Course - Rosberg résiste au pari de Ricciardo !

partages
commentaires
Course - Rosberg résiste au pari de Ricciardo !
Par : Benjamin Vinel
18 sept. 2016 à 14:02

Nico Rosberg a remporté le Grand Prix de Singapour 2016, mais alors qu'il semblait destiné à une victoire aisée, l'Allemand a eu chaud, très chaud.

Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H
Esteban Ocon, Manor Racing MRT05
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11
Valtteri Bottas, Williams F1 Team
Pascal Wehrlein, Manor Racing MRT05
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H devant Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16
Marcus Ericsson, Sauber F1 Team
Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09
Felipe Nasr, Sauber F1 Team
Fernando Alonso, McLaren MP4-31
Felipe Massa, Williams FW38
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team
Esteban Gutierrez, Haas F1 Team VF-16
Jenson Button, McLaren Honda
Esteban Ocon, Manor Racing
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR11
Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM09
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Esteban Ocon, Manor Racing

Auteur de la pole position, Nico Rosberg devançait les Red Bull de Daniel Ricciardo et Max Verstappen sur la grille. Ces derniers prenaient en sandwich un Lewis Hamilton déçu de sa troisième place, qui s'attendait à une course difficile, n'ayant pas trouvé les réglages parfaits jusqu'à présent.

Les Red Bull s'élançaient en pneus supertendres contrairement aux autres monoplaces du top 10, ce qui allait légèrement les handicaper au départ mais leur permettre d'effectuer un premier relais plus long.

Verstappen a d'ailleurs totalement manqué son envol tandis qu'une touchette entre Carlos Sainz Jr. et Nico Hülkenberg expédiait l'Allemand dans le mur des stands dès le départ. La Force India a failli emporter Verstappen avec elle.

 

Plus loin dans le peloton, Jenson Button a subi un contact endommageant son aileron avant tandis que Valtteri Bottas a souffert d'une crevaison à l'arrière gauche.

Rosberg a conservé la tête de la course devant Ricciardo, Hamilton et Räikkönen et s'est maintenu à la première place au restart après deux tours sous le régime de la voiture de sécurité. Verstappen, tombé à la huitième place, mettait la pression sur Sainz, dont le déflecteur était endommagé suite au contact du départ. L'Espagnol a reçu un drapeau noir à disque orange le contraignant à rentrer au stand poure effectuer des réparations.

Rosberg doit gérer ses freins

En tête, Rosberg a rapidement creusé un écart de deux secondes et demie sur Ricciardo et cinq secondes sur Hamilton. Ses ingénieurs lui ont toutefois demandé strictement de gérer ses freins. L'Allemand n'a pas baissé de rythme pour autant, portant son avance à quatre secondes au bout de dix tours, puis à six secondes et demie après une quinzaine de boucles. Hamilton était déjà relégué à dix secondes.

Ricciardo et Hamilton sont rentrés au stand au même moment, à la fin du 15e tour. Le pilote Red Bull a chaussé un nouveau train de supertendres, alors que son rival de chez Mercedes a fait le choix des tendres. Rosberg, quant à lui, a également passé les tendres une boucle plus tard avec un changement de pneus un peu plus long en 4,3 secondes. Il a toutefois facilement conservé la tête de la course avec sept secondes d'avance sur Ricciardo et dix sur Hamilton.

Kvyat résiste à Verstappen !

Plus loin dans le peloton, une bataille acharnait opposait Daniil Kvyat et Max Verstappen pour la huitième place. Le Russe résistait avec succès aux assauts acharnés du pilote Red Bull.

 

Hamilton a commencé à rencontrer de grandes difficultés à l'approche de la mi-course, perdant près d'une seconde au tour sur ses rivaux. "Je ne peux pas aller plus vite", lâchait à la radio le Britannique, qui s'est fait rattraper par Räikkönen même si ce dernier a dû attendre le 33e tour pour trouver l'ouverture, notamment grâce à un tout-droit de Hamilton.

