Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
10 jours
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
31 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
44 jours

Hamilton espère de futurs pneus similaires au dur de Silverstone

partages
commentaires
Hamilton espère de futurs pneus similaires au dur de Silverstone
Par :
22 juil. 2019 à 06:55

Pour Lewis Hamilton, les pneus de Formule 1 actuels ne favorisent pas la course et il estime qu'il faudrait qu'ils se comportent comme s'est comportée la gomme dure à Silverstone.

La Formule 1 se dirigerait en 2021 vers la fin des pneus haute dégradation instaurés depuis le retour en discipline reine de Pirelli. Le but serait ainsi de favoriser l'attaque en ne faisant plus de la gestion des gommes une donnée clé de la performance globale. La course du Grand Prix de Grande-Bretagne, le week-end dernier, a donné un aperçu de ce que peuvent donner des pneus performants mais durables grâce à des températures de piste relativement basses qui n'ont pas autant fait surchauffer les gommes que d'habitude.

Lewis Hamilton, le vainqueur de l'épreuve, a de son côté pu signer le meilleur tour en course avec des pneus vieux de 32 tours, quand son équipier Valtteri Bottas a réalisé la précédente référence en gommes tendres qui n'avaient que quelques tours dans la besace. Les deux hommes ont également pu lutter pendant une douzaine de tours en étant proches lors du début de l'épreuve, tout comme Charles Leclerc et Max Verstappen derrière eux.

Lire aussi :

Pour le quintuple Champion du monde, cette situation globale avait plus à voir avec les pneus présents en Angleterre qu'avec les changements réglementaires effectués cette saison et qui visaient à réduire l'effet des turbulences aéro des voitures suiveuses. "Honnêtement, je pense que cette année ça n'a pas fait une grande différence", a-t-il répondu après avoir été interrogé par Motorsport.com sur les changements aérodynamiques.

"C'est juste que cette piste est spéciale au niveau du tracé, et de la direction du vent, on peut suivre, mais ce n'est pas encore suffisant, car les pneus se dégradent. Valtteri et moi, nous nous sommes battus, et si nous n'avions pas eu de dégradation thermique, car la voiture est trop lourde et les pneus surchauffent, j'aurais pu rester dans ses échappements et continuer à me battre. Mais au final, j'ai dû abandonner, parce qu'après Dieu sait combien de tours derrière cette bataille, les pneus ont chuté en performance, alors il a fallu ralentir et aller vers une autre stratégie."

"J'espère qu'à l'avenir, ils pourront faire un pneu qui se comporte un petit peu comme le pneu dur que nous avons plus poussé [lors de la course], et que l'on puisse rester dans cette lutte, et pas en souffrir, et [alors] vous verrez des courses plus serrées. Également, cet aileron ne fait aucune différence par rapport aux turbulences, vraiment pas. C'est juste aussi mauvais qu'avant, je dirais."

Article suivant
Contrairement à Rosberg, Bottas ne compte pas aller voir un psy

Article précédent

Contrairement à Rosberg, Bottas ne compte pas aller voir un psy

Article suivant

L'ex-conseiller de Ricciardo réclame plus de 11 millions d'euros

L'ex-conseiller de Ricciardo réclame plus de 11 millions d'euros
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton Boutique
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Fabien Gaillard