Haas n'écarte ni Leclerc, ni Ocon pour 2019

partages
commentaires
Haas n'écarte ni Leclerc, ni Ocon pour 2019
Par : Benjamin Vinel
30 août 2018 à 12:44

Haas F1 Team a de belles pistes sur le marché des transferts et n'en écarte aucune. Un francophone pourrait-il en remplacer un autre ?

Parmi les équipes qui se trouvent dans une situation confortable sur le marché des transferts, il y a Haas F1 Team. Car pour sa troisième année dans l'élite, l'écurie américaine dispose, sur la plupart des circuits, de la quatrième monoplace la plus rapide du plateau. Forcément, cela fait des envieux.

Pour la saison 2019, la présence de Kevin Magnussen chez Haas ne fait pas grand doute – bien qu'elle reste à confirmer –, le Danois réalisant actuellement la meilleure campagne de sa carrière en F1. En revanche, l'avenir de Romain Grosjean est un peu plus incertain, après un début d'année catastrophique où le Français n'a marqué aucun point en huit courses. Depuis lors, cependant, il s'est racheté avec 27 unités en cinq Grands Prix – il est même sixième de la hiérarchie sur cette période-là.

Lire aussi :

Toujours est-il que les dirigeants de Haas s'intéressent aux autres pistes, alors que ce jeu de chaises musicales à la tournure parfois surprenante pourrait laisser certains pilotes établis sur le carreau. Du côté de la Scuderia Ferrari, alors que Charles Leclerc était pressenti pour remplacer Kimi Räikkönen, le vétéran finlandais semble finalement en passe de prolonger, et l'avenir du Monégasque est remis en question. Va-t-il rester chez Sauber ou rejoindre l'autre écurie motorisée par Ferrari ?

 

Photo de:

 

Photo de:

Lorsqu'il lui est demandé si Leclerc est un candidat sérieux à un baquet chez Haas, le directeur d'équipe Günther Steiner répond : "Il y a quelques candidats sérieux qui n'ont toujours pas de baquet. Il n'en reste pas beaucoup, il en fait évidemment partie, mais je ne sais pas ce qu'il va faire, je n'ai pas d'informations à ce sujet. Je ne sais pas s'il va rester chez Sauber, s'il est sous contrat avec eux ou avec Ferrari. Il fait du très bon travail, à mon avis. Il a franchi un cap. L'an dernier, je n'irais pas jusqu'à dire que le statut de rookie nous faisait peur, mais il a fait ses preuves. J'ai beaucoup de respect pour lui."

Leclerc a déjà fait des essais avec Haas en 2016, et en effet, l'écurie américaine a toujours été quelque peu échaudée par son manque d'expérience, privilégiant des pilotes ayant prouvé leur valeur en Formule 1. Un certain Esteban Ocon est d'ailleurs sur le marché après que le deuxième volant Renault lui a filé entre les doigts au profit de Daniel Ricciardo.

Cependant, serait-ce possible pour Haas de recruter un protégé de Mercedes malgré ses liens très étroits avec Ferrari ? "C'est plutôt philosophique pour nous. Nous avons un bon partenaire en Ferrari. Je respecte Ocon, c'est un très bon pilote, mais pourquoi ferions-nous ça et créerions-nous la controverse ?" répond Steiner, avant de changer quelque peu de discours. "Nous pourrions le prendre, nous pourrions décider de ne pas le prendre, mais la décision nous revient, c'est notre avis qui compte. On ne nous dit pas quoi faire."

 

Photo de:

 

Photo de:

Au final, Haas n'a que l'embarras du choix, et a bon espoir d'aligner deux pilotes compétitifs pour la saison 2019 : "Je dirais que nous avons eu beaucoup d'approches, et je respecte tous ceux qui nous approchent. Mais le marché des transferts est en train de se finaliser. Il nous faut encore prendre notre décision. Au début, c'était difficile de trouver quiconque pour courir chez nous ; maintenant, il y en a pas mal qui le veulent, pour des raisons évidentes. Je suis très confiant, et la crainte de ne pas avoir deux bons pilotes l'an prochain est loin de m'empêcher de dormir. Car nous en avons déjà deux, et ils sont bons."

"C'est difficile de vous expliquer comment nous nous sentons, nous trouvons notre position très confortable. Nous ne participons pas à cette folie où l'on courtise un pilote mais il veut aller ailleurs. Nous sommes bien placés. J'adorerais annoncer aujourd'hui qui nous aurons ; il reste quelques éléments à arranger, puis nous le ferons", conclut Steiner.

Propos recueillis par Adam Cooper et Scott Mitchell

Prochain article Formule 1
Renault craint les critiques de Red Bull en cas de mauvaise fiabilité

Article précédent

Renault craint les critiques de Red Bull en cas de mauvaise fiabilité

Article suivant

Ferrari cherche à mettre Mercedes sous une pression inhabituelle

Ferrari cherche à mettre Mercedes sous une pression inhabituelle
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Esteban Ocon , Charles Leclerc
Équipes Ferrari Boutique , Sauber , Force India , Haas F1 Team
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Actualités