Hamilton : "On ne peut pas se permettre un autre week-end comme ça"

Lewis Hamilton insiste sur les leçons que Mercedes doit tirer après le Grand Prix de Monaco, précisant qu'il s'agit d'un échec collectif pour les Champions du monde.

Hamilton : "On ne peut pas se permettre un autre week-end comme ça"
Charger le lecteur audio

Qualifié septième et arrivé à cette même position, avec pour seule et maigre consolation le point bonus du meilleur tour en course, Lewis Hamilton estime que Mercedes doit impérativement tirer les leçons d'un Grand Prix de Monaco raté. Le septuple Champion du monde avait déjà vécu une séance de qualifications difficile, samedi, mais tout espoir de remonter en course a été douché par une stratégie finalement infructueuse mise en place par son écurie. Sur un circuit où doubler est quasiment impossible, le Britannique s'est retrouvé piégé derrière Pierre Gasly tout en voyant Sergio Pérez et Sebastian Vettel le doubler à la faveur d'un meilleur choix stratégique.

Lire aussi :

La principale conséquence du week-end touche directement le championnat, puisque Hamilton a vu s'effacer la petite avance qu'il s'était constituée, permettant même à Max Verstappen de s'emparer des commandes avec quatre unités de plus au compteur. Red Bull a également pris la tête du championnat constructeurs. Suffisant pour que l'avertissement soit pris au sérieux, selon Hamilton.

"Ça va être dur", prévient-il. "Je vous l'ai dit au début [de l'année], ils ont une voiture pour gagner le titre, et ils seront difficiles à battre. J'étais sérieux à ce sujet. Nous avons gagné des courses que nous n'aurions pas dû gagner, comme à Bahreïn. Mais ce n'est pas fini. Le chemin est encore très long. On ne peut clairement pas se permettre un autre week-end comme ça, mais je suis satisfait d'avoir terminé, d'avoir pris quelques points et le meilleur tour en course. Chaque petit point que l'on peut prendre dans un mauvais week-end comme celui-ci peut, espérons-le, compter à la fin."

"Nous gagnons et nous perdons en équipe"

Valtteri Bottas contraint à l'abandon par un problème inhabituel survenu lors de son arrêt au stand, Mercedes n'a inscrit que sept points en Principauté, de loin son pire résultat depuis le début de la saison. S'il se montre sévère devant ce constat, Lewis Hamilton est toutefois également serein quant à la capacité de rebond de l'écurie championne du monde.

"Évidemment, ce n'est pas un week-end génial, mais je ne m'attarde pas dessus", assure-t-il. "Il y a énormément de choses que nous aurions pu mieux faire dans la manière de nous préparer. Nous avons eu de bonnes conversations au fil du week-end. Mais ce n'est pas suffisant, de notre part à tous. Nous gagnons et nous perdons en équipe, et ça n'a pas été un bon travail collectif. Nous ne prenons pas ça à la légère."

"Mais il n'y a pas de raison de déprimer. Nous devons commencer à étudier les données et comprendre pourquoi nous sommes dans cette position. Je serai dans les discussions ces prochains jours, une fois que nous aurons des analyses. Naturellement, nous voulons tous des réponses dans l'équipe. Je sais que tout le monde travaillera d'arrache-pied pour faire en sorte que ce genre de week-end ne se reproduise pas."

partages
commentaires
Un podium au goût mitigé pour Carlos Sainz
Article précédent

Un podium au goût mitigé pour Carlos Sainz

Article suivant

Lando Norris, le troisième homme !

Lando Norris, le troisième homme !
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Formule 1
26 janv. 2022
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021