Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Hamilton : "Comme de la danse classique, ou presque !"

partages
commentaires
Hamilton : "Comme de la danse classique, ou presque !"
Par :
28 juil. 2018 à 14:28

Alors que tout le début de week-end a été compliqué pour Mercedes, sur un tracé qui lui réussit guère ces dernières années, Lewis Hamilton a inversé la tendance en qualifications.

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09
Le poleman Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, le deuxième, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09

La pluie qui s'est abattue sur le Hungaroring était probablement la meilleure chose qui pouvait arriver à la firme à l'étoile, tandis que le quadruple Champion du monde a démontré à quel point il était l'un des plus à l'aise dans de telles conditions.

Impérial en Q3, il a été le dernier à améliorer son chrono, reléguant son coéquipier Valtteri Bottas à deux dixièmes et Kimi Räikkönen à une demi-seconde. À la clé, une 77e pole position en Formule 1.

"C'est génial pour l'équipe de signer le doublé", se réjouit le Britannique. "Nous ne nous y attendions pas. Les Ferrari étaient le plus rapides tout le week-end, nous faisions de notre mieux pour être aussi proches que possible, puis il est tombé des trombes d'eau !"

"C'est très délicat sur la piste. Au début, une partie du circuit était sèche, puis c'était de plus en plus humide, c'est très difficile. Quand c'est extrême, on cherche la meilleure trajectoire sur la pointe des pieds, c'est un peu comme de la danse classique, ou presque ! C'étaient des montagnes russes émotionnelles."

Lire aussi :

Ferrari toujours favori sur le sec

La pole position décrochée par Hamilton, couplée à une première ligne verrouillée par les Flèches d'Argent, a fait le grand bonheur d'un Toto Wolff très expressif dans les derniers instants. Mercedes n'en demandait évidemment pas tant alors que Ferrari faisait figure de favori dans des conditions sèches.

"Sur les intermédiaires, c'était assez équilibré, et en pneus pluie, on voyait que nous avions un certain avantage de rythme", constate le directeur de l'écurie de Brackley au micro de Sky Sports. "Nous avons perdu quatre dixièmes dans le premier secteur, et ça, c'est uniquement lié à la puissance."

Toutefois, la méfiance est de mise en vue de la course, surtout si elle se déroule sous un soleil de plomb dimanche après-midi.

"La Ferrari a le meilleur package, ils ont sûrement l'un des meilleurs châssis", prévient Toto Wolff. "Si c'est sec, nous devons être performants au départ, les Ferrari en prennent généralement de très bons. Nous sommes en lice pour la victoire, donc nous allons tout donner."

"C'est surprenant que Daniel [Ricciardo] ne soit pas passé en Q3 et que Max [Verstappen], qui maîtrise bien sa voiture et a une monoplace dotée de beaucoup d'appui, n'ait pas fait mieux."

Article suivant
La grille de départ du GP de Hongrie

Article précédent

La grille de départ du GP de Hongrie

Article suivant

Ferrari ne voulait pas de cette pluie-là

Ferrari ne voulait pas de cette pluie-là
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Hongrie
Catégorie Qualifications
Lieu Hungaroring
Pilotes Lewis Hamilton Boutique
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Basile Davoine