Williams - Les F1 2017 conviennent "parfaitement" au style de Massa

partages
commentaires
Williams - Les F1 2017 conviennent
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
12 mars 2017 à 16:30

Pour Rob Smedley, responsable de la performance de l’écurie Williams, les nouvelles Formule 1 conviennent bien mieux au style de pilotage de Felipe Massa que celles de la génération précédente.

Felipe Massa, Williams FW40
Felipe Massa, Williams FW40
Felipe Massa, Williams FW40
Felipe Massa, Williams FW40
Felipe Massa, Williams FW40, bloque une roue au freinage
Felipe Massa, Williams avec Lawrence Stroll

Rattrapé in extremis par Williams alors qu’il se dirigeait tranquillement vers la retraite, le Brésilien va peut-être vivre une dernière saison pleine de bonnes surprises. Déjà, la Williams semble être une voiture bien née et fiable, qui pourrait se tenir en position honorable dans la hiérarchie – même s’il ne faut jurer de rien et attendre Melbourne –, et puis les monoplaces 2017 induisent un pilotage qui épouse quasi parfaitement celui dans lequel Massa aime évoluer.

"Je pense que cela convient parfaitement à son style, vraiment", explique Rob Smedley à ce sujet. "Les voitures que nous avons maintenant sont bien plus proches des voitures qu’il avait lors de ses meilleures années."

"[Comme] une voiture de 2008 donc, avec un pneu avant très large, une très, très bonne adhérence en permanence de l’entrée du virage jusqu’à la corde. Cela nous manquait vraiment lors des sept dernières années, et il avait un peu de mal avec cela."

Le Pauliste est, de l’avis de tous, un pilote qui jette l’avant de sa voiture dans les virages et n’est pas tendre avec l’accélérateur en sortie. Plus d’appui aérodynamique, avec des ailerons plus larges notamment, et plus d’adhérence, avec des pneus qui supportent mieux l’attaque, est un cocktail qui se marie donc plutôt bien avec le numéro 19.

"Plus on peut mettre l’accent sur l’avant pour Felipe, tant que l’on a un arrière solide, plus il pourra être capable de tirer le maximum de son style de pilotage. Et de ce que nous voyons actuellement, il est très, très à l’aise."

"Je pense qu’avec Felipe, on sait toujours si on a une voiture gagnante à la quantité d’erreurs qu’il fait la première fois qu’il monte dedans. Au fil des milliers de kilomètres qu’il a faits ces derniers jours, il a peut-être tiré large deux fois et n’a presque fait aucune erreur avec les nouveaux pneus. Donc il est visiblement extrêmement à l’aise avec la voiture."

Un avantage au niveau des performances mais aussi une bénédiction dans le cadre d’essais où la régularité ainsi que la corrélation des données et des attentes avec la réalité sont primordiales. "Quand nous montons une gomme différente, quand nous augmentons la puissance du moteur ou réduisons le niveau d’essence, il réalise exactement ce que l’on attend de lui. Cela démontre qu’au final, il est très, très à l’aise."

Article suivant
Wehrlein comprend le refus de Mercedes de lui donner sa chance

Article précédent

Wehrlein comprend le refus de Mercedes de lui donner sa chance

Article suivant

Ericsson - "Je préfère une bonne bataille à dix dépassements au DRS"

Ericsson - "Je préfère une bonne bataille à dix dépassements au DRS"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Felipe Massa Boutique
Équipes Williams
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités