Haas devrait être "le meilleur des autres"

La saison 2019 s'est avérée décevante par rapport aux attentes de l'écurie Haas, ce dont elle est complètement responsable, de l'aveu même de son directeur Günther Steiner.

Haas devrait être "le meilleur des autres"

Haas F1 Team n'a marqué que 28 points cette saison, le pire score de son Histoire, et va conclure l'année à la neuvième place du championnat des constructeurs, résultat là aussi inédit – à moins d'une course invraisemblable qui verrait Romain Grosjean et Kevin Magnussen monter sur le podium à Abu Dhabi.

Le potentiel était pourtant présent : au Grand Prix d'Australie, la VF-19 était nettement plus rapide que ses rivales en milieu de tableau, mais les évolutions apportées en cours de saison se sont avérées contre-productives. Résultat : Haas n'a marqué que 12 points sur les 14 dernières courses, dont dix unités lors du chaotique Grand Prix d'Allemagne disputé sous la pluie.

"Nous aurions pu être bien placés", commente Günther Steiner. "Mais si nous n'avons pas réagi aux problèmes comme il le fallait et de manière adéquate quand nous aurions dû le faire, c'est notre faute à nous et à personne d'autre. Il nous faut donc en tirer des leçons et ne plus connaître cela. J'en suis bien conscient, et j'espère que l'an prochain nous pourrons commencer aussi bien que cette année, mais ensuite continuer à développer."

Guenther Steiner, Team Principal, Haas F1

Il se trouve que huit mois après le début de la saison, avec une monoplace proche de la spécification Melbourne, les deux Haas étaient en Q3 au Grand Prix du Brésil, ce qui témoigne de ce qui aurait pu être possible avec un développement plus efficace – même si selon Steiner, c'est le dimanche que le bât blesse : "Je pense que ce n'est pas une demi-seconde [au tour], c'est plutôt la stabilité [de la voiture] en course. C'est ce qui nous manquait, et cela vient avec davantage d'appui. Si nous avions une demi-seconde, nous serions ce que nous étions à Melbourne : les meilleurs des autres."

Lire aussi :

Depuis les débuts de Haas en Formule 1, les équipes rivales Force India, Williams, Toro Rosso et McLaren sont parvenues à s'inviter sur le podium, ces dernières au récent Grand Prix du Brésil, ce qui crée forcément une pointe d'envie chez Steiner. "Je pense qu'il est bon pour la F1 de les voir sur le podium, mais bien sûr, c'est frustrant : cela devrait être nous, pas eux", déplore l'Italien.

"Je ne suis pas en colère contre eux. Ils ont eu l'opportunité et l'ont saisie, contrairement à nous. C'est notre faute à nous et à personne d'autre. On ne peut pas le leur reprocher, car ils ont fait du meilleur travail. Nous devons nous regarder en face au lieu de regarder les autres et ce qu'ils ont fait. Il nous faut faire aussi bien qu'eux, mais nous ne pouvons pas dire qu'ils ne méritent pas leurs résultats. Ils ont fait ce qu'il fallait. Au début, ils n'étaient pas aussi bons que nous, et ils nous ont doublés. Ce que nous avons fait n'était pas ce qu'il fallait faire. Il nous faut être terriblement honnêtes avec nous-mêmes."

Propos recueillis par Jonathan Noble

partages
commentaires
C'était un 26 novembre : Bernie et l'idée des médailles

Article précédent

C'était un 26 novembre : Bernie et l'idée des médailles

Article suivant

Kubica estime avoir fait taire les sceptiques sur son handicap

Kubica estime avoir fait taire les sceptiques sur son handicap
Charger les commentaires
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021