Actualités

Les F1 2017 ont fait mentir Button

De retour en Formule 1 le temps d'un week-end, Jenson Button a pu faire l'expérience des monoplaces version 2017, drastiquement différentes en raison d'une nouvelle réglementation technique qui fait la part belle à l'aérodynamique.

Jenson Button, McLaren MCL32
Jenson Button, McLaren MCL32
Jenson Button, McLaren MCL32
Jenson Button, McLaren
Jenson Button, McLaren
Jenson Button, McLaren
Jenson Button, McLaren
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32, Jenson Button, McLaren MCL32
Jenson Button, McLaren MCL32

Initialement sceptique, le Champion du monde 2009 est finalement tombé sous le charme d'une McLaren MCL32 qu'il est parvenu à mener en Q3 avant qu'un spectaculaire accrochage avec Pascal Wehrlein ne mette un terme à son Grand Prix de Monaco.

"Je dois dire que j'étais un peu déçu quand j'ai entendu parler de la nouvelle réglementation, en raison du poids plus élevé de la voiture, mais c'est le circuit le plus dur pour une voiture lourde et elle est très agile ici", souligne Jenson Button.

"C'est très fun à piloter, vraiment. La Formule 1 est certainement allée dans la bonne direction avec la réglementation. Je pense que c'est très enthousiasmant pour les équipes de trouver de grandes quantités de vitesse, de temps au tour et d'appui. Je pense que c'est ainsi que la F1 doit être."

Malgré son expérience de plus de 300 Grands Prix, le pilote McLaren a toutefois peiné à tirer le maximum de pneumatiques Pirelli généralement délicats dans leur gestion.

"Je pense toujours que les pneus sont très difficiles. J'attaque à fond pendant deux tours après être sorti des stands pour mettre les pneus en température avant de commencer mon tour lancé, et les pneus avant vibrent quand même en ultratendres avec 25 degrés dans l'air et 53 degrés au sol. Je ne comprends pas ça, et je ne pense pas être le seul."

Il ne reviendra pas

Bien qu'il ait été souligné que Jenson Button faisait partie d'un line-up à trois pilotes lorsque son remplacement par Stoffel Vandoorne a été officialisé en septembre dernier, il semble de plus en plus évident que l'Anglais ne compte pas revenir en Formule 1, même s'il paraît laisser la porte ouverte pour 2018.

"J'en avais fini avec la F1 en novembre", rappelle Button. "Mais je vois que si on vous demandait de courir à Monaco, vous accepteriez, non ? Je ne prévois vraiment pas de courir de nouveau en Formule 1 cette année. Dans d'autres catégories, peut-être, mais pas en Formule 1."

"Je prends du plaisir avec d'autres choses loin de la F1 en ce moment, et je dois me concentrer là-dessus pour accomplir ce que je veux accomplir."

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Haas ne veut pas d'une redistribution des revenus "socialiste" en F1
Article suivant Chronique Massa - Neuvième était le maximum pour Williams à Monaco

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France