Hamilton explique sa visite aux commissaires pendant le drapeau rouge

Lewis Hamilton a rendu visite aux commissaires lors du drapeau rouge qui a interrompu la course du GP d'Italie pour comprendre sa pénalité.

Hamilton explique sa visite aux commissaires pendant le drapeau rouge

À la suite de l'abandon de Kevin Magnussen juste à côté de la voie d'entrée aux stands et au déploiement du Safety Car, la pitlane a été fermée pour permettre aux commissaires de ramener la monoplace du Danois en toute sécurité vers les garages. Or, à la fin du 20e tour, Lewis Hamilton, qui disposait d'une avance importante sur le second, s'y est engouffré.

Plus tard sous enquête, il a écopé d'une pénalité de stop-and-go de 10 secondes. Cette sanction quasi automatique en pareille circonstance, qui a été appliquée juste après le second départ, a envoyé le Britannique en dernière place, une vingtaine de secondes derrière Alex Albon. Il s'est employé à aligner les tours d'attaque pour revenir dans le peloton avant d'enchaîner les dépassements pour finalement terminer en septième place, deux positions derrière Valtteri Bottas.

Lire aussi :

Pendant le drapeau rouge qui a suivi l'accident de Charles Leclerc, Hamilton a été vu se rendre à la direction de course, et plus précisément dans le bureau des commissaires, où siégeait notamment Tom Kristensen, commissaire-pilote sur cette épreuve. Le sextuple Champion a expliqué qu'il avait effectué cette visite pour comprendre sa pénalité, après n'avoir pas vu d'indication sur la fermeture de la voie des stands au moment de son arrêt.

"Je suis revenu, j'ai parlé à l'équipe, ils n'avaient aucune vidéo, et je voulais juste voir ce que j'avais manqué. Je pouvais jurer qu'à l'entrée de la pitlane, il n'y avait pas de feu rouge. Ce n'était pas pour voir Michael [Masi, le directeur de course], c'était pour voir les autres commissaires qui prennent les décisions sur les pénalités."

"Ils m'ont rapidement montré la caméra embarquée, et il y avait deux panneaux avec une croix. Je ne les avais pas vus, en fait, car je regardais ailleurs. Ensuite, il n'y avait vraiment rien de plus à faire de mon côté, donc je suis juste parti, je me suis changé, et en fin de compte, c'est pour cela que j'ai été un petit peu en retard sur la grille."

Lire aussi :

Quand Motorsport.com lui a demandé à quel point il était difficile de repérer ces indicateurs, Hamilton a affirmé ne pas savoir que l'indication d'une fermeture de la ligne des stands serait placée sur la gauche de la piste alors que l'entrée est à droite. "Je ne me souviens pas d'avoir vu, à aucun moment, qu'il s'agissait de l'indicateur de la fermeture de la pitlane. Je n'ai jamais vraiment su que ce serait à gauche. C'était une nouvelle expérience."

Le Britannique a également fait part de sa surprise de voir la ligne des stands fermée pour pouvoir y avancer la Haas alors même que la voiture était garée tout près d'une ouverture dans le rail de sécurité où il semblait qu'elle pouvait être reculée.

"Globalement, je ne sais pas trop pourquoi ils ont poussé la voiture depuis cet endroit où ils pouvaient faire reculer la voiture. Pourquoi diable l'ont-ils poussée ? Je le sais, mais je ne comprends pas pourquoi ils ont absolument pris cette décision, car elle n'était pas nécessaire."

partages
commentaires

Voir aussi :

Ocon revient sur l'échange radio tendu avec Renault en fin de GP
Article précédent

Ocon revient sur l'échange radio tendu avec Renault en fin de GP

Article suivant

Vettel heureux que les tifosi n'aient pas assisté à la débâcle Ferrari

Vettel heureux que les tifosi n'aient pas assisté à la débâcle Ferrari
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021