Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
25 sept.
EL3 dans
18 Heures
:
56 Minutes
:
16 Secondes
23 oct.
Prochain événement dans
27 jours
31 oct.
Prochain événement dans
35 jours
13 nov.
Prochain événement dans
48 jours
04 déc.
Prochain événement dans
69 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
76 jours

2020, l'année de tous les records pour Lewis Hamilton ?

partages
commentaires
2020, l'année de tous les records pour Lewis Hamilton ?
Par :

En l'espace de six Grands Prix, Lewis Hamilton a égalé ou battu une demi-douzaine de records. Manifestement, ce n'est que le début…

Un septième titre mondial. Voilà un record détenu par Michael Schumacher que Lewis Hamilton est bien parti pour égaler en 2020, disposant déjà de 37 points d'avance sur la concurrence au championnat des pilotes. Les 91 victoires du Baron Rouge ne devraient pas faire long feu non plus, les quatre succès remportés par Hamilton en 2020 ayant déjà porté son total à 88.

En l'espace du mois et demi lors duquel six Grands Prix ont eu lieu, le pilote Mercedes n'a clairement pas chômé. Hamilton a égalé le record de victoires sur un même circuit (8 sur le Hungaroring pour lui et à Magny-Cours pour Schumacher), a battu celui du nombre de succès à domicile (7 à Silverstone contre 6 en France pour Alain Prost), a établi un nouveau record de courses menées de bout en bout (21 à son actif quand Ayrton Senna n'en a que 19)… Il est aussi devenu le premier pilote à mener plus de 150 Grands Prix (déjà 153, contre 142 pour Schumacher), et il a battu le record jadis intouchable de podiums de l'Allemand : 156 à 155 !

Lire aussi :

L'une des séries les plus impressionnantes de Hamilton consiste en ces 72 arrivées dans les points sur les 73 derniers Grands Prix, dont 57 podiums, alors qu'aucun pilote n'est sur une série de plus de cinq courses consécutives dans le top 10. Mais tout n'est pas parfait pour le Britannique, qui a désormais manqué le podium lors des quatre derniers Grands Prix d'Autriche.

Ce début de saison n'est en tout cas pas marqué par la variété sur le podium, où l'on a déjà retrouvé à quatre reprises le trio composé de Hamilton, Valtteri Bottas et Max Verstappen, alors que ce n'était arrivé que cinq autres fois depuis les débuts du Néerlandais en 2015. En parlant de podium : Lando Norris, troisième du Grand Prix d'Autriche, est devenu le troisième plus jeune pilote de l'Histoire à y monter, à 20 ans, 7 mois et 22 jours, derrière Verstappen et Lance Stroll.

Lando Norris, McLaren célèbre son premier podium avec le trophée

Stroll, justement, a déjà marqué 40 points en six courses cette saison, au volant de la très compétitive (mais pas incontestée) Racing Point RP20. C'est plus que sur les 48 Grands Prix précédents (39). D'autres n'ont pas la même réussite : Romain Grosjean reste sur 16 Grands Prix consécutifs sans entrer dans le top 10, soit la pire série de sa carrière.

Sebastian Vettel, lui, avec 16 points à son actif en six courses, connaît son pire début de saison depuis sa première campagne complète en Formule 1, en 2008 (il n'avait alors ouvert son compteur qu'à la sixième épreuve). Lui qui n'avait jamais fini dixième en 240 Grands Prix l'a fait deux fois cette année, en Autriche et en Grande-Bretagne. Et son accrochage avec Charles Leclerc au Grand Prix de Styrie 2020 marquait la deuxième fois de l'Histoire que les deux Ferrari s'éliminaient mutuellement d'une course… après le Brésil 2019.

On note par ailleurs que le moteur Mercedes a désormais mené 29 courses d'affilée depuis le Brésil 2018, une seule série étant meilleure, mais pas des moindres : les groupes propulseurs Renault ont été en tête de 44 Grands Prix entre la Hongrie 1994 et Saint-Marin 1997.

Enfin, Kimi Räikkönen est le roi de la longévité, désormais détenteur des records du nombre de tours parcourus en Grand Prix (16'910 contre 16'825 pour Schumacher et 16'778 pour Fernando Alonso) et du nombre de kilomètres (84'013 contre 83'882 pour Alonso et 81'208 pour Schumacher). Le retour d'Alonso en Formule 1 à partir de 2021 pourrait néanmoins changer la donne si Räikkönen prend sa retraite fin 2020.

Voir aussi :

Hamilton ne peut que "faire preuve d'empathie" avec Vettel

Article précédent

Hamilton ne peut que "faire preuve d'empathie" avec Vettel

Article suivant

Les deux raisons qui poussent Pirelli à reporter ses tests en 2020

Les deux raisons qui poussent Pirelli à reporter ses tests en 2020
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton
Équipes Mercedes
Auteur Benjamin Vinel