Vers la fin des consignes d'équipe chez Force India ?

L'écurie Force India pourrait bientôt mettre fin aux consignes d'équipe qui ont interdit à ses pilotes de se battre en piste lors des cinq derniers Grands Prix en date.

Vers la fin des consignes d'équipe chez Force India ?
Esteban Ocon, Sahara Force India VJM10 dans le garage
Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10
Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10
Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10
Otmar Szafnauer, COO, Force India, lors de la conférence de presse
Sergio Perez, Sahara Force India VJM10
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM10
Sergio Perez, Sahara Force India VJM10
Sergio Perez, Sahara Force India VJM10

Sergio Pérez et Esteban Ocon se sont fréquemment retrouvés sur la même portion de piste en course depuis le début de la saison, avec de nombreux accrochages à la clé, aux conséquences plus ou moins graves selon les cas, ce qui a mené l'équipe à prendre la décision de ne jamais les laisser batailler pour une position. Force India a ainsi gelé les positions au Japon et à Austin, plaçant ses deux monoplaces dans le top 8 à chaque fois.

Or, l'écurie anglo-indienne dispose désormais de 91 points d'avance sur Williams en quatrième place du championnat, un écart qui sera irrattrapable après le Grand Prix du Mexique s'il n'évolue pas, puisque 86 unités seulement seront disponibles lors des deux dernières courses.

Lorsque Motorsport.com lui demande quand est-ce que l'équipe va lever ces consignes, son directeur général Otmar Szafnauer répond : "Sûrement encore une course. Encore une course et nous devrions avoir obtenu la quatrième place. C'est tout ce qui compte. Une fois que nous l'aurons fait, peut-être que nous pourrons nous détendre et faire les choses un peu différemment lors des deux dernières."

Pas de regrets pour Austin

Sergio Pérez a souffert de ces consignes lors du Grand Prix des États-Unis, puisqu'au 30e tour, alors qu'il était juste derrière son coéquipier Esteban Ocon, le Mexicain a vu Carlos Sainz revenir sur ses talons. Pérez a alors demandé à l'équipe qu'Ocon le laisse passer, mais n'a pas eu gain de cause.

"Même si nous avions laissé passer Checo, l'équipe n'aurait pas marqué plus de points", affirme Szafnauer. "La priorité, c'est que nous marquions des points. Vraiment, peu importe qui les marque, nous ne voulons pas les faire échanger de position. Nous voulons éliminer le risque et marquer les points. Une fois que nous serons assurés de la quatrième place, nous changerons des choses."

Lorsqu'il lui est demandé s'il regrette cette décision, étant donné que Pérez a finalement perdu la septième place au profit de Sainz, l'Américain répond : "Non. Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles c'est arrivé, dont celle-ci : quand on en demande trop aux pneus au début, on ne les a pas pour défendre ensuite. Esteban gérait mieux ses pneus et a pu se défendre face à Carlos à la fin."

Propos recueillis par Lawrence Barretto

 
partages
commentaires
Brawn veut un meilleur processus de décision pour les commissaires

Article précédent

Brawn veut un meilleur processus de décision pour les commissaires

Article suivant

Pourquoi la F1 envisage le passage à quatre roues motrices

Pourquoi la F1 envisage le passage à quatre roues motrices
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Mexique
Lieu Autodromo Hermanos Rodriguez
Pilotes Sergio Pérez , Esteban Ocon
Équipes Force India
Auteur Lawrence Barretto
Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021

Après le Grand Prix d'Émilie-Romagne, deuxième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021