Haas devrait être "le meilleur des autres"

La saison 2019 s'est avérée décevante par rapport aux attentes de l'écurie Haas, ce dont elle est complètement responsable, de l'aveu même de son directeur Günther Steiner.

Haas devrait être "le meilleur des autres"

Haas F1 Team n'a marqué que 28 points cette saison, le pire score de son Histoire, et va conclure l'année à la neuvième place du championnat des constructeurs, résultat là aussi inédit – à moins d'une course invraisemblable qui verrait Romain Grosjean et Kevin Magnussen monter sur le podium à Abu Dhabi.

Le potentiel était pourtant présent : au Grand Prix d'Australie, la VF-19 était nettement plus rapide que ses rivales en milieu de tableau, mais les évolutions apportées en cours de saison se sont avérées contre-productives. Résultat : Haas n'a marqué que 12 points sur les 14 dernières courses, dont dix unités lors du chaotique Grand Prix d'Allemagne disputé sous la pluie.

"Nous aurions pu être bien placés", commente Günther Steiner. "Mais si nous n'avons pas réagi aux problèmes comme il le fallait et de manière adéquate quand nous aurions dû le faire, c'est notre faute à nous et à personne d'autre. Il nous faut donc en tirer des leçons et ne plus connaître cela. J'en suis bien conscient, et j'espère que l'an prochain nous pourrons commencer aussi bien que cette année, mais ensuite continuer à développer."

Guenther Steiner, Team Principal, Haas F1

Il se trouve que huit mois après le début de la saison, avec une monoplace proche de la spécification Melbourne, les deux Haas étaient en Q3 au Grand Prix du Brésil, ce qui témoigne de ce qui aurait pu être possible avec un développement plus efficace – même si selon Steiner, c'est le dimanche que le bât blesse : "Je pense que ce n'est pas une demi-seconde [au tour], c'est plutôt la stabilité [de la voiture] en course. C'est ce qui nous manquait, et cela vient avec davantage d'appui. Si nous avions une demi-seconde, nous serions ce que nous étions à Melbourne : les meilleurs des autres."

Lire aussi :

Depuis les débuts de Haas en Formule 1, les équipes rivales Force India, Williams, Toro Rosso et McLaren sont parvenues à s'inviter sur le podium, ces dernières au récent Grand Prix du Brésil, ce qui crée forcément une pointe d'envie chez Steiner. "Je pense qu'il est bon pour la F1 de les voir sur le podium, mais bien sûr, c'est frustrant : cela devrait être nous, pas eux", déplore l'Italien.

"Je ne suis pas en colère contre eux. Ils ont eu l'opportunité et l'ont saisie, contrairement à nous. C'est notre faute à nous et à personne d'autre. On ne peut pas le leur reprocher, car ils ont fait du meilleur travail. Nous devons nous regarder en face au lieu de regarder les autres et ce qu'ils ont fait. Il nous faut faire aussi bien qu'eux, mais nous ne pouvons pas dire qu'ils ne méritent pas leurs résultats. Ils ont fait ce qu'il fallait. Au début, ils n'étaient pas aussi bons que nous, et ils nous ont doublés. Ce que nous avons fait n'était pas ce qu'il fallait faire. Il nous faut être terriblement honnêtes avec nous-mêmes."

Propos recueillis par Jonathan Noble

partages
commentaires
C'était un 26 novembre : Bernie et l'idée des médailles

Article précédent

C'était un 26 novembre : Bernie et l'idée des médailles

Article suivant

Kubica estime avoir fait taire les sceptiques sur son handicap

Kubica estime avoir fait taire les sceptiques sur son handicap
Charger les commentaires
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021
Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1 Prime

Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1

Le partenariat entre la Formule 1 et Amazon Web Services se traduit par de nombreux graphiques servant à approfondir la compréhension des Grands Prix. Mais la discipline cherche également à améliorer le spectacle proposé en piste aux spectateurs.

Formule 1
2 juin 2021
Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée Prime

Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée

Les avis sont divisés sur la place du Grand Prix de Monaco au sein du calendrier de la Formule 1. Néanmoins, l'épreuve continue d'offrir un défi unique pour les pilotes et les équipes.

Formule 1
1 juin 2021