La FIA explique pourquoi Pérez n'a pas été pénalisé

Sergio Pérez a pu conserver sa troisième place au Grand Prix de France alors que le pilote Red Bull avait quitté la piste à la suite de son dépassement sur Valtteri Bottas.

La FIA explique pourquoi Pérez n'a pas été pénalisé

Sergio Pérez revenait à grandes enjambées sur la Mercedes de Valtteri Bottas dans les derniers instants du Grand Prix de France. Au 49e tour, cinq boucles après la manœuvre réussie de son coéquipier Max Verstappen, le Mexicain avait trouvé l'ouverture sur Bottas à l'entrée du virage de Signes. Cependant, alors que les deux pilotes abordaient la courbe côte à côte, Pérez était sorti large et avait escaladé le vibreur extérieur.

Lire aussi :

Étant donné que le pilote Red Bull avait franchi les limites de piste à la suite de son dépassement, la direction de course avait ouvert une enquête. Finalement, les charges retenues contre Pérez ont été abandonnées et le pilote a échappé à la pénalité.

Dans une note expliquant leur décision, les commissaires ont déclaré que Pérez avait achevé sa manœuvre avant de sortir de la piste et que son passage sur le vibreur lui avait fait perdre du temps. Le rapport dit : "Les commissaires ont déterminé que Sergio Pérez avait terminé son dépassement sur Valtteri Bottas lorsqu'il a quitté la piste au virage 10. Les commissaires ont déterminé que Sergio Pérez a perdu suffisamment de temps dans le virage suivant pour qu'il ne puisse pas obtenir un avantage durable."

Sergio Pérez a rallié l'arrivée en troisième position, derrière son coéquipier Max Verstappen, vainqueur, et la Mercedes de Lewis Hamilton, deuxième. Ce double podium en France permet à Red Bull d'engranger 41 points et de porter son avance sur Mercedes au classement des constructeurs à 26 unités. Le podium de Pérez au circuit Paul Ricard a pu être obtenu grâce au bon choix stratégique de son équipe, qui a décidé d'étirer son premier relais au maximum.

"Pendant les cinq à dix premiers tours, la voiture était à peu près impossible à conduire à cause du vent", a-t-il déclaré. "Nous avons évidemment utilisé moins d'appui aujourd'hui, donc c'était assez difficile de suivre le rythme. Mais ensuite, probablement parce que le vent se calmait et que la piste s'améliorait, j'ai commencé à gagner en vitesse. Nous avons réussi à aller assez loin dans le premier relais, je pense que ça a vraiment payé sur la fin."

partages
commentaires

Voir aussi :

Hamilton : "Ma seule option était de rester en piste"

Article précédent

Hamilton : "Ma seule option était de rester en piste"

Article suivant

Gasly : "J'avais l'impression d'être à la ramasse"

Gasly : "J'avais l'impression d'être à la ramasse"
Charger les commentaires
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021