Hamilton ne peut que "faire preuve d'empathie" avec Vettel

Lewis Hamilton a affiché un soutien non dissimulé à Sebastian Vettel, qui vit une période délicate dans sa fin d'aventure en F1 avec Ferrari.

Hamilton ne peut que "faire preuve d'empathie" avec Vettel

L'une des grandes incertitudes persistantes depuis le printemps est de savoir si Sebastian Vettel sera toujours en Formule 1 l'an prochain, et si oui pour se lancer dans quel défi ? Les options sont réduites pour le quadruple Champion du monde et se limitent vraisemblablement à tenter l'aventure chez Aston Martin ou à convaincre Red Bull de l'accueillir à nouveau. Contre sa volonté de départ, Vettel ne sera pas conservé par Ferrari à l'issue de son contrat et sera remplacé en 2021 par Carlos Sainz, tandis que la fin de cette collaboration tourne pour le moment au vinaigre compte tenu du niveau de performance très décevant de la SF1000 cette année.

Lire aussi :

Réitérant son respect pour celui qu'il a parfois affronté ces dernières années lors de luttes pour le titre mondial, Lewis Hamilton espère voir l'Allemand sortir par le haut de cette situation difficile, saluant notamment son investissement sans faille et son professionnalisme chez Ferrari.

"J'ai fait des commentaires par le passé, mais j'ai vu la course difficile qu'il a eue auparavant [à Silverstone], et tout ce que je peux faire est d'essayer de faire preuve d'empathie par rapport à la situation dans laquelle il est, essayer de comprendre", confie Hamilton. "Ça ne peut jamais être quelque chose d'agréable de s'entendre dire par une équipe qu'elle ne veut pas continuer avec vous, surtout quand vous avez rejoint cette équipe, que vous lui avez tout donné, que vous y avez mis tout votre cœur."

"Mais je pense que les efforts qu'il fait et la manière dont il continue à aider l'équipe montrent tout simplement le grand caractère qu'il a ainsi que son investissement en compétition. J'espère qu'il en sortira vraiment quelque chose de positif pour qu'il puisse aller de l'avant."

La non-prolongation de contrat de Vettel chez Ferrari a été annoncée avant même le début de la saison de F1, précipitant le recrutement futur de Sainz mais aussi le passage l'an prochain de Daniel Ricciardo de Renault à McLaren. Depuis, le Losange a confirmé le retour de Fernando Alonso, ayant écarté une éventuelle candidature de Vettel ou Bottas. Le quadruple Champion du monde affirme vouloir prendre le temps de faire le bon choix, n'écartant pas l'hypothèse d'une année sabbatique avant un retour en 2022 lors de l'introduction de la nouvelle réglementation technique.

partages
commentaires
Stratégie : Mercedes a pris une "mauvaise décision" pour Bottas

Article précédent

Stratégie : Mercedes a pris une "mauvaise décision" pour Bottas

Article suivant

2020, l'année de tous les records pour Lewis Hamilton ?

2020, l'année de tous les records pour Lewis Hamilton ?
Charger les commentaires
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021