Formule 1
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Ferrari a "perdu" le titre 2019 au moment de concevoir sa F1

partages
commentaires
Ferrari a "perdu" le titre 2019 au moment de concevoir sa F1
Par :
4 déc. 2019 à 13:02

Pour Mattia Binotto, le directeur de la Scuderia Ferrari, l'écurie a "perdu" la saison 2019 de Formule 1 au moment de la conception de sa SF90, l'an passé.

Abordant la saison avec un concept aérodynamique revu et censé lui procurer de l'appui tout en diminuant la traînée, Ferrari a en réalité dû composer avec une voiture qui a mis du temps à être maîtrisée. La Scuderia a longtemps nié s'être trompée et son regain de forme de la seconde partie de saison, où la combinaison entre des tracés favorables, un moteur très performant et des évolutions augmentant la fenêtre d'exploitation de la SF90, a semblé finir par lui donner raison. Cependant, la fin de saison s'est avérée compliquée, aucune victoire n'ayant été ajoutée au triptyque Spa-Monza-Singapour.

Rapidement et irrémédiablement décroché par Mercedes en début d'exercice, Ferrari a selon Mattia Binotto payé ses choix de conception : "Je pense que nous avons perdu cette saison au moment de concevoir cette voiture. Car, finalement, nous n'avons pas été compétitifs au début de la saison. Et il y a des raisons à cela. Au final, je pense donc que c'est le projet de voiture qui n'était pas suffisamment bon, pour commencer. En ce qui concerne notre rythme de développement [durant la saison], globalement notre design n'était pas aussi bon que celui de notre principal rival. Je pense que c'est tout."

Lire aussi :

Malgré tout, Ferrari dominait largement à Bahreïn où Charles Leclerc aurait dû l'emporter avant un problème technique, et plusieurs soucis ou accidents en qualifications, comme en Azerbaïdjan ou en Allemagne, ont empêché l'écurie italienne de capitaliser sur sa forme en première partie de saison. D'autres problématiques générale comme la fiabilité, la rivalité exacerbée entre ses pilotes et les consignes ou encore la suspicion de la part des rivaux sur les performances du moteur ont également marqué une campagne plus difficile que prévu.

"La saison a été intense", a reconnu Binotto, qui vivait sa première année à la tête de l'écurie. "Beaucoup à faire. Nous avons restructuré, réorganisé l'équipe. Mais je pense que dans le même temps, nous avons toujours essayé de progresser et d'améliorer la voiture, et je crois que nous l'avons fait au fil de la saison, au moins à un certain niveau. Mais désormais la saison est terminée et nous regardons plutôt vers la prochaine."

"Nous savons que nous avons au moins quelques faiblesses, [des domaines] où nous sommes faibles par rapport à eux, et nous allons faire tous les efforts pour essayer de les corriger. Je ne sais pas quelle sera la situation au début de l'année prochaine. Personne ne peut le savoir pour l'instant. Nous savons qu'il s'agira d'une saison de 22 courses l'an prochain. Donc l'image globale du début de saison pourra être modifiée plus tard. Ce qui est important, c'est que l'écurie reste unie, reste concentrée, travaille dur, bien et avec une grande motivation."

Article suivant
En images : la rénovation du dernier virage de Zandvoort

Article précédent

En images : la rénovation du dernier virage de Zandvoort

Article suivant

Accident pour Leclerc, Russell meilleur temps pour finir

Accident pour Leclerc, Russell meilleur temps pour finir
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Scuderia Ferrari
Auteur Fabien Gaillard