Hamilton : "J'ai dû puiser au plus profond de moi"

Diminué par des maux de ventre vendredi, Lewis Hamilton a répondu présent lors des qualifications du Grand Prix du Qatar. Le pilote Mercedes a signé la pole position avec autorité.

La performance de Lewis Hamilton lors des qualifications du Grand Prix du Qatar a pris des allures de récital. Déjà auteur du meilleur temps en Q1 et en Q2, le pilote Mercedes a lâché les chevaux dans la dernière séance de la journée puisqu'il a été le seul homme capable de descendre sous la barre des 81 secondes au tour. Le septuple Champion du monde s'est ainsi adjugé la 102e pole position de sa carrière avec un temps de 1'20"827, reléguant son plus proche poursuivant, Max Verstappen, à plus de quatre dixièmes de seconde.

Lire aussi :

Pourtant, au terme de la première journée d'essais, seuls Valtteri Bottas et Verstappen s'étaient positionnés comme favoris pour la pole. Hamilton était quant à lui nettement en retrait à cause de "maux de ventre" l'ayant diminué jeudi et vendredi. Le Britannique a précisé que de grands efforts avaient été nécessaires, tant chez lui que chez les membres de Mercedes, pour revenir au premier plan ce samedi.

"Je ne me sentais pas bien jeudi et vendredi. J'ai vraiment eu du mal pendant les essais et j'ai dû puiser au plus profond de moi", a indiqué Hamilton à l'issue des qualifications. "J'étais [au circuit] jusqu'à minuit hier soir, à travailler avec les ingénieurs. Eux aussi sont restés tard et ont travaillé dur pour trouver plusieurs zones d'amélioration. Nous avons effectué quelques changements en EL3 et ils ont semblé fonctionner."

"Il fallait encore transporter cet effort jusqu'en qualifications, et je suis très reconnaissant envers [les stratèges] pour le timing sur la piste. Il n'y a pas eu de trafic. Le dernier tour était merveilleux, c'était un super tour. Rouler sur ce circuit est incroyable, il est très rapide et ne comporte que des virages à vitesse moyenne et élevée."

Le caractère rapide du circuit de Losail est certes apprécié par Hamilton et d'autres pilotes mais l'absence de virages plus lents diminue fortement les opportunités de dépassement. Une attention toute particulière sera donc portée sur la confection de la stratégie, qui pourrait se limiter à un arrêt pour chausser les gommes dures, et la procédure de départ.

"Ce n'est pas le meilleur circuit pour se suivre mais les pneus ne se dégradent pas fortement", a soutenu Hamilton. "Je crois que le top 3 est en medium et le pneu dur est le C1, donc il pourrait parcourir une longue distance. Il pourrait y avoir un ou deux [arrêts], nous verrons ça demain. Il y a un petit peu de chemin à faire avant le premier virage, le vent souffle dans notre dos mais le premier virage est assez large." 

partages
commentaires
Gasly "très proche" d'inquiéter Bottas avant son accident
Article précédent

Gasly "très proche" d'inquiéter Bottas avant son accident

Article suivant

Ocon : "Un tour incroyable de Fernando"

Ocon : "Un tour incroyable de Fernando"
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021