Ferrari révèle sur quoi seront utilisés ses jetons de developpement

La Scuderia Ferrari souhaite progresser au sein de la hiérarchie en 2021 mais devra pour ce faire dépenser de façon intelligente ses deux jetons de développement.

Ferrari révèle sur quoi seront utilisés ses jetons de developpement
Charger le lecteur audio

En raison de la crise économique liée à la pandémie de COVID-19, la Formule 1 a fait le choix de repousser la réglementation 2021 à 2022 puis de procéder à un gel partiel des châssis 2020 pour continuer à les utiliser l'an prochain. Partiel car les écuries disposeront tout de même de deux jetons de développement, à utiliser pour modifier une seule zone importante de la voiture ou deux éléments plus modestes.

Du côté de Ferrari, les problèmes de la campagne actuelle sont légion. L'écurie italienne souffre d'un moteur peu compétitif et d'une SF1000 dont le comportement global n'est pas idéal en raison d'une trop forte traînée. Le travail est déjà en cours du côté de Maranello pour procéder au développement d'une nouvelle unité de puissance mais aussi pour tirer parti des modifications possibles sur la monoplace elle-même.

Lire aussi :

Simone Resta, responsable de l'ingénierie du châssis, a révélé pour Autosprint sur quelle partie de la monoplace Ferrari allait se concentrer. "Nous allons refaire l'arrière de la voiture. Nous pensons qu'il s'agit de la zone qui va offrir le plus de place au développement entre le châssis et l'aérodynamique pour 2021."

"De plus, l'arrière de la voiture va être affecté par des changements réglementaires que la FIA introduit pour réduire la charge aérodynamique afin de limiter le stress sur les pneus. En raison de ces changements, toutes les équipes vont perdre un certain nombre de points d'appui aéro, et il sera essentiel de travailler pour en reprendre autant que possible. Tout cela nous porte à croire que la zone la plus importante dans laquelle dépenser les jetons de développement sera l'arrière."

En dépit des progrès qui devraient être entrevus, que ce soit côté moteur ou côté châssis, Resta tient à rester prudent sur les chances de la Scuderia en 2021. "La liberté n'est pas aussi totale qu'il n'y paraît. Vous pouvez développer librement [le moteur pendant l'hiver] mais il va être gelé dès la première course 2021. Ensuite, vous ne pourrez plus y toucher."

"L'aérodynamique, même si c'est libre, est quand même limitée dans la forme par [la structure] qui est en dessous. Il faut considérer l'aérodynamique comme une robe : elle doit être portée sur un corps, donc dans un certain sens, les dimensions du corps affectent la forme finale. Donc, si la structure du nez de la F1 reste la même, je pourrai peut-être concevoir un nouvel aileron avant, mais mon autonomie créative sera toujours limitée. Tous ces gels et ces limitations nous amènent à penser qu'il nous sera difficile de rattraper raisonnablement en une seule saison l'écart qui nous sépare des leaders."

Avec Franco Nugnes et Jonathan Noble

partages
commentaires

Voir aussi :

Nico Hülkenberg a inspiré les évolutions de Racing Point
Article précédent

Nico Hülkenberg a inspiré les évolutions de Racing Point

Article suivant

Toto Wolff répond aux critiques sur Lewis Hamilton

Toto Wolff répond aux critiques sur Lewis Hamilton
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Formule 1
26 janv. 2022
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021