Ericsson déterminé à montrer à Sauber ce qu'ils vont manquer

partages
commentaires
Ericsson déterminé à montrer à Sauber ce qu'ils vont manquer
Scott Mitchell
Par : Scott Mitchell
22 nov. 2018 à 08:01

En IndyCar l'année prochaine, Marcus Ericsson a déclaré que son objectif à la fin de la saison 2018 de F1 était de montrer à l'écurie Sauber ce qu'elle allait "manquer" au départ du Suédois.

L'écurie suisse a fait signer Kimi Räikkönen et Antonio Giovinazzi pour 2019, alors qu'Ericsson a de son côté paraphé un accord avec l'équipe Schmidt Peterson en IndyCar pour une campagne complète, tout en demeurant pilote réserviste de la structure d'Hinwil.

Le pilote au numéro 9 a toujours espoir de pouvoir revenir en F1 à l'avenir et, après avoir signé son meilleur résultat en qualifications et être parti sixième du Grand Prix du Brésil, il affirme que terminer l'année 2018 sur une bonne note était important pour envoyer le bon message.

"Je ne veux pas fermer la porte à la F1 mais je serai désormais en Amérique l'année prochaine, j'attends vraiment ça avec impatience et je me vois rester là-bas pendant un long moment. Mais je ne veux pas fermer la porte et, pour cela, je pense qu'il est très important que, à chaque fois que je suis en piste, je prouve ce que je suis capable de faire."

Lire aussi :

"Je sais que je pars à la fin de la saison et je veux montrer à l'équipe ce qu'elle manque. Donc je travaille aussi dur que possible, en essayant de faire un travail aussi bon que possible sur et en dehors de la piste pour vraiment démontrer mon niveau."

Ericsson n'a pas pu confirmer en course son résultat des qualifications à Interlagos en raison de dégâts subis dans son tour de reconnaissance puis d'autres dans un accrochage au premier virage. Il a dû abandonner rapidement, alors que son équipier Charles Leclerc a pour sa part terminé septième.

Le Suédois va au moins égaler son meilleur score en termes de points au terme d'une saison de F1, à savoir neuf, et a connu plusieurs top 10 lors des qualifications dernièrement. Il met ses progrès sur le compte d'une voiture enfin compétitive, après avoir passé de nombreuses saisons à l'arrière, avec Sauber et Caterham.

"J'ai eu une année, début 2015, où nous étions dans la lutte, puis durant la seconde moitié de 2015 nous avons eu du mal. Dans le reste de mes années en F1, j'ai plutôt couru à l'arrière et [il n'y avait] pas avec grand monde. C'est le cas cette année, je me suis battu avec des gens toute l'année et j'ai été dans le match. Ça vous remet dans ce groove en tant que pilote, et je pense que ça m'a aidé à progresser tout au long de l'année également, et à faire de mieux en mieux au fil de la saison."

Article suivant
Rétro 2001 - Le premier GP de Fernando Alonso

Article précédent

Rétro 2001 - Le premier GP de Fernando Alonso

Article suivant

Sainz en piste avec McLaren la semaine prochaine

Sainz en piste avec McLaren la semaine prochaine
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Marcus Ericsson
Équipes Sauber
Auteur Scott Mitchell