Qu'importe l'issue en 2022, Ferrari "essaie d'être prêt pour 2023"

Ferrari aborde la deuxième partie de saison 2022 comme une nouvelle étape de sa progression, avec l'ambition quoi qu'il arrive de faire mieux la saison prochaine.

Qu'importe l'issue en 2022, Ferrari "essaie d'être prêt pour 2023"
Charger le lecteur audio

Successeur de Maurizio Arrivabene début 2019, Mattia Binotto compose depuis plus de trois ans avec la pression inhérente à la fonction de directeur de la Scuderia Ferrari. Sous ses ordres, l'écurie italienne a connu la douloureuse saison 2020 mais vit aussi cette année un retour au premier plan qui la voit lutter pour le titre, même si des erreurs lui ont coûté cher face à Red Bull durant la première partie de saison.

Interrogé en exclusivité par Motorsport.com quant à d'éventuels moments difficiles à vivre ces 18 derniers mois, Mattia Binotto répond avec le sourire et surtout avec lucidité : "Chaque jour ! Ça n'a certainement pas été un parcours facile depuis 2019, lorsque j'ai pris la place de directeur d'équipe, et jusqu'à aujourd'hui. On a traversé 2020, une année très difficile, puis 2021. Mais même 2022, car on se bat pour le meilleur, et il y a parfois des courses où l'on n'obtient pas ce qui correspond au potentiel de la voiture. Donc ce n'est pas une année facile. Mais ce que je peux dire, c'est que je suis heureux dans ce rôle. Je suis heureux car je sais que j'ai une grande équipe. L'équipe est unie. C'est génial de les voir travailler ensemble."

Ferrari a débuté sa saison en position de force mais la forme de la Scuderia s'est estompée face à Red Bull au fil des semaines. Un enchaînement de Grands Prix souvent fait d'occasions manquées ou d'erreurs, aussi bien de la part de l'écurie que des pilotes. Il a aussi fallu composer avec des problèmes de fiabilité trop souvent revenus. Toutefois, Mattia Binotto n'entend pas bouleverser les choses et perçoit plutôt la deuxième partie de saison à venir comme la prochaine étape de la progression de ses troupes.

"Je ne crois pas qu'il y ait quelque chose de différent à faire", prévient-il. "Je pense qu'il s'agit simplement de poursuivre notre parcours en nous améliorant continuellement, étape par étape, en nous concentrant sur chaque course. Je pense que l'on a le potentiel pour gagner des courses actuellement. Il s'agit seulement de s'assurer que, lorsque l'on passe sous le drapeau à damier, on soit en première position. Mais ça ne veut pas dire que l'on doit changer notre approche."

"Comme je l'ai déjà dit, il n'y a pas de solution miracle, donc je ne crois pas que l'on doive changer. On a prouvé que l'on faisait du bon travail. Il s'agit seulement d'y parvenir pas à pas, de s'y habituer, et quelle que soit l'issue de la saison 2022, on essaie d'être prêt pour 2023."

Propos recueillis par Jonathan Noble

Lire aussi :
partages
commentaires

Voir aussi :

Russell : Imola 2021 a "façonné" ma carrière
Article précédent

Russell : Imola 2021 a "façonné" ma carrière

Article suivant

Red Bull affiche ses intentions en recrutant chez Mercedes

Red Bull affiche ses intentions en recrutant chez Mercedes