La nouvelle direction de Ferrari rend la F1 optimiste en vue de 2021

partages
commentaires
La nouvelle direction de Ferrari rend la F1 optimiste en vue de 2021
Par :
20 mars 2019 à 16:30

La nouvelle direction de Ferrari suscite plus d'optimisme chez Ross Brawn en vue d'une possible révolution de la distribution des revenus et de la réglementation budgétaire en 2021.

Les propriétaires actuels de la Formule 1, Liberty Media, ont fait de la révision du système de revenus de la discipline et de la réduction des inégalités une priorité en vue de 2021. La volonté est à la fois de rendre les primes touchées par les écuries au terme de chaque exercice plus équitables mais également de mettre en place un plafond budgétaire. Le tout visant à rendre l'écart entre les gros constructeurs historiques et les petites structures indépendants moins conséquent.

Actuellement, le montant touché par chaque équipe varie en fonction d'accord commerciaux négociés individuellement sous l'ère de Bernie Ecclestone. Dans ce cadre, certaines écuries, en plus d'être celles qui touchent le plus d'argent grâce à leurs bons résultats, ont droit à des sommes conséquentes liées à leur simple présence. C'est notamment le cas de Ferrari, en tant qu'écurie, qui a participé à l'ensemble des saisons du Championnat du monde.

Lire aussi :

Au sein de la Scuderia, justement, d'importants changements ont eu lieu l'an passé. Sergio Marchionne est décédé à l'été, entraînant les nominations de John Elkann et Louis Camilleri aux postes respectifs de président et PDG de Ferrari. Après la saison 2018, c'est à la tête de l'écurie qu'un renouvellement a été opéré avec le remplacement de Maurizio Arrivabene par Mattia Binotto, jusqu'alors directeur technique.

Le fait que la marque de Maranello détienne des avantages aussi substantiels sur le plan financier a souvent été vu comme un obstacle à la renégociation totale des accords liant l'ensemble des structures. Mais pour Ross Brawn, manager sportif de la F1, la nouvelle équipe de direction saura se montrer ouverte sur le sujet. "Je suis optimiste, surtout avec la nouvelle direction chez Ferrari ; ils ont reconnu le besoin que la Formule 1 soit plus équitable."

"Nous devons repenser au passé, probablement un ou deux accords auparavant, quand en fait il s'agissait d'une distribution des revenus bien plus équitable. Ensuite, tout a été faussé, avant l'introduction en bourse [...], quand certaines équipes ont pris conscience de la situation et en ont tiré le maximum, et nous avons terminé avec la situation que nous avons aujourd'hui."

Lire aussi :

"Il y a bien trop de disparité entre les trois ou quatre équipes de pointe et le reste de la grille. Vous avez un groupe d'écuries qui peuvent terminer dernières et tout de même gagner plus que l'équipe qui remporte le Championnat du monde, et ça ne semble pas juste. Il faut reconnaître l'importance de Ferrari, son Histoire et sa place unique dans la discipline. Mais nous devons également trouver un équilibre entre la reconnaissance de Ferrari comme une équipe très importante et le fait d'avoir une position équitable pour les autres."

"Avec le point de vue d'une grande compagnie sportive qui regarderait la Formule 1 aujourd'hui, on pourrait penser : 'Qu'est-ce que nous obtiendrons si nous remportons le Championnat du monde ?' Même si vous gagnez, vous n'aurez que la moitié de ce que les structures du milieu de peloton touchent parce qu'ils ont un meilleur accord que vous. On ne va jamais attirer de nouvelles équipes avec une distribution aussi injuste. Et je pense que Ferrari est d'accord avec ça."

"Ferrari va défendre sa position du mieux possible, mais la logique aura un rôle dans la recherche d'une solution. Ferrari est spécial, nous savons tous cela, et les autres équipes le savent aussi, et je pense que les autres équipes comprendront que Ferrari doit être traité avec respect. Il y a les géants de la discipline et ils doivent être respectés, mais il y a un équilibre et je pense qu'[il] n'est pas bon [actuellement] ; nous savons tous les raisons pour lesquelles nous en sommes arrivés là."

Avec Matt Beer et Adam Cooper 

Article suivant
Le Vietnam a lancé la construction du circuit de Hanoï

Article précédent

Le Vietnam a lancé la construction du circuit de Hanoï

Article suivant

Les écuries frileuses à l'idée d'une grille à 24

Les écuries frileuses à l'idée d'une grille à 24
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Ferrari Boutique
Tags ross brawn , fom
Auteur Fabien Gaillard
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu