Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
43 jours
C
GP du Portugal
30 avr.
Prochain événement dans
54 jours
09 mai
Prochain événement dans
60 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
99 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
116 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
134 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
148 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
176 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
183 jours
12 sept.
Course dans
190 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
204 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
207 jours
10 oct.
Course dans
217 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
232 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
239 jours
07 nov.
Course dans
246 jours

Giuliano Alesi va courir en F3 et en Super GT au Japon

C'est au pays du Soleil-Levant que Giuliano Alesi va poursuivre sa carrière.

Giuliano Alesi va courir en F3 et en Super GT au Japon

Après le test d'adieu que lui a offert la Scuderia au volant de la SF71H de 2018, Giuliano Alesi, membre de la Ferrari Driver Academy pendant cinq ans, se tourne vers de nouveaux horizons. Après deux saisons de Formule 2 où son meilleur résultat en course demeure une cinquième place, le Français de 21 ans est conscient que la Formule 1 est probablement inaccessible et va quitter le Vieux Continent.

Lire aussi :

Direction le Japon, dont Alesi a la nationalité grâce à sa mère Kumiko Goto. Alesi va participer au championnat de Super Formula Lights (ex-F3 Japon) avec l'écurie TOM'S et un moteur Toyota. Il va également courir en Super GT dans la catégorie GT300 avec le constructeur nippon, aux côtés de Sean Walkinshaw au sein du Toyota Team Thailand.

"Giuliano part lundi", déclare son père Jean Alesi à Motorsport.com. "Aucun problème, car il a un passeport japonais. C'est assez simple. Il a son premier test au Fuji Speedway en février avec la GT, ce seront ses premiers pas au Japon. Je suis très fier que TOM'S ait accepté Giuliano et l'ait accueilli dans sa famille. J'espère que mon fils pourra apporter les résultats et entamer une belle histoire avec eux."

Jean Alesi ne cache pas être désabusé par le paysage européen des formules de promotion, après avoir vendu sa Ferrari F40 pour financer la saison 2020 de son fils en F2. Saison où Giuliano, certes victime de quelques pépins techniques mais manquant globalement de performance, n'est entré dans les points que deux fois.

"Si l'on regarde notre partie du monde en Europe, rien n'est une méritocratie", déplore Jean auprès de plusieurs médias. "Il faut juste payer, payer et payer. Je trouve ça fou, c'est le seul sport au monde où il faut payer pour faire le spectacle. Je pense qu'au Japon, ça paraît bien plus juste."

Giuliano Alesi, BWT HWA Racelab et Jean Alesi font un tour de la piste

Jean Alesi a en tout cas été enthousiasmé par les essais de son fils dans la SF71H, cadeau d'adieu de la Scuderia. Giuliano a rendu hommage à son père en arborant le numéro 28, le même que celui d'Alesi chez Ferrari lors de la saison 1991 de Formule 1.

"C'était une surprise pour moi, je n'arrive pas à croire qu'il soit entré dans les détails comme ça", se réjouit Jean Alesi. "Je crois que mes premiers essais étaient en novembre 1990 – le 15, me dit mon fan club. C'est donc incroyable de penser qu'il a piloté la voiture avec mon numéro 30 ans plus tard."

"C'était super de le voir dans une Ferrari – beaucoup d'émotions pour moi ! – mais il y a aussi un sentiment de responsabilité : il ne fallait pas faire d'erreur, vu qu'il était le premier à prendre la piste, que tout était très froid et que d'autres devaient piloter la voiture ensuite. Cela n'a pas été facile pour lui, mais tout s'est passé de manière fantastique, et j'étais content pour lui."

Et si Giuliano quitte bel et bien la Ferrari Driver Academy, Jean Alesi affirme que les deux parties vont continuer d'entretenir des liens étroits : "C'est la fin pour lui avec l'académie, oui, mais pas avec Ferrari – cela reste notre famille. Ferrari s'est montré très clair là-dessus."

Propos recueillis par Charles Bradley

partages
commentaires

Voir aussi :

Photos - Les premiers essais de Carlos Sainz chez Ferrari

Article précédent

Photos - Les premiers essais de Carlos Sainz chez Ferrari

Article suivant

Avec le moteur Mercedes, la McLaren est quasiment une "nouvelle" F1

Avec le moteur Mercedes, la McLaren est quasiment une "nouvelle" F1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , Super GT , F3 Japon
Pilotes Giuliano Alesi
Équipes Ferrari , TOM'S
Auteur Benjamin Vinel
Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari Prime

Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari

La présentation de l'Aston Martin était sans doute la plus attendue cette saison, alors que les nombreux changements apportés à l'équipe s'étendent bien au-delà d'un simple travail de peinture sur la livrée. Mais il est vrai que l'équipe n'aura pas à opérer un redémarrage et peut construire sur de solides fondations.

Formule 1
4 mars 2021
Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso Prime

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso

Depuis son retour en F1, Esteban Ocon a connu une période difficile. De nouveaux défis l'attendent, puisqu'il a été rejoint par le double Champion du monde Fernando Alonso dans la nouvelle équipe Alpine. STUART CODLING établit une feuille de route à suivre pour franchir ce cap avec succès.

Formule 1
3 mars 2021
L'évolution récente des volants de Formule 1 Prime

L'évolution récente des volants de Formule 1

Les volants de Formule 1 ont drastiquement changé au fil des années, les pilotes disposant désormais de plus de contrôle, ce qui leur permet d'apporter les changements les plus subtils et de prendre l'avantage sur leurs rivaux.

Formule 1
2 mars 2021
L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren Prime

L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren

L'accord conclu par McLaren avec MSP Sports Capital l'an dernier non seulement aide l'écurie à financer la rénovation de ses infrastructures, ce dont elle avait bien besoin, mais est également un signe de l'avenir de la Formule 1.

Formule 1
1 mars 2021
La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix Prime

La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix

Pour la beauté du geste avant l'interdiction définitive de nombreuses aides en 1994, Benetton voulait faire rouler en Grand Prix sa B193C en fin de saison 1993, ce qui aurait fait d'elle la première voiture à quatre roues directrices à prendre un départ en F1...

Formule 1
28 févr. 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Formule 1
24 févr. 2021
Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021