Ricciardo a été le premier pilote du quatuor de tête à effectuer son deuxième arrêt, à la fin du 32e tour. L'Australien a chaussé des gommes tendres en espérant ne plus rentrer au stand dans les 29 boucles restants. Rosberg et Räikkönen ont fait de même à la fin du tour suivant, tout comme Hamilton encore une boucle plus tard. Tous avaient la même ambition : finir la course avec le composé le plus dur proposé ce week-end.

Tout se joue dans les stands

À vingt tours de l'arrivée, Rosberg conservait la première place avec quatre secondes d'avance sur Ricciardo, dix sur Räikkönen et quatorze sur Hamilton. Ce dernier est passé au plan B, demandant davantage à ses pneus avant de chausser un train de supertendres usés à 16 tours du but.

Räikkönen a calqué sa stratégie sur celle du pilote Mercedes pour s'assurer de conserver la troisième place, avec des ultratendres usés... mais est ressorti juste derrière ! Constatant le succès de la stratégie de Hamilton, Red Bull a décidé d'appeler Ricciardo à rentrer au stand au tour suivant pour lui mettre des supertendres neufs.

Chez Mercedes, les stratèges ont hésité quant à la meilleure stratégie à adopter pour Rosberg, décidant finalement de laisser leur pilote en piste. Mal leur en a pris, car l'Allemand s'est mis à perdre trois secondes au tour sur Ricciardo ! À huit tours du but, ce dernier n'avait plus que douze secondes de retard. Trois boucles plus tard, l'écart était réduit à cinq secondes.

Or, Ricciardo n'est pas parvenu à maintenir son rythme, ses gommes supertendres neuves commençant déjà se dégrader. Nico Rosberg a remporté le Grand Prix de Singapour avec moins d'une demi-seconde d'avance sur son rival ! Pour la troisième place, c'était aussi très serré entre Lewis Hamilton et Kimi Räikkönen, et le podium a échappé au Finlandais.

Parti en gommes tendres depuis la dernière place de la grille, Sebastian Vettel a pris son mal en patience et n'a pris aucun risque au premier virage, avant d'effectuer une belle remontée ponctuée de dépassements incisifs.

 

Polo Ayrton Senna Classic Team Lotus
Polo Ayrton Senna Classic Team Lotus
Grand Prix de Singapour
 PiloteÉquipeTempsPts
01 N. Rosberg Mercedes 61 tours 25
02 D. Ricciardo Red Bull +0.488 18
03 L. Hamilton Mercedes +8.038 15
04 K. Räikkönen Ferrari +10.219 12
05 S. Vettel Ferrari +27.694 10
06 M. Verstappen Red Bull +71.197 8
07 F. Alonso McLaren +89.198 6
08 S. Pérez Force India +111.062 4
09 D. Kvyat Toro Rosso +111.557 2
10 K. Magnussen Renault +119.952 1
11 E. Gutiérrez Haas + 1 tour  
12 F. Massa Williams + 1 tour  
13 F. Nasr Sauber + 1 tour  
14 C. Sainz Toro Rosso + 1 tour  
15 J. Palmer Renault + 1 tour  
16 P. Wehrlein Manor + 1 tour  
17 M. Ericsson Sauber + 1 tour  
18 E. Ocon Manor + 2 tours  
  J. Button McLaren Abandon  
  V. Bottas Williams Abandon  
  N. Hülkenberg Force India Abandon  
  R. Grosjean Haas Abandon  
Article suivant
Hülkenberg - Le "carnage" malgré le "meilleur départ de la saison"

Article précédent

Hülkenberg - Le "carnage" malgré le "meilleur départ de la saison"

Article suivant

Championnat - Les classements après le GP de Singapour

Championnat - Les classements après le GP de Singapour
Charger les commentaires