Leclerc : J'ai de la chance dans mon malheur

Charles Leclerc a bien failli remporter sa première victoire en Formule 1 grâce à une performance dominatrice au Grand Prix de Bahreïn, mais la mécanique en a voulu autrement. Il fait néanmoins contre mauvaise fortune bon cœur.

Leclerc : J'ai de la chance dans mon malheur

Outre le départ, la prestation était parfaite. Si Charles Leclerc a pris un envol moyen et a rétrogradé au troisième rang dans le premier tour à Sakhir, le Monégasque n'a pas tardé à redresser la barre en s'emparant de la tête de la course aux dépens de son coéquipier Sebastian Vettel dès la sixième boucle.

Lire aussi :

À partir de là, Leclerc a poursuivi sa marche en avant et comptait une dizaine de secondes d'avance sur la Mercedes de Lewis Hamilton à douze tours du but, Vettel étant parti à la faute dans sa lutte avec le Britannique.

Or, un problème au niveau de l'unité de puissance a contraint Leclerc à finir la course au ralenti et l'a privé de la victoire, même s'il a accroché la troisième place et donc son premier podium en Formule 1. "Je ne sais pas quoi dire, quelle superbe course on a faite, quel dommage..." a déploré le pilote Ferrari à la radio après le drapeau à damier, ayant vécu deux heures fortes en émotion.

Charles Leclerc, Ferrari SF90, doublant Sebastian Vettel, Ferrari SF90 pour la première place

Leclerc double Vettel pour la première place

Au sortir de sa monoplace, Leclerc refusait de se laisser abattre, bien que concédant "un peu de tristesse quand même, on était si proches d’un but que je m’étais fixé tout petit. C'est la F1, c'est le sport auto". Il a ensuite salué le retour aux affaires de Ferrari, dont la SF90 était largement plus compétitive à Bahreïn qu'au Grand Prix d'Australie : "Je dois quand même remercier l’équipe car on était beaucoup plus proches de Mercedes. Il y a beaucoup de positif à retirer et je suis certain que l’on reviendra plus fort."

Surtout, le pilote de la Scuderia est conscient d'avoir sauvé les meubles, dans la mesure où il est parvenu à marquer les 15 points de la troisième place malgré ce souci technique qui causait la perte de plusieurs secondes au tour et faisait donc de lui une proie facile pour ses rivaux directs.

"Nous avons eu de la chance dans cette situation malchanceuse", estime Leclerc. "Je suis content d'avoir eu le Safety Car à la fin, sinon nous aurions fini encore plus loin, et je ne pense pas que nous aurions eu assez de carburant. Je n'ai pas pris un bon départ mais nous avons été très forts toute la course. C'est vraiment dommage d'arriver troisième, mais c'est la course et nous reviendrons."

Quant à son dépassement sur son coéquipier Vettel : "Je voulais tout faire pour gagner cette course. Je pense que je suis assez intelligent pour écouter dans les situations qui sont un peu dangereuses, mais je sais attaquer quand il faut et c’est ce que j’ai fait." Nul doute que cette prestation a montré le potentiel dont est doté le deuxième plus jeune poleman de l'Histoire.

partages
commentaires
Hamilton saisit l'occasion avec classe face à Leclerc

Article précédent

Hamilton saisit l'occasion avec classe face à Leclerc

Article suivant

Bottas pas dans le coup mais toujours leader du championnat

Bottas pas dans le coup mais toujours leader du championnat
Charger les commentaires
Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull" Prime

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull"

Mercedes a terminé les essais du vendredi au Hungaroring avec un net écart sur Red Bull grâce au rythme de Valtteri Bottas qui a dominé les EL2. Mais il y a d'autres raisons pour lesquelles l'équipe des Flèches d'Ébène est satisfaite de ses progrès jusqu'à présent sur un circuit que de nombreux observateurs considèrent comme favorable à Red Bull.

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull Prime

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull

Le rejet par la FIA de la demande de Red Bull de réexaminer l'accident du Grand Prix de Grande-Bretagne entre Lewis Hamilton et Max Verstappen a peu surpris dans le monde de la Formule 1.

Formule 1
30 juil. 2021
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021
Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021
Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis ! Prime

Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis !

Après un week-end bien chargé avec trois courses à Silverstone, quoi de mieux qu'une escale dans le studio londonien de Motorsport.tv ? Théo Pourchaire nous a fait le plaisir de nous rendre visite et s'est exprimé sans tabou sur un grand nombre de sujets, qu'il s'agisse de Formule 1, de Formule 2... ou de son permis de conduire !

FIA F2
21 juil. 2021