EL2 - Grosse frayeur pour Ericsson avant le meilleur temps de Vettel

Les Essais Libres 2 du Grand Prix d'Italie 2018 de Formule 1 ont été d'emblée marqués par le terrible accident de Marcus Ericsson (Sauber) qui a longuement interrompu une séance finalement dominée par Sebastian Vettel (Ferrari).

EL2 - Grosse frayeur pour Ericsson avant le meilleur temps de Vettel

Les conditions climatiques sont meilleures au-dessus du tracé de Monza et surtout, la piste a quasiment entièrement séché.

À peine les premières voitures entrent en piste qu'un accident terrible a lieu au freinage du premier virage : Marcus Ericsson, victime d'un DRS qui ne se referme pas, voit l'arrière de sa monoplace se dérober au moment où il touche les freins. Le Suédois est immédiatement envoyé à l'oblique dans le rail sur sa gauche et la C37 part ensuite dans une série de tonneaux impressionnants qui répand des débris partout. La monoplace au numéro 9 finit par s'immobiliser le long de l'échappatoire et Ericsson, après quelques instants de calme, en sort seul, bien que visiblement secoué, direction le centre médical du circuit où il sera plus tard examiné et jugé "OK". Aucun commissaire n'est touché non plus.

Lire aussi :

Le drapeau rouge est évidemment immédiatement brandi car beaucoup de travail est nécessaire pour remettre les choses dans l'ordre. Dans le stand Sauber, à la consternation après cet accident se mêle l'incrédulité, notamment sur le visage de Frédéric Vasseur. Les mécaniciens de l'écurie vérifient le mécanisme du DRS de Leclerc, qui semble avoir connu le même problème quelques secondes avant son équipier, sans conséquences toutefois.

Après vingt minutes de silence en piste, les monoplaces se relancent. Rapidement, Hamilton prend la tête en 1'22"8 et en tendres, mais Vettel passe rapidement devant en supertendres. Les temps tombent progressivement : Vettel, Räikkönen (en tendres) et Hamilton passent sous les 1'22, l'Allemand étant le plus rapide en 1'21"7. Dans le même temps, Leclerc doit mettre pied à terre : son DRS ne se referme pas au freinage et il n'est donc pas en sécurité. 

À quarante minutes de la fin de séance, Bottas effectue un tour en supertendres mais échoue à trois dixièmes de la Ferrari. Cela marque le début d'une seconde salve de tours lancés, où cette fois-ci tous les pilotes de pointe sont en gommes à flancs rouges : les temps s'abaissent de plus en plus avec 1'21"3 pour Räikkönen puis Hamilton alors que Vettel signe 1'21"1. Plus tard, le pilote allemand, à l'attaque dans l'entrée de la Parabolique, où il expérimente des trajectoire totalement hors piste depuis le début de séance, perd sa Ferrari qui part vers l'arrière dans les graviers. Par chance, le contact avec le mur de pneus est très léger et il peut rentrer au stand, où il va tout de même devoir changer d'aileron arrière.

Alors que les Red Bull sont repoussées à plus d'une seconde, chez McLaren les pilotes s'offrent tour à tour de l'aspiration, manquant presque d'entrer en contact dans la ligne droite de retour. Moins de 10 minutes avant la fin de séance, Vettel reprend la piste pour quelques tours avec beaucoup d'essence. Aucune amélioration notable n'est à signaler par la suite et la séance s'achève sur un doublé Ferrari.

Italy GP d'Italie - Essais Libres 2

  Pilote Équipe   Trs Temps Écart  
1 Germany Sebastian Vettel Ferrari 27 1'21.105  
2 Finland Kimi Räikkönen Ferrari 31 1'21.375 0.270
3 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 31 1'21.392 0.287
4 Finland Valtteri Bottas Mercedes 35 1'21.803 0.698
5 Netherlands Max Verstappen Red Bull 28 1'22.154 1.049
6 Australia Daniel Ricciardo Red Bull 28 1'22.296 1.191
7 France Esteban Ocon Force India 30 1'22.930 1.825
8 Mexico Sergio Pérez Force India 32 1'22.942 1.837
9 Monaco Charles Leclerc Sauber 20 1'22.965 1.860
10 Germany Nico Hülkenberg Renault 30 1'23.063 1.958
11 France Romain Grosjean Haas 31 1'23.077 1.972
12 Spain Carlos Sainz Renault 32 1'23.193 2.088
13 Denmark Kevin Magnussen Haas 28 1'23.233 2.128
14 France Pierre Gasly Toro Rosso 34 1'23.402 2.297
15 Russian Federation Sergey Sirotkin Williams 28 1'23.514 2.409
16 New Zealand Brendon Hartley Toro Rosso 16 1'23.531 2.426
17 Canada Lance Stroll Williams 29 1'23.566 2.461
18 Spain Fernando Alonso McLaren 23 1'23.741 2.636
19 Belgium Stoffel Vandoorne McLaren 30 1'24.084 2.979
20 Sweden Marcus Ericsson Sauber 2    

 

partages
commentaires
Ericsson sort indemne d'un violent crash à Monza

Article précédent

Ericsson sort indemne d'un violent crash à Monza

Article suivant

Meilleur temps mais sorti de piste, Vettel sait "ce qui ne marche pas"

Meilleur temps mais sorti de piste, Vettel sait "ce qui ne marche pas"
Charger les commentaires
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021