Ocon convaincu que ses problèmes ont été résolus

À la suite de deux prestations décevantes sur le Red Bull Ring, Esteban Ocon et Alpine ont identifié les problèmes handicapant le pilote français et les ont résolus pour le Grand Prix de Grande-Bretagne.

Ocon convaincu que ses problèmes ont été résolus

La grande énigme de cet été impliquait Esteban Ocon qui, en dépit d'une bonne pointe de vitesse en début de saison, enchaînait depuis peu les désillusions et les éliminations en Q1. Mais cette énigme semble avoir été résolue car, au Grand Prix de Grande-Bretagne, le pilote Alpine est parvenu à retrouver du rythme et, pour la première fois depuis le Grand Prix de Monaco, il a franchi la ligne au sein du top 10, à la neuvième place.

À l'arrivée de la course, le Français s'est réjoui de cette forme retrouvée. "C'est très important, je pense que c'est le principal point positif que nous allons retenir de ce week-end", a-t-il commenté. "C'est génial d'être en mesure d'extraire le maximum de la voiture après tous les changements que nous avons faits au cours de la dernière semaine. Je suis impatient de me battre à nouveau pour marquer plus de points à Budapest."

Lire aussi :

Pour qu'Ocon puisse réaliser cette performance, Alpine a été dans l'obligation de procéder à plusieurs changements sur la A521 frappée du numéro 31. Plusieurs pièces ont été changées entre le dernier week-end du Red Bull Ring et celui de Silverstone, et un nouveau châssis a été étrenné. Ocon est certain qu'il s'agissait de la solution à tous ses maux.

"Nous avons résolu le problème que nous avions", a affirmé le Français. "Il n'y a pas eu qu'un seul changement de châssis mais énormément de changements en coulisses. Nous avons identifié quelque chose le lundi suivant [le GP d'Autriche] et nous nous sommes demandé si cela pouvait être la raison [des mauvais résultats]. La seule chose qui compte, c'est que je me sente bien maintenant. Dès la première séance d'essais libres, la voiture était compétitive comme espéré. C'était beaucoup mieux."

C'est également un soulagement pour le pilote, qui était "beaucoup plus lent que de l'autre côté du garage" lors de ces dernières courses, malgré une monoplace qui "a toujours été capable d'être en Q3". Ocon s'est dit reconnaissant de la confiance que lui a accordée Alpine, en prenant compte de ses difficultés et en n'hésitant pas à changer son châssis pour tenter d'éradiquer les potentiels problèmes. 

"L'équipe a fait ce qui était nécessaire", a-t-il poursuivi. "Et nous avons fait cet effort tous ensemble pour trouver le problème. Ce dont je suis vraiment fier, c'est de la confiance que l'équipe m'a accordée. Ils ont toujours cru que quelque chose n'allait pas et que ce n'était pas possible que je sois aussi bas dans le classement. Nous avons résolu le problème. Donc, avec un peu de chance, c'est de l'histoire ancienne."

Lire aussi :

"Je ne dirais pas que c'est un pas en avant, je pense que notre Esteban est de retour", avait indiqué Marcin Budkowski, directeur exécutif d'Alpine, samedi dernier. "Ses deux dernières courses ont été un cauchemar. Il y avait clairement quelque chose qui ne collait pas entre Esteban et la voiture. [À Silverstone] néanmoins, Esteban était heureux d'être de nouveau en forme et compétitif. Donc [les changements] étaient nécessaires pour lui redonner confiance en la voiture et en lui-même."

Les problèmes d'Ocon resteront encore un mystère, du moins pour les personnes qui ne font pas partie de la structure tricolore. "Je ne vais pas entrer dans les détails, je pense que nous devrions les garder pour nous, en interne", a simplement commenté l'intéressé.

partages
commentaires

Voir aussi :

La gestion des pneus de Tsunoda récompensée par un top 10

Article précédent

La gestion des pneus de Tsunoda récompensée par un top 10

Article suivant

George Russell troublé par son rythme en qualifications

George Russell troublé par son rythme en qualifications
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021