Hamilton : "Je pensais que le moteur allait lâcher"

partages
commentaires
Hamilton :
Par : Basile Davoine
10 juin 2018 à 21:12

À la faute en qualifications samedi, ce qui l'a relégué en deuxième ligne, le quadruple Champion du monde a connu une course plus compliquée encore à Montréal.

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 et le quarterback des Seattle Seahawks, Russell Wilson
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, devant Max Verstappen, Red Bull Racing RB14, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09, Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14, et le reste du peloton au départ
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09, au stand
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, et Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1, sur la grille avant le départ
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, mène au départ devant Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09, Max Verstappen, Red Bull Racing RB14, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09, Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 et le reste du peloton
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, entre dans son cockpit

Quatrième dans le premier relais, Lewis Hamilton a été parmi les premiers à s'arrêter du côté des leaders pour chausser les gommes supertendres, et la stratégie de Red Bull a permis à Daniel Ricciardo de prendre l'ascendant.

Un ultime rush face à l'Australien dans les derniers tours ne lui a pas permis de récupérer cette position, dans un scénario qui, combiné à la troisième victoire de Sebastian Vettel cette saison, offre la tête du championnat à l'Allemand pour un petit point.

En proie à des problèmes moteur, avec une unité de puissance qui bouclait son septième Grand Prix consécutif, Lewis Hamilton saura néanmoins se satisfaire de ce résultat compte tenu des circonstances. 

"Je suis très reconnaissant d'avoir fini la course, vraiment content", assure le pilote Mercedes. "Dès le début, il me manquait de la puissance, et je n'arrivais pas à faire baisser les températures moteur. Je pensais que le moteur allait lâcher. Cela ne cessait de fluctuer. J'ai persévéré et j'ai réussi à finir. J'aurais pu perdre beaucoup plus de points aujourd'hui."

"Je pense que Ferrari avait un package légèrement meilleur dans l'ensemble, ils ont fait du travail un peu meilleur. Nous devons rester positifs, il n'y a pas de raison de perdre le contrôle. Nous devons continuer à travailler dur, car ils finiront par fléchir. Je vais m'assurer que nous revenions en force à la prochaine course."

Une situation dans laquelle Hamilton ne se prive pas de critiquer la réduction du quotas de moteurs pour la saison et la course toujours plus effrénée à la fiabilité, parfois au détriment de la performance.

"C'était vraiment plus fun quand on avait davantage de moteurs", déplore-t-il. "Que la saison puisse se jouer sur la fiabilité, je ne pense pas que quiconque veuille voir ça. On veut de la vraie performance. La F1 va dans la mauvaise direction, à mon avis. On économise ces foutus moteurs, mais ça coûte une blinde de les concevoir."

Prochain article Formule 1
Les points ont échappé de peu à Grosjean

Article précédent

Les points ont échappé de peu à Grosjean

Article suivant

Ricciardo : "Prendre des points à Hamilton, une petite victoire"

Ricciardo : "Prendre des points à Hamilton, une petite victoire"

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Canada
Catégorie Course
Lieu Circuit Gilles-Villeneuve
Pilotes Lewis Hamilton Boutique
Équipes Mercedes
Auteur Basile Davoine
Type d'article Réactions