sociaux, où elle a grandement développé sa communauté de fans.

"Je pense que Bernie a exceptionnellement bien monétisé ce business – son chiffre d'affaires est de deux milliards de dollars – mais il n'a pas investi pour l'avenir", ajoute Arthofer. "Il n'a probablement pas investi dans des domaines comme le numérique, qui n'engendrent pas forcément autant de revenus à court terme, mais ont du potentiel sur le long terme. Une vieille blague dit que Bernie signe toujours l'arrière du chèque, pas l'avant. Le business ne se portait pas si bien quand nous l'avons repris, et nous avons investi dedans afin de lui donner de la valeur sur le long terme."

partages
commentaires
Découvrez "Le Grand Rendez-Vous", le film avec Charles Leclerc

Article précédent

Découvrez "Le Grand Rendez-Vous", le film avec Charles Leclerc

Article suivant

Russell imbattable lors du dernier GP virtuel

Russell imbattable lors du dernier GP virtuel
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton
Auteur Benjamin Vinel
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021