Éviter l'électrocution, la triste fin de GP de Ricciardo

Daniel Ricciardo a connu un abandon en toute fin de Grand Prix, à Bahreïn, alors qu'il s'apprêtait à mener sa Renault dans le top 10 et ouvrir son compteur personnel. Mais l'Australien avait autre chose à penser qu'à son point manqué au moment de son abandon !

Éviter l'électrocution, la triste fin de GP de Ricciardo
Daniel Ricciardo, Renault F1 Team
Daniel Ricciardo, Renault R.S.19
Daniel Ricciardo, Renault R.S.19
Daniel Ricciardo, Renault R.S.19
Nico Hulkenberg, Renault R.S. 19, devant Daniel Ricciardo, Renault R.S.19
Daniel Ricciardo, Renault R.S.19
Daniel Ricciardo, Renault R.S.19
Daniel Ricciardo, Renault R.S.19
Daniel Ricciardo, Renault F1 Team
Daniel Ricciardo, Renault R.S.19

Si la course fut un crève-cœur pour les pilotes Ferrari, le duo Renault n'a pas été épargné non plus par le yoyo émotionnel que peut représenter le fait d'entrevoir une solide arrivée se transformer en résultat des plus décevants.

Dans le cas de Daniel Ricciardo, qui avait tout perdu dès le premier tour du GP inaugural de la saison, l'enjeu était de rallier l'arrivée pour la première fois de la saison, avec quelques points à la clé. Après une course réalisée sur une stratégie pneumatique difficile au cœur du peloton, l'Australien, parti 10e depuis la grille, semblait en passe de le faire en occupant cette même position.

Tout cela, jusqu'au moment où, à quelques kilomètres du drapeau à damier, l'activation d'une sécurité de l'unité de puissance Renault se déclenchait et immobilisait tristement sa monoplace sans vie en bord de piste, et alors même que la monoplace sœur de Hülkenberg, alors sixième, connaissait elle aussi une avarie visiblement liée à l'unité de puissance…

Lire aussi:

Activant l'intervention de la voiture de sécurité dans les dernières boucles, l'immobilisation de sa Renault faisait aussi peser un temps un risque de sanction au-dessus de la tête de Ricciardo, l'Australien n'ayant pas replacé son volant sur l'auto au moment de s'extraire de son cockpit. Mais les circonstances sont justifiées et comprises des commissaires, qui ont noté "un risque potentiel d'électrocution" du pilote, tout comme son équipe, qui l'a intimé par radio de "sauter de la voiture."

"J'avais la lumière [d'alerte du système de récupération d'énergie, signifiant que l'auto est dangereuse, ndlr] allumée donc je ne pouvais pas toucher la voiture : je n'ai pas pris de risque. Je ne voulais pas vraiment m'électrocuter, aujourd'hui !", justifie l'Australien, de retour dans le paddock. "La coïncidence veut que le switch de sécurité qui s'est activé sur l'auto de Carlos [Sainz] à Melbourne s'est activé en même temps chez moi et apparemment chez Nico ; mais nous allons faire des recherches là-dessus…"

Lire aussi:

Avant cela, Ricciardo composait avec une stratégie rendant sa course difficile et la comparaison avec son équipier défavorable.

"Nous avions passé le moment du premier relais où c'était devenu trop tard pour rentrer : si l'on avait fini par [quand même] faire deux arrêts, on aurait fini derrière tout le monde, donc il fallait s'en tenir à ça", soupire Ricciardo. "On a essayé, c'était l'idée, mais deux arrêts [mieux calés] auraient été préférables, c'est sûr. Je pense que nous allons regarder ça. Au départ, je questionnais si c'était trop tôt, ou trop tard. On aurait peut-être pu trouver quelque chose [d'autre]. Mais c'est facile à dire après coup. La prochaine fois qu'on sera dans le doute, il faudra prendre la bonne décision."

 

partages
commentaires
Grosjean : "Stroll fait un attentat sur moi"

Article précédent

Grosjean : "Stroll fait un attentat sur moi"

Article suivant

Ferrari : Le problème de Leclerc n'est pas lié au MGU-H

Ferrari : Le problème de Leclerc n'est pas lié au MGU-H
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021