Hamilton : Mercedes a 2 GP "cadeaux" pour préparer 2020

Après une journée à moitié perturbée par la pluie, Lewis Hamilton est plutôt satisfait de la base de travail qu'il a avec la Mercedes mais reconnaît que le travail au cours des week-ends de Grand Prix restants aura pour but de préparer 2020 autant que possible.

Hamilton : Mercedes a 2 GP "cadeaux" pour préparer 2020

Cinquième des Essais Libres 2 à Interlagos après une première séance pluvieuse sans aucun temps pour lui, le désormais sextuple Champion du monde de Formule 1 Lewis Hamilton n'a pas relâché la pression, en dépit d'un classement qui pourrait paraître décevant et d'une journée perturbée par la pluie et divers incidents. "La journée a été relativement bonne en fait", a expliqué le Britannique.

"J'ai beaucoup travaillé lors de la séance où nous n'avions rien d'autre à faire [en EL1]. J'ai fait d'autres choses. Mais la seconde séance a été bonne, agréable et tranquille. Les Ferrari sont assez fortes ce week-end, ou au moins aujourd'hui, et elles nous battent globalement dans les lignes droites. Il sera intéressant de voir comment nous pouvons améliorer cela."

Voir aussi :

"Je ne suis pas vraiment sorti en piste [en EL1]. Mon équipe m'a demandé de sortir mais je me disais que ça ne servait juste à rien, ça va être sec pour le reste du week-end. Donc c'était un exercice inutile. S'il n'y a pas besoin de prendre des risques, il ne faut pas le faire."

"Dès qu'on a commencé [en EL2], je pense qu'on a démarré sur une bonne base et qu'on a juste fait quelques ajustements dans le court laps de temps qu'on avait. Nous allons faire du travail d'affinage, et c'est assez crucial parce que nous n'aurons vraiment que deux séances juste avant les qualifications. Donc il faut un petit peu compacter [le travail] et être un peu plus décisif avec les changements que l'on fait. Mais, comme j'ai dit, nous avons déjà commencé en partant du bon pied. Donc ça devrait aller. Je ne sais pas si nous avons trois dixièmes [en réserve], [pour être] au niveau des Ferrari, mais le temps nous le dira."

La possibilité d'être "un peu plus agressif" avec le titre en poche

Ce week-end marque la première absence de Toto Wolff au cours d'un Grand Prix depuis 2013. Une situation qui, au final, ne change pas grand-chose pour Hamilton et son équipe. "C'est juste une bouffée d'air frais !" a-t-il d'abord plaisanté. "Non, honnêtement, je pense qu'il a une telle présence au sein de cette équipe que même s'il n'est pas là, il est quand même présent. Tout ce qui a été mis en place, c'est grâce à lui et à tous les gens qu'il a installés, et tout le monde est encore là, à travailler comme d'habitude. C'est juste qu'on ne le voit pas sur le pitwall, qu'on ne le voit pas dans les réunions, mais je sais qu'il participe au débriefing à l'autre bout et écoute tout ce que nous disons. Je pense que tout le monde se comporte aussi bien que possible."

Lire aussi :

Outre l'absence du directeur exécutif autrichien, les choses sont-elles différentes suite au sacre d'Austin ? "Ça ne rend pas les choses plus faciles... Je veux toujours gagner les courses, il sera juste tout aussi difficile de gagner ces courses qui arrivent. Mais c'est presque une approche différente désormais pour moi parce que nous pouvons être un petit peu plus agressifs. On peut essayer différentes stratégies, on peut essayer différentes façons d'aborder notre week-end et le processus", souligne Lewis Hamilton, dont l'approche n'est pas sans rappeler celle de Marc Márquez, son homologue en MotoGP.

"Nous avons en gros deux cadeaux pour essayer de nouvelles choses qui peuvent servir pour l'année prochaine. L'an prochain, nous aurons encore moins d'essais avant la première course. Je crois qu'il y a aura seulement six journées au lieu de huit. Donc chaque petit avantage que l'on peut gagner en changeant des choses et en s'adaptant, en étant dynamiques, pourra avec un peu de chance porter ses fruits l'an prochain. Donc c'est notre objectif."

partages
commentaires
L'accident de Kvyat causé par un "arrêt complet" du moteur
Article précédent

L'accident de Kvyat causé par un "arrêt complet" du moteur

Article suivant

Leclerc prêt à attaquer en qualifications malgré sa pénalité

Leclerc prêt à attaquer en qualifications malgré sa pénalité
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